Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Camera, Ash Ra Tempel
- Membre : Cluster, Popol Vuh, Embryo, Faust, Agitation Free, Harmonia
- Style + Membre : Neu!, Kraan

GURU GURU - Dance Of The Flames (1974)
Par WALTERSMOKE le 8 Septembre 2015          Consultée 701 fois

Ax Genrich est un homme qui mérite une place dans le Panthéon des musiciens allemands. Ce guitariste n'a eu de cesse de démontrer à travers GURU GURU sa science de l'instrument, ainsi que l'alchimie avec Mani Neumeier et les autres membres passés et présents du groupe. Sauf que voilà, en 1974, Genrich met les voiles. Voilà de quoi bien embêter Neumeier et le bassiste Hans Hartmann, qui doivent lui trouver un remplaçant à la hauteur. C'est ainsi que Guru Guru embauche Houschäng Nejadepour. Ce mystérieux guitariste est connu pour être un ancien membre de Eiliff et avoir brièvement joué au sein de Kraftwerk, mais personne ne sait ce qu'il est devenu, et ce dès son départ de GURU GURU. Le bougre ne sera en effet resté que quelques mois, le temps de participer à Dance of the Flames.

Dance of the Flames est une jolie preuve qu'on ne doit pas abandonner un groupe dès qu'il baisse son rythme qualitatif. GURU GURU a trouvé en Nejadepour le digne héritier de Genrich, et la fête commence dès le premier morceau, "Dagobert Duck's 100th Birthday". Il pose les bases du Guru Guru nouveau, avec une guitare franche et tranchante, et une section rythmique pleine de groove et de lourdeur en même temps. Pour être franc, il s'agit clairement d'un GURU GURU désormais classique dans l'approche, mais rien à faire, quand la magie de la musique opère, elle opère et puis c'est tout. Même constat pour "God's Endless Love for Men", qui se distingue par des soli aiguisés, et "The Girl from Hirschhorn", moins trippant et plus rapide, mais qui fait son office quand il s'agit de faire plaisir. Notons par ailleurs que ces morceaux sont les plus longs mais ne dépassent pas les 9 minutes, l'ensemble du disque étant fractionné en plusieurs pièces relativement courtes pour le groupe.

Dance of the Flames, c'est aussi l'occasion pour Guru Guru d'affirmer sa patte world music de manière encore plus concrète. Le coeur de l'album offre ainsi la part belle aux sonorités latinos (l'explicite "Samba das Rosas") et africaines ("Rallulli"). Et croyez bien que ce n'est toujours pas de la pacotille, loin s'en faut. Dans un registre plus occidental, comment passer à côté de l'enragé "The Day of Timestop" ? Les trois musiciens sont lâchés, et rien ne pourra les arrêter.

En fait, le souci de Dance of the Flames, c'est l'isomorphisme de ses morceaux. L’enchaînement "The Day of Timestop"/"Dance of the Flames" peut être vu comme plaisant, mais une petite respiration n'aurait pas été de trop. Sans doute qu'en réagençant la tracklist, le souci pourrait s'altérer. Cependant, voilà bien le seul défaut d'un album hautement explosif, qui mérite d'être célébré en tant que pièce majeure de la discographie de GURU GURU. Certaines mauvaises langues diront pour leur part « la dernière ».

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


FAUST
Something Dirty (2011)
Go Home Bitch !




OUT OF FOCUS
Out Of Focus (1971)
De plus en plus prometteur


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Mani Neumeier (batterie, claviers)
- Hans Hartmann (basse)
- Houschäng Nejadepour (guitare)


1. Dagobert Duck's 100th Birthday
2. The Girl From Hirschhorn
3. The Day Of Timestop
4. Dance Of The Flames
5. Samba Das Rosas
6. Rallulli
7. At The Junkture Of Light And Dark
8. God's Endless Love Foe Men



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod