Recherche avancée       Liste groupes



      
ÉLECTRO POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



YELLO - Toy (2016)
Par WALTERSMOKE le 19 Octobre 2016          Consultée 779 fois

En 2016, qu'attendre de Yello ? Rien, a priori. Et ce n'est pas vache de dire ça. En effet, le duo suisse a déjà marqué les esprits dans les années 80 avec sa musique novatrice et audacieuse, et a ensuite connu une carrière honorable jonchée de quelques réussites mineures. Rien de choquant là-dedans, l'esprit humain étant ce qu'il est, il serait au contraire incroyablement surprenant de voir de vieilles légendes sortir maintenant un album radicalement différent de la norme et préfigurant d'une nouvelle révolution musicale – mais ça reste possible, sait-on jamais.

Et donc, quand Yello sort un successeur à Touch Yello (2009, quand même), la première impression est de retrouver un vieux papy qui a vécu de folles aventures, et qu'on aime entendre. Enfin, les retrouvailles ont été courtes, puisqu'il ne faut pas oublier la contribution à Electronica 2 de Jean-Michel Jarre. "Why This, Why That and Why" était d'ailleurs une très belle pièce, et l'on pouvait espérer quelque chose du même tonneau pour Toy, le 13e album de Yello.

Las, ce n'est pas le cas. Toy est un album qui déçoit pleinement. Dieter Meier et Boris Blank livrent de loin leur plus mauvais album, et pire, leur disque le plus insignifiant de leur discographie. Même Pocket Universe (1997), franchement passable, avait au moins le mérite de pouvoir s'écouter sans déplaisir – même si sans grand intérêt non plus, certes. Mais Toy est tellement plat qu'il faut vraiment se concentrer pour en retenir quelque chose, ce qui, en général, n'est pas bon signe.

Enfin, il ne faut pas pousser non plus. Sitôt passée l'intro inutile, "In Limbo" se pose en premier vrai morceau qui a le mérite de mettre un peu en confiance, et "30'000 Days" pourrait mériter une petite place sur une compilation rétrospective. Et puis, la voix de Meier est toujours aussi suave et intense, c'est un vrai plaisir que de l'entendre chanter. D'ailleurs, en parlant de voix, la tradition est respectée avec l'invitation des chanteuses Malia et Fifi Rong, ainsi que Heidi Happy qui revient après avoir déjà chanté sur Touch Yello. Enfin, dernier point positif, Boris Blank est toujours un producteur émérite, qui ne sait pas comment se rater. Un point commun à presque tous les Yello, même s'il est relativisé par le fait que la musique est ici très peu engageante.

Car voilà le malaise chez Toy. Meier aura beau chanter de manière grandiose, Blank aura beau proposer une solidité musicale, tout cela ne sert à rien tant que les compositions ne sont pas au rendez-vous. Et autant dire que sur Toy elles ont posé un lapin. Par moments, quelques effets sonores sont agréables à l'écoute, mais globalement, même si l'on s'y attendait à moitié, on ne peut s'empêcher de trouver l'album surprenamment mauvais.

C'est vraiment dommage, car on sent que Yello y a vraiment mis du sien, et n'a pas – a priori – cherché à se foutre de la gueule de ses fans. Mais rien n'y fait, Toy est un mauvais album qui se permet en plus de recycler des éléments déjà vus dans de précédents Yello, là où Blank se vantait d'avoir une banque de samples suffisamment immense pour créer une musique unique. C'est vraiment peinant.

Note réelle : 1,5/5

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


APHRODITE'S CHILD
It's Five O'clock (1969)
Un bon de géant




HAIM
Days Are Gone (2013)
La musique en famille, ça peut être cool.


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Dieter Meier (chant)
- Boris Blank (programmation, chant sur 13)
- +
- Malia (chant sur 4, 5, 7, 8 et 9)
- Fifi Rong (chant sur 6, 11 et 14)
- Heidi Happy (chant sur 10)
- Jeremy Baer (guitare sur 3 et 6)


1. Frautonium (intro)
2. In Limbo
3. 30'000 Days
4. Cold Flame
5. Kiss The Cloud
6. Pacific Am
7. Starlight Scene
8. Give You The World
9. Tool Of Love
10. Dialectical Kid
11. Dark Side
12. Blue Biscuit
13. Magma
14. Frautonium



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod