Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO POP/LOUNGE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



YELLO - Touch Yello (2009)
Par WALTERSMOKE le 5 Décembre 2016          Consultée 166 fois

Avec le temps, il est facile de voir qu'à quelques exceptions près, les groupes de musique qui existent depuis au moins deux voire trois décennies ont une tendance à sortir de moins en moins d'albums. Si l'on prend le verre à moitié vide, cela concorderait avec la baisse de la qualité de la musique convergeant de manière inéluctable vers la fin de la musique, où plus rien ne sera original et bon. En un mot, c'était mieux avant, surtout dans les années 70 (hahaha). Mais en prenant un autre point de vue plus positif, il est plus que normal de prendre son temps avec l'âge, surtout après l'inspiration née de la frénésie créatrice de la jeunesse – mieux vaut ça que d'être inutilement contre-productif.

YELLO étant donc un vieux groupe (et encore plus dans l'histoire relative de la musique moderne), il est touché de plein fouet par le phénomène. Ainsi, c'est après une pause de six ans [1] que le duo suisse sort son 12e album studio, Touch Yello. Un album à la pochette classe et jolie (pour changer), mais dont le nom laisse perplexe. Serait-ce un album rétrospectif, portant le nom du groupe pour signifier la fin d'une époque ? En vérité non, mais en revanche, il a pas mal de choses à dire.

Touch Yello montre avant toutes choses un YELLO qui, s'il prend son temps, ne s'interdit pas de lancer de bons morceaux. "The Expert" renoue ainsi avec la tradition des chansons marrantes dont seuls Meier et Blank ont le secret, même si ce n'est pas à proprement parler de l'humour. "Out of Dawn" est un morceau concis, au refrain efficace malgré un arpège de guitare qui sent très fort le MIDI. Et à titre personnel, j'aime beaucoup "Trackless Deep", suave et beau à souhait.

Hélas, Touch Yello est un album plutôt mineur. Il est certes de qualité, a une production en or massif, mais ne peut être considéré comme un album au potentiel tubesque identique à, par exemple, Baby (1991). Le ton général de l'album est clairement orienté vers la musique lounge, ce qui peut déplaire à plus d'un auditeur – encore que YELLO se débrouille mieux que la moyenne dans le genre. C'est particulièrement flagrant sur les quatre morceaux où intervient la chanteuse Heidi Happy, y compris le rythmé "Part Love" où elle se contente en fait du refrain, et où par ailleurs Meier reprend la même manière de chanter que sur "Heavy Whispers", un morceau de You Gotta Say Yes to Another Excess (1983). Tiens d'ailleurs, quitte à reprendre des éléments du passé, il y a un remix de "Bostitch", l'un des premiers succès de YELLO. Si l'on exclut la première minute inutile, la nouvelle version de Bostitch se tient bien, mais on est bien loin de la version de 1984. Enfin, Touch Yello se termine sur "Takla Makan", un long instrumental aux accents ambient et mystiques, mais oubliable, rallongeant encore un album déjà bien long malgré des morceaux courts et qui n'ont pas le temps d'ennuyer.

Il faut admettre que Touch Yello n'est pas un album qu'on qualifierait d'office de bon, et ce n'est pas celui auquel on pense en premier pour l'écouter. Ceci étant, il n'en reste pas moins agréable, et pour peu qu'on accroche à l'électro lounge, il paraît difficile de ne pas être conquis. Mais on peut quand même râler et attendre mieux de la part du duo, ce qui serait cependant mesquin envers un groupe qui a déjà fait ses preuves par le passé. Et puis, c'est pas comme si l'inspiration était à sec, non ?

Note réelle : 2,5/5

[1] : Enfin, techniquement, c'est faux puisqu'est sorti en 2007 Progress and Perfection. Mais comme c'est un EP promotionnel à très faible tirage, on peut ne pas le compter

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


MIKA
The Origin Of Love (2012)
Et paf ! Le meilleur album de Mika

(+ 1 kro-express)



Sara BAREILLES
Brave Enough : Live At The Variety Playhouse (2013)
Une voix, un piano, une guitare... et du talent !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Dieter Meier (chant)
- Boris Blank (presque tout le reste)
- +
- Heidi Happy (chant sur 2, 7, 9 et 12)
- Beat Ash (percussions sur 2, 7 et 12)
- Till Bröner (bugle sur 2, 5 et 10)
- Dorothee Oberlinger (flute sur 2 et 14)
- Gino Todesco (claviers sur 3)


1. The Expert
2. You Better Hide
3. Out Of Dawn
4. Bostich (reflected)
5. Till Tomorrow
6. Tangier Blue
7. Part Love
8. Friday Smile
9. Kiss In Blue
10. Vertical Vision
11. Trackless Deep
12. Stay
13. Electric Frame
14. Takla Makan



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod