Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Maxime Le Forestier , Georges Brassens

Francis CABREL - La Tournée Des Bodegas (2005)
Par GEGERS le 7 Janvier 2014          Consultée 1660 fois

Les deux derniers live de Francis CABREL, D'une Ombre à L'Autre et Double Tour, nous avaient habitués à une certaine opulence. Tous les deux triples, ces albums constituent des témoignages exceptionnels des prestations en public du troubadour moustachu, qui a toujours su tisser des toiles chaudes et bienveillantes en live, malgré un manque de communication certain. La Tournée des Bodegas, qui illustre la tournée effectuée en support de l'album Les Beaux Dégâts (2004), rompt ainsi avec ce que l'on aurait pu prendre pour une nouvelle tradition : 17 titres, 1h et quart de musique, voici qui peut paraître chiche. CABREL, pourtant, a de nouveau mis le petits plats dans les grands.

La force du chanteur est d'assumer son présent, et c'est à nouveau ce qui fait l'intérêt de ce nouvel album live. Des Beaux Dégâts, CABREL interprète huit morceaux, soit les trois quarts de l'album. Forcément, ceux qui, comme votre serviteur, ne considèrent pas cet opus comme un bon cru dans la discographie du chanteur, en seront pour leurs frais. Il faut, objectivement, que les titres extraits de cet album tombent un peu à plat, et peinent à s'insérer et trouver leur place dans la setlist. On retiendra néanmoins « Qu'est-ce que t'en dis » dont l'interprétation ronde et chaleureuse, marquée par la prédominance des claviers, fonctionne plutôt bien. Il en va de même pour la plus légère « Tu me corresponds », enjouée et entraînante. Et puis, comment résister à la touchante et sombre « Les gens absents », dont les paroles et la mélodie au piano, qui en faisaient déjà un titre poignant en studio, confirment le potentiel du morceau dans un contexte live. On reste néanmoins sur sa faim à l'écoute de « Bonne nouvelle », « Telecaster » ou « S'abriter de l'orage », tout comme l'on regrette l'absence de la superbe « Elle dort », pourtant le meilleur morceau de l'album.

Comme à son habitude, CABREL parle peu, si ce n'est pour un timide « Merci c'est gentil » avant « Elles nous regardent » et la traditionnelle présentation des musiciens en introduction de « Tu me corresponds ». Le chanteur, réservé, préfère tisser une toile musicale, noble entreprise qui voit l'artiste intégrer savamment des morceaux plus anciens de sa discographie. « Rosie », avec son final rallongé, « Sarbacane », sa longue introduction et son saxophone, « Octobre », joué dans une version acoustique, « Hors saison » étaient déjà présents sur D'une Ombre A l'Autre ou Double Tour, mais se voient dotés d'un nouvel habillage qui leur donne un petit goût d'inédit.

A forte teneur acoustique, agrémenté d'une section de cuivres bienvenue, La Tournée des Bodegas se déroule, tranquillement, sans violence, alors qu'on aurait aimé un peu plus d'énergie, que l'on retrouve en fin de concert grâce à « Encore et encore », qui réveille enfin un public un peu apathique. Finalement, ce live est un peu à l'image de l'album qu'il illustre : sympathique, savamment construit, mais pas aussi remarquable que ses glorieux prédécesseurs. A conseiller avant tout aux amateurs éclairés de la carrière du troubadour moustachu.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par GEGERS :


Les FATALS PICARDS
Septième Ciel (2013)
Allons donc faire un tour du côté de chez slam

(+ 1 kro-express)



Maxime LE FORESTIER
Mon Frère (1972)
Entre brassens et dylan...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Francis Cabrel (chant, guitare)
- Denis Bennarosh (batterie)
- Eric Sauviat (guitare)
- Gérard Bikialo (claviers)
- David Johnson (cuivres)
- Claude Egea (cuivres)
- Bernard Paganotti (basse, contrebasse)


1. Les Faussaires
2. Bonne Nouvelle
3. Rosie
4. Qu'est-ce Que T'en Dis
5. Sarbacane
6. Elles Nous Regardent
7. Octobre
8. Telecaster
9. Hors-saison
10. Je Pense Encore à Toi
11. Les Gens Absents
12. Tu Me Corresponds
13. S'abriter De L'orage
14. Encore Et Encore
15. Petite Sirène



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod