Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK BRITANNIQUE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Jethro Tull, Mostly Autumn, Pentangle, Malicorne, Rosemary Standley , Blackmore's Night, The Gentle Storm
- Style + Membre : Fairport Convention

STEELEYE SPAN - Now We Are Six Again (2012)
Par MARCO STIVELL le 22 Avril 2012          Consultée 1353 fois

STEELEYE SPAN n'a pas eu vraiment l'occasion de fêter ses quarante ans à l'heure sur disque. Le dernier album studio, "Cogs, Wheels and Lovers", a été publié en 2009, soit un peu avant la date anniversaire de la création du groupe. Quant à ce nouveau disque, "Now We Are Six Again", il ne paraît qu'en 2012, soit deux ans après. Néanmoins, on va dire que c'est lui qui prévaut car rien que le titre et la pochette, à défaut de nous renvoyer aux origines strictes du groupe, lorsque Ashley Hutchings était encore présent, sont empreints d'une lubie passéiste et que l'on accueille avec joie.

Ce double album est en réalité un live, enregistré durant la tournée 2011 de STEELEYE SPAN. Il est nommé ainsi car les membres «classiques», Maddy Prior, Peter Knight et Rick Kemp, ainsi que le très régulier Liam Genockey depuis de nombreuses années, sont rejoints par Julian Littman à la guitare en remplacement de Ken Nicol, et le multi-instrumentiste Pete Zorn que l'on a entre autres beaucoup vu aux côtés de Richard Thompson. Ils sont donc à nouveau six et tiennent à nous le signifier avec non pas un simple live mais un double. Alléchant, surtout quand on sait ce qu'il renferme.

Jusqu'au-boutiste, le titre Now We Are Six Again se veut encore révélateur du fait que l'album qui symbolise cette formation, le très réussi Now We Are Six de 1974 et à l'origine produit par Ian Anderson de JETHRO TULL, est rejoué en entier durant cette tournée ! Vous avez bien lu en entier, rien n'a été omis, pas même ce qui a pu prêter à la controverse à l'époque (et encore aujourd'hui pour ceux qui découvrent). Mais si vous savez, les comptines et la reprise de Phil SPECTOR qui se démarquent beaucoup du folk-rock élaboré qui brillait tant sans anicroche depuis les débuts du groupe. Mais ne chipotons pas, car le groupe a tenu à nous offrir un hommage fidèle et digne à l'un des albums de sa période dorée.

Ainsi, le premier CD consacré à cet hommage reste, pour les puristes, le moment fort de cette tournée anniversaire. Bien évidemment, la musique perd ses artifices de studio pour gagner en puissance live, et on le remarque dès le titre d'intro, «Seven Hundred Elves» plus musclé que dans sa première version. Sur «Drink Down the Moon», l'intro (où le sax soprano remplace le hautbois) est moins linéaire et les membres s'y amusent déjà. Quant à la partie «Cuckoo's Nest», elle est forcément aussi plus «dure». La batterie est très inspirée sur «The Mooncoin Jig», de même que l'ensemble des instruments sur les parties acoustiques de «Thomas the Rhymer» dont les refrains rock sont toujours aussi bien préparés et retentissants.

Si l'on devait volontairement occulter tout ce que STEELEYE SPAN a réalisé après ses jeunes années pour se concentrer sur les deux versions de Now We Are Six, la principale surprise vient de la voix. Si Peter Knight a malgré le temps conservé un timbre clair, Maddy Prior descend plus facilement dans le grave et de manière plus rauque, ayant parfois de la peine à attraper certaines notes quand elle monte. A plus de soixante ans, la nature fait son oeuvre, mais il serait injuste de dire que Maddy ne chante plus aussi bien qu'avant, tant elle arrive encore à grimper haut et avec clarté. Ca dépend des chansons. «Two Magicians» est la seule à avoir réellement été transposée, mais ce n'est pas le cas des comptines qui voient d'ailleurs «Mrs. Knight» (pour reprendre le délire d'origine) employer le violon plutôt que le piano, ce qui donne un effet moins scolaire et plus expérimental. «Twinkle Twinkle Little Star» est même un peu rallongée. Quant à «To Know Him Is to Love Him», si elle n'est toujours pas un temps fort de cette tracklist, elle nous permet de remarquer que Pete Zorn est plus bavard au saxophone que ne l'était David Bowie.

Le deuxième disque fait la part belle aux disques plus récents du groupe, piochant allègrement dans les derniers et plus ponctuellement dans certains des précédents, incluant Back in Line et même Sails of Silver, le dernier de l'ancienne époque. Si l'on excepte le toujours vibrant «Cam Ye O'er Frae France» et le tout aussi dense «Bonny Black Hare» où Rick Kemp et Maddy Prior font excellente figure, on dira que ce disque est essentiellement consacré aux expériences plus accessibles du groupe, moins portées sur l'élaboration qui était une composante essentielle des disques des années 70. En revanche, si les ballades «Let Her Go Down», «Two Constant Lovers» et «Prince Charlie Stuart» entourées par le folk-rock puissant de «Just as the Tide», «Edward» (qui laisse son âme eigthies au placard), «Creeping Jane», «Cold Haily Windy Night» ou «All Around My Hat» nous font remarquer que le groupe ose moins aujourd'hui, il n'a rien perdu de sa superbe grâce à la force de son interprétation. Et bien sûr, que serait un (très bon) concert de STEELEYE SPAN sans la présence de «Gaudete» à la fin, son hit numéro 1 si atypique et toujours charmant...

Il n'y a qu'une chose que l'on pourrait regretter dans ce disque, c'est presque une retenue vis-à-vis du public. Non seulement toutes les chansons se concluent par un fade-out rapide, mais en plus il y a peu d'interaction. Reste le plaisir d'entendre l'audience chanter joyeusement sur «All Around My Hat». Mais de toute évidence ce live en est un dans son entièreté, de plaisir.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


FAIRPORT CONVENTION
Liege & Lief (1969)
Intemporel, important et inattaquable




STEELEYE SPAN
Storm Force Ten (1977)
Dernier album "classique"


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Maddy Prior (chant)
- Peter Knight (violon, chant)
- Rick Kemp (basse, chant)
- Julian Littman (guitares, chant)
- Liam Genockey (batterie, percussions)
- Pete Zorn (guitares acoustiques, mandoline, saxophones, flûte)


1. Seven Hundred Elves
2. Drink Down The Moon
3. Now We Are Six
4. Thomas The Rhymer
5. The Mooncoin Jig
6. Edwin
7. Long-a-growing
8. Two Magicians
9. Twinkle Twinkle Little Star
10. To Know Him Is To Love Him

1. Just As The Tide
2. Let Her Go Down
3. Edward
4. Two Constant Lovers
5. Prince Charlie Stuart
6. Cam Ye O'er Frae France
7. Creeping Jane
8. Cold Haily Windy Night
9. Bonny Black Hare
10. All Around My Hat
11. Gaudete



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod