Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



CHRISTOPHE - Le Beau Bizarre (1978)
Par WALTERSMOKE le 15 Août 2016          Consultée 432 fois

Le 7e album de CHRISTOPHE fait partie de ces albums qui ont divisé la critique et le public – comme souvent, diront certains. D'un côté, on s'extasie devant Le beau bizarre, un sommet de création dans la chanson française, et la consécration d'un chanteur ultime. De l'autre côté, on ne sait que faire d'un album vu comme bancal et hésitant, qui mérite en vérité un ou deux tours de piste avant de finir en bas de la discothèque, ce qui n'est déjà pas mal. Enfin, ce n'est certes pas aussi caricatural, mais quand même, on est loin du consensus des Paradis perdus (1973) et des Mots bleus (1974). Dès lors, la question est de savoir quel camp est le plus proche de la vérité. Alors, Le beau bizarre (chouette titre), splendide album ou opus franchement oubliable ?

La réponse sera ici décevante, mais Le beau bizarre est un album mi-figue mi-raisin. Les bonnes idées fusent, mais elles sont contrebalancées par des choix artistiques parfois douteux. Dans tous les cas, s'il y a bien un point de concorde, c'est sur la longueur de l'album. 25 minutes, franchement ! CHRISTOPHE a déjà fait court par le passé, et on dira que la qualité prime sur la quantité, mais là, c'est un peu se foutre de la gueule du monde, sans compter le prix en boutique. Ensuite, niveau paroles, le partenariat avec Boris Bergman n'est pas reconduit (de même, Dominique Perrier et Roger Rizzitelli partent fonder Space Art), et c'est Bob Decourt qui vient apporter des paroles pour CHRISTOPHE – sauf pour "Ce mec lou". Le moins que l'on puisse dire, c'est que le bonhomme est inconsistant : parfois il est capable de fulgurances dans son écriture (la chanson-titre, "Un peu menteur"), et parfois il écrit des choses discutables ("Saute du scooter", "Il faut oser le faire").
Côté musique, par contre, c'est vraiment à du haut niveau qu'on a droit. CHRISTOPHE ne se fait pas prier pour sortir des musiques belles et élégantes, du moins quand il s'agit de baisser le tempo. Quand il s'emballe, il offre un numéro rock qui n'a rien à envier aux voisins anglais – le souci, c'est qu'il s'agit de "Saute du scooter" avec ses paroles imbitables. Par contre, en tant que parolier, CHRISTOPHE a encore du boulot, en témoigne "Ce mec lou", qu'on qualifiera au mieux de délire musical. Je rappelle qu'en cette même année 1978, Daniel BALAVOINE joue bien mieux les loubards sur Quand on arrive en ville.

Mais si Le beau bizarre n'a connu à son époque qu'une semi-réussite commerciale, c'est sans doute à cause du chant. CHRISTOPHE chante délibérément faux ici, il force sa voix et en fait des tonnes, bref, il ne donne pas le meilleur de lui-même. On voit cependant où il voulait en venir, jouer le rôle du mec à la dérive. À sa décharge, il faut dire qu'il a fait le bon choix le temps d'une chanson, "Histoire de vous plaire". Mais tout le long d'un album, aussi court soit-il (tant mieux, dans un sens), c'est déjà plus difficile à tenir. On note toutefois que l'exagération se modère par exemple sur la chanson-titre, toute en élégance et tristesse, du moins dans sa partie chantée. Aussi réussie soit cette dernière, il fallait en effet la faire suivre par une partie instrumentale pas mauvaise dans l'absolu, mais cassant la magie ici présente.

N'en déplaise aux critiques de l'époque et aux fans de CHRISTOPHE, Le beau bizarre rate le coche à plusieurs reprises. Trop court, trop déséquilibré, c'est pourtant un album impossible à détruire à cause de ses ambitions somme toute suffisamment notables pour qu'il soit respectable. Cependant, il paraît que son successeur est clairement pire. Ah.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par WALTERSMOKE :


Michel BERGER
Mon Piano Danse (1976)
Tristement oublié, et pourtant...




Daniel BALAVOINE
Face Amour/face Amère (1979)
Du grand Daniel, millésime 1979


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Christophe (chant)
- Patrick Tison (guitare)
- Didier Batard (basse)
- Joe Hammer (batterie)
- Jean-louis Bucchi (claviers)
- René Morisure (saxophone)


1. Un Peu Menteur
2. Ici Repose
3. Le Héros Déchiré
4. Histoire De Vous Plaire
5. Le Beau Bizarre
6. Saute Du Scooter
7. Le Grand Couteau
8. Ce Mec Lou
9. Il Fallait Oser Le Faire



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod