Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Maxime Le Forestier , Georges Brassens

Francis CABREL - L'in Extremis Tour (2016)
Par GEGERS le 24 Novembre 2016          Consultée 2112 fois

Ce qui fait en partie la richesse de Francis CABREL, c'est sa rareté. Ses longues absences nécessaires à l'artiste pour écrire et composer, peaufiner chaque note, chaque mot, chaque arrangement, rendent ses retours flamboyants et porteurs d'une délectable intemporalité. CABREL est hors du temps, et si sa dernière réalisation, In Extremis, ne nous a pas autant convaincus que la précédente (l'incroyablement beau Des Roses et Des Orties), voir le chanteur arpenter ainsi tout ce que la France et ses voisins comptent en salles de capacité suffisante pour accueillir son folk majestueux fait plaisir et rassure : CABREL, même sans moustache, reste grand.

Capté début mars lors de deux concerts dans la salle Forest National de Bruxelles, ce nouveau live constitué d'un double album et d'un DVD montre un CABREL à la fois audacieux et intimiste. Entouré d'une équipe de musiciens qui l'accompagnent depuis longtemps (Freddy Koella, Denis Benarrosh, Alexandre Léauthaud) et de nouveaux visages (Nicolas Fiszman remplace Bernard Paganotti), le chanteur démarre son concert par une version piano / voix de "La voix du crooner", nu face à son public, avant que le reste du groupe ne le rejoigne sur la fin du morceau. L'ambiance est solennelle. Sur l'ensemble du spectacle, les spectateurs écoutent religieusement, se délectent de chaque parole et trait d'humour de l'artiste qui n'hésite pas à faire preuve d'auto-dérision.

Savamment choisis, les titres qui constituent ce nouveau tour de chant se voient dotés, pour certains, de nouveaux habits qui leur vont à merveille et renforcent le côté intimiste du spectacle. "C'est écrit" se voit revisité dans une version plus chaloupée, quasiment latino, qui lui va bien. Si les titres du nouvel album, au nombre de cinq, passent fort bien le cap du live ("Dur comme fer" se voit rallongé par un chouette solo de Freddy Koella), les nombreux extraits de Des Roses et des Orties (trois répondent à l'appel) prouvent que cet album a durablement marqué le chanteur.

Classiques et nouveautés s'articulent ainsi autour d'une mise en scène sobre mais efficace, alternant couleurs chaudes et froides. Le bleu nuit est ainsi choisi pour illustrer cette nouvelle version sombre et complètement remaniée de "Hors saison", dont l'impact littéraire se voit ici renforcé par une lap steel glaçante. Un intermède acoustique voit CABREL, simplement soutenu par ses trois choristes, se faire tendre et délicat. "Petite sirène", qui doit beaucoup à la présence des choristes précités, prend des airs de berceuses. "L'encre de tes yeux" et "Cent ans de plus" sont superbement interprétées, ce dernier morceau agrémenté d'une magnifique montée en intensité et de la présence de la lap steel de Freddy Koella. "Les gens absents", qui voit violon et accordéon se mêler avec réussite, font oublier une version sobre mais sans réelle nouveauté de "Petite Marie", sur laquelle le public se fait étonnamment discret. Il écoute, sans en perdre une miette, la douce litanie du chanteur, seul sur scène le temps de la bouleversante "Je t'aimais, je t'aime, je t'aimerai", avant de se lever et se masser finalement devant la scène sur la fin d'une version saisissante de "La Corrida". Un splendide moment de communion.

Un deuxième rappel, introduit par une surprenante version a cappella de "Rosie", se fait le symbole de cette envie du chanteur de se rapprocher de son public, de créer une certaine intimité. Fragile, timide, CABREL se montre sur son meilleur jour, alors que le temps semble ne pas avoir d'emprise sur sa voix. Après 2h15 de show, les lumières s'éteignent finalement, nous laissant le goût agréable d'avoir assisté à une prestation de grande classe.

En sus, le DVD propose un "making-of", qui se veut en fait une collection de témoignages d'artistes inspirés par CABREL (Carla Bruni, Maxime le Forestier, Renan Luce, Patrick Fiori, Nolwenn Leroy, Julien Doré, Thomas Dutronc, Pascal Obispo) et de courts entretiens avec l'artiste, qui explique sa méthode d'écriture (il justifie, en fait, ses longues absences) sans percer à aucun moment sa carapace de pudeur. Une sortie à visionner et écouter, alors que le chanteur va se plonger de nouveau dans un mutisme qui, espérons-le, ne durera cette fois pas sept ans.

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Marketa IRGLOVA
Quintessence (2020)
La redécouverte du monde




Amy MACDONALD
This Is The Life (2007)
Le folk a un nouveau visage

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Francis Cabrel (chant, guitare, mandoline)
- Denis Benarrosh (batterie, percussions)
- Alexandre Léauthaud (accordéon, claviers)
- Freddy Koella (guitares, violon alto)
- Nicolas Fiszman (basse, contrebasse)
- Julia Sarr (choeurs)
- Murielle Lefebvre (choeurs)
- Amande Malela Mbuyi (choeurs)


- Cd1
1. La Voix Du Crooner
2. Assis Sur Le Rebord Du Monde
3. La Fille Qui M’accompagne
4. Mandela, Pendant Ce Temps
5. Partis Pour Rester
6. Les Gens Absents
7. C’est écrit
8. Encore Et Encore
9. Petite Sirène
10. L’encre De Tes Yeux
11. Cent Ans De Plus
12. Dur Comme Fer
13. Le Chêne Liège
14. African Tour

- Cd2
1. Petite Marie
2. Je T’aimais, Je T’aime, Je T’aimerai
3. Hors-saison
4. La Robe Et L’échelle
5. La Corrida
6. Sarbacane
7. Les Tours Gratuits
8. Octobre
9. La Dame De Haute-savoie
10. Rosie
11. In Extremis
- Bonus :
12. Quinn L’esquimau
13. A Chaque Amour Que Nous Ferons

- Dvd :
1. La Voix Du Crooner
2. Assis Sur Le Rebord Du Monde
3. La Fille Qui M’accompagne
4. Mandela, Pendant Ce Temps
5. Partis Pour Rester
6. Les Gens Absents
7. C’est écrit
8. Encore Et Encore
9. Petite Sirène
10. L’encre De Tes Yeux
11. Cent Ans De Plus
12. Dur Comme Fer
13. Le Chêne Liège
14. African Tour
15. Petite Marie
16. Je T’aimais, Je T’aime, Je T’aimerai
17. Hors-saison
18. La Robe Et L’échelle
19. La Corrida
20. Sarbacane
21. Les Tours Gratuits
22. Octobre
23. La Dame De Haute-savoie
24. Rosie
25. In Extremis
- Bonus :
- Le Making Of
- Dur Comme Fer – Le Clip



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod