Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  DVD

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

1983 Script For A Jester's...
1985 Misplaced Childhood
1987 Clutching At Straws
1989 Season's End
1997 This Strange Engine
1999 Marillion.com
2001 Anoraknophobia
2004 Marbles On The Road (ext...
2007 Somewhere Else
 

- Style : Pendragon, Iq, Ayreon
- Membre : The Wishing Tree , Gtr, Transatlantic, Steve Rothery
- Style + Membre : Fish, Steve Hogarth & R. Barbieri
 

 Site Officiel (1186)

MARILLION - Marbles On The Road (2004)
Par BNJ le 24 Janvier 2005          Consultée 7884 fois

Certes, Marillion peut agacer à force de mendier des subventions auprès de son généreux public (payez nous notre enregistrement, payez nous notre campagne promo, offrez vous 5 exemplaires de notre nouveau single etc…), mais force est de constater qu’au moment où l’on se retrouve face au groupe sur scène, toutes ces basses considérations s’envolent d’un coup.

En 2004 sortait donc l’album « Marbles », 13ième album du combo anglais, revenu de tous les triomphes (périodes Fish) et de toutes les galères (This Strange Engine, Radiation…). Un album complexe et majestueux, lyrique, fleurtant avec le rock héroïque et le progressif élégant. Le Marbles tour qui s’en suivi, et ce DVD « Marbles on the Road » (à posséder absolument en édition double DVD vendu par correspondance) en est la plus parfaite transcription, rend hommage à cet imposant disque. Et si on pouvait reprocher au groupe de ne pas avoir assez mis en avant l’excellent « Anoraknophobia » lors de la tournée attenante, les choses ont été tout autre cette fois. Le groupe a ainsi livré en concert la totalité de la version « simple » (et déjà tellement riche) du dernier album. Inutile de revenir sur la qualité des morceaux joués (l’énorme ouverture de « The Invisible Man », le popisant et énergique « You’re gone », le délicat « Angelina » ou le monstrueux « Neverland ») sans autant oublier de préciser que les versions proposées diffèrent très peu des versions studio. Une manière pour le groupe d’affirmer que le boulot fournis par eux pendant 6 mois (sous la houlette du maître Dave Meegan) ne mérite pas de révision. Tout est impeccablement joué, chanté (Steve H est à la fois habité et proche de son public, précis et relaxé à la fois, il se donne sans retenue et souffre d’aucune fausse note) et mixé (bien mieux que sur le live d’ « Anorak »).
Le groupe explore ensuite le reste de son catalogue (période H uniquement) en revisitant l’essentiel de sa discographie avec des pièces maîtresses comme « Bridge », « Between you and me » ou « Cover my eyes ».

Le premier DVD est pour finir agrémenté de divers documents : un petit reportage promo sur le groupe ou les divers intervenants évoque aussi bien Marbles que l’histoire de Marillion et deux vidéo clips assez pauvres qu’on oubliera vite.

Non content d’avoir produit un DVD de haute qualité, Marillion offre donc à ses plus grands fans (ou à ses fans les plus fortunés) une seconde galette qui ne dépareille pas avec sa consoeur. Car si « This is the 21st century » ne parvient vraiment pas à égaler le côté majestueux qu’il a dans sa version studio, on ne peut que courber l’échine devant les incroyables interprétations de « Estonia », « Afraid of Sunlight » ou « The Great Escape ». On pourrait certes un peu regretter que Marillion revienne tout le temps à ses bons gros classiques, mais un coup d’œil à ses compositions devrait achever de convaincre les plus récalcitrants de la force mélodique et lyrique du groupe. Tout simplement impressionnant !

Moins intéressante est la retransmission du Marillion week-end de 2003 ou le groupe testait ses nouvelles compositions devant un public avide de nouvelles images musicales. Une bonne occasion, toutefois, de constater que les compositions n’ont pas vraiment évolué jusqu’à l’enregistrement de l’album et d’écouter le magnifique « Ocean Cloud » qui ne figure que sur la version double CD de « Marbles ».

Porté par un leader chanteur charismatique, Marillion traverse les âges et les modes, sans perdre de sa vitalité et de sa créativité. Précis en studio, ce DVD confirme aussi que ce sont de véritables professionnels du live et que la communion avec ce public auquel il demande tant, est définitivement totale… voire fusionnelle…

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par BNJ :


RPWL
The World Through My Eyes (2005)
Du bon pink floyd de série b




The PINEAPPLE THIEF
What We Have Sown (2007)
Coup de maître !


Marquez et partagez





 
   BNJ

 
  N/A



- Steve Hogarth (chant)
- Steve Rothery (guitare)
- Mark Kelly (clavier)
- Pete Trewavas (basse)
- Ian Mosley (batterie)


1. The Invible Man
2. Marbles 1
3. You're Gone
4. Angelina
5. Marbles 2
6. Don't Hurt Yourself
7. Fantastic Place
8. Marbles 3
9. The Damage
10. Marbles 4
11. Nerverland
12. Bridge
13. Living With The Big Lie
14. The Party
15. Between You And Me
16. Uninvited Guest
17. Cover My Eyes
18. This Is The 21st Century
19. Quartz
20. Estonia
21. Afraid Of Sunlight
22. The Great Escape
23. King
24. Easter
25. Ocean Cloud



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod