Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CELTIQUE  |  LIVE

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : An Triskell , Glenmor
- Membre : Pat O'may , René Werneer , Michel Santangeli , Gabriel Yacoub , Mor, Ys, Keris, Pierre De Grenoble, Malicorne, Dan Ar Braz
- Style + Membre : Angelo Branduardi , Nuit Celtique
 

 Site Officiel (449)
 Musique Progressive Bretonne (320)

Alan STIVELL - Olympia Concert (1972)
Par MARCO STIVELL le 16 Mars 2010          Consultée 5413 fois

Novembre 2000. A cette époque je ne suis encore qu'un adolescent assez idiot et fermé, bien que déjà sensible et passionné. Le nombre de groupes et artistes que j'écoute alors peut se compter sur les doigts d'une main, mais j'y suis accroc comme personne. Cependant, je découvre tout juste GENESIS dont un seul disque entraîne le début de mon ouverture, bien qu'il me demandera un certain temps avant d'être apprivoisé. Un autre disque en revanche, a entraîné un véritable coup de foudre...

Un beau jour où il ne faisait pas beau, je me suis retrouvé le temps d'un après-midi en compagnie de mon petit frère, mon oncle, ma marraine et ma petite cousine sur le versant ouest du Mont Ventoux, un géant de Provence connu surtout pour être l'une des étapes phares du Tour de France de cyclisme. Le versant ouest... Ni trop en haut, ni trop en bas, aujourd'hui encore lorsque j'y monte pendant ma promenade, je recherche l'endroit exact, sans succès. Je me souviens des arbres, du côté de la route. Je me souviendrai toujours de cet après-midi là... Après la promenade, sur le chemin du retour vers Avignon, il s'est mis à faire du vent et à pleuvoir, mais nous étions bien à l'abri dans la voiture. Et je ne sais plus le pourquoi du comment, mais mon oncle a eu l'idée de donner quelque chose à manger au lecteur CD de sa voiture. Etant sur l'un des sièges de derrière, je n'ai pu voir ce que c'était, mais très vite j'ai entendu une salve d'applaudissements plutôt chargée en ferveur. Je me suis demandé qui pouvait être aussi bien applaudi, et j'ai alors entendu un son enchanteur, divin... Celui d'une harpe. Un homme chantait par dessus les arpèges qui résonnaient et c'était vraiment magique. J'entendais aussi un orgue, un violoncelle, une guitare électrique... J'étais comme électrisé. J'étais encore tourné vers l'ouest, le nord-ouest plus exactement... Au bout du deuxième morceau, une danse avec violon, je n'ai pas pu tenir plus longtemps, j'ai demandé la boîte du disque. "Alan STIVELL, Olympia Concert", avec en guise de dessin une épée dans le genre Excalibur sur un paysage bleuté...

Ce live est découpé en une première partie acoustique, la seconde étant logiquement qualifiée d'électrique. "The Wind of Keltia" se révèle être la plus envoûtante d'un l'ensemble avec son atmosphère mystique et contemplative, ses nappes d'orgue, sa ligne de violoncelle, ses percussions évoquant le vent, la guitare alizéenne de Dan AR BRAZ qui survole le tout... On retrouve certains de ces instruments sur les "An Dro", "An Durzhunel" où la voix et le dulcimer de Gabriel YACOUB ne sont jamais très loin. Le violon de René WERNEER apporte sa petite touche de grâce à ces classiques que sont devenus "The Trees They Grow High" et "Telenn Gwad / The Foggy Dew". Seul "An Alarc'h" se démarque un peu, jouée comme un "An Dro", avec son déluge de bombardes sur le final.

Le seconde partie du disque reste la plus connue et la plus originale car tout à fait représentative de ce qui est devenu la raison d'être d'Alan, mélanger tradition et modernité. Bombarde, flûte et violon irlandais rencontrent la guitare électrique aussi bien que la batterie (Michel SANTANGELI, l'un de ces musiciens "rêvés" tout comme Dan AR BRAZ et les autres) ou même l'orgue Hammond et cela donne un résultat impressionant, limite fiévreux à certains moments. "Pop-Plinn" (paru en single peu avant le concert), "Tha mi Sgith", le reel (danse nordique rapide) "The King of the Fairies" sont devenus des tubes même si les plus mythiques restent la chanson grivoise "Suite Sudarmoricaine" ainsi que bien évidemment "Tri Martolod" (décrit comme volé et non "repris" par Manau pour "La Tribu de Dana"). L'enthousiasme du public est à lui tout seul un véritable bonheur.

La date à laquelle a été donné ce concert (24 février 1972) peut sembler un peu tardive par rapport à celle de la sortie de Relfets, mais cela importe peu au final étant donné les records atteints car le live à l'Olympia, retransmis à la radio le jour même, s'est vendu à ce jour à près de 2 millions d'exemplaires. Tous les titres sont devenus de grands classiques. Près de trente ans après, en ce jour béni de novembre, je découvrais grâce à eux, grâce à Alan, la musique celtique, et plus précisément la magie STIVELL. Une décennie plus tard, je la ressens toujours de la même manière, l'extase de la découverte en moins. En plus d'être mythique, cet album représente tel qu'il l'a été pour moi, une excellente porte d'entrée vers ce que je considère comme les plus belles musiques au monde.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


The CHIEFTAINS
3 (1971)
Pas de grand changement ou presque...




AN TRISKELL
Ondée... (1988)
Harpes divines.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Alan Stivell (chant, harpes celtiques, bombarde, flûte irlandais)
- Gabriel Yacoub (guitare acoustique, dulcimer, banjo, choeurs)
- Dan Ar Braz (guitare électrique, choeurs)
- René Werneer (fiddle)
- Michel Santangeli (batterie)
- Pascal Stive (orgue)
- Gérard Levavasseur (basse)
- Henri Delagarde (violoncelle, flûte, bombarde)
- Serj Parayre (percussions)
- Mickael Klec'h (flûte, bombarde)


1. The Wind Of Keltia
2. An Dro
3. The Trees They Grow High
4. An Alarc'h
5. An Durzhunnel
6. Telenn Gwad / The Foggy Dew
7. Pop-plinn
8. Tha Mi Sgith
9. The King Of The Fairies
10. Tri Martolod
11. Kost Ar C'hoad
12. Suite Sudarmoricaine



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod