Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



YELLO - Solid Pleasure (1980)
Par WALTERSMOKE le 9 Mars 2013          Consultée 1079 fois

Dans les hauteurs de ce beau pays qu'est la Suisse, entre les fabricants de coucous et les chocolatiers à la prononciation lente, se cache un groupe de musique des plus excentriques, mais également doué : YELLO. Ce groupe vraiment atypique et excentrique a fait le bonheur des publicitaires et des séries TV dans les années 80, mais tout en proposant des chansons de haute qualité. A la fin des années 70, arrive dans ce groupe, composé à l'origine du duo formé par Boris BLANK et Carlos PERÓN, un certain Dieter MEIER, un millionnaire aussi riche que barré, et qui apportera sa voix caractéristique ainsi que son talent de vidéaste qui contribueront à la marque de fabrique du groupe.

En 1980, le trio, donc, sort son premier album, Solid Pleasure. Déjà, dès la pochette, le choc est fort, avec ce bébé à tête de lézard. Cette manie de faire des pochettes moches sera d'ailleurs une habitude persistante. Et encore heureux que le contenu ne vaut pas du tout le contenant, car cet album est vraiment bon et, sans pour autant prétendre au titre d'album incontournable des années 80, son écoute ne sera pas du tout une perte de temps. Ce qui frappe au premier abord, c'est bien sûr la diversité des sons proposés : s'il fallait décrire Solid Pleasure en un mot, ce serait « patchwork ». En effet, YELLO ne s'enferme pas dans une pop monotone et répétitive, une large palette de genres musicaux sont abordés, bien qu'ils soient retravaillés au synthé. On passe ainsi de la polka au rock'n'roll en passant par la samba, tout un programme alléchant et mené de main de maitre, et ce dès le morceau d'ouverture, "Bimbo", qui présente de manière synthétique l'univers dans lequel l'auditeur va se plonger pendant 40 minutes, bien qu'il soit moins rythmé que la moyenne. Les titres sont en effet rapides et enlevés, à l'image de "Bostich", leur premier succès, qui par ailleurs ne dure que 2 minutes contre 4 en version single, ou bien du sympathique "Night Flanger" aux sonorités vraiment catchy.

Solid Pleasure est, comme dit plus haut, un album assez varié pour ce qui est des sons utilisés. Et il suffit d'écouter des titres comme le déjanté "Downtown Samba" ainsi que le mélancolique "Blue Grass", avec sa guitare acoustique pour s'en convaincre. Mais le meilleur passage du disque, c'est l'enchainement "Magneto" – "Massage" – "Assistan'ts Cry", soit un triptyque sombre et ambient qui jure avec l'ensemble pop aussi bien qu'il renforce l'intérêt du disque, ce qui constitue en soi un véritable tour de force.
Malgré tous ces bons éléments, l'album est quand même desservi par de mauvais titres, ou d'autres qui ne semblent guère aboutis, comme "Eternal Legs", qui effectivement s'éternise, ou bien "Bananas To The Beat", un titre passablement mauvais et dont le caractère décalé ne suffit pas à sauver. Toutefois, il s'agit d'éléments s'apparentant plus à un cheveu sur la soupe plutôt qu'un repas entièrement raté.

Solid Pleasure, donc, est, pour un premier album, un coup de génie sans pour autant être un coup de maitre. Les éléments qui caractérisent YELLO sont pour la plupart déjà en place, même si, comparé aux albums ultérieurs, il semble encore un peu plus « sérieux ». Heureusement, ce n'est, en quelque sorte, que le premier volet d'une série d'albums tous aussi bons les uns que les autres.

A lire aussi en NEW-WAVE par WALTERSMOKE :


FISHBACH
À Ta Merci (2017)
Longue vie aux années 80




PULP
Dogs Are Everywhere (1986)
Un EP bien noir


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Dieter Meier (chant)
- Boris Blank (synthés, chant)
- Carlos Perón (effets sonores)
- Chico Hablas (guitare)
- Felix Haug (batterie)
- Walt Keiser (batterie)


1. Bimbo
2. Night Flanger
3. Reverse Lion
4. Downtown Samba
5. Magneto
6. Massage
7. Assistant's Cry
8. Bostich
9. Rock Stop
10. Coast To Polka
11. Bleu Green
12. Eternal Legs
13. Stanztrigger
14. Bananas To The Beat



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod