Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 788 789 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 ...>...>>... 800
Comment poster un commentaire ?


MAGMA
MëKANïK DESTRUKTïW KOMMANDöH


Le 01 Février 2005 par MONSTER


Fou, malsain, festif, joyeux, coloré, triste, sombre, epique, novateur, complexe, apocalyptique, dansant, ect...
MAGMA est tout ça à la fois, MAGMA est grand !





MAGMA
1.001° CENTIGRADES


Le 01 Février 2005 par MONSTER


Le 1er morceau est genial mais les 2 autres sont moins interessants.





MAGMA
K.A. (KOHNTARKOSZ ANTERIA)


Le 01 Février 2005 par MONSTER


Magma reprend là ou il s'était arrêté avec Attahk mais en plus progressif !
Fantastique !





PORCUPINE TREE
IN ABSENTIA


Le 30 Janvier 2005 par ZIGGY


C’est pourtant vrais que c’est un excellent album. Chaque chanson a sa mélodie bien à elle, simple et prenante, que ce soit musicalement ou vocalement… Et ça, peu de groupes de prog actuelles peuvent s’en venter. Après, on pourra peut être discuter de la pertinence de certains éléments, quelques passages étant un peu caricaturaux (entre un gros riff inutile ou une nappe planante pataude). Il manque peut être aussi un peu de chaleur à certains morceaux pour devenir des classiques… Mais à part ces remarques de pure forme, le chemin parcouru est déjà très grand et Porcupine Tree signe là une œuvre de grande stature. Il ne manque que des détails, un peu moins de distance, de froideur par ci, un peu plus d’enthousiasme par là, et le tour serai joué. D’un groupe qui est déjà allé si loin, on est en droit d’attendre un album plus marquant en guise de chef d’œuvre. Vivement le future.





Alvin LEE
IN FLIGHT


Le 30 Janvier 2005 par ZIGGY


Je pense que personne ou presque ne connais ce live. Et pourtant, malgré sa date tardive pour le rock ‘n roll, il est réellement indispensable, justement pour la modernité qu’il apporte (développement instrumentale et maturité 70’s) sans perdre la fraîcheur du genre.





TANGERINE DREAM
STRATOSFEAR


Le 30 Janvier 2005 par ZIGGY


Un autre indispensable de Tangerine Dream. Le côté mélodique unique dans la carrière du groupe (en tout cas sans sombré dans la soupe indigeste) le rend accessible et pourtant il est toujours aussi envoûtant, évocateur et fou que ses prédécesseurs. Le morceau titre possède un air inoubliable.





Elton JOHN
BLUE MOVES


Le 30 Janvier 2005 par ZIGGY


Un peu trop indigeste tout de même, je ne suis pas certain que le double album ait été nécessaire. De même, avec de belles compo, il y a parfois des passages déjà un peu trop mielleux, comme Elton en composera trop par la suite.





The ANIMALS
VOLUME 1


Le 30 Janvier 2005 par ZIGGY


Indispensable. Du rythm’n blues plein de verve The Story Of Bo Diddley jusqu’à l’incontournable classique House Of The Rising Sun, tout est génial chez ces animaux là.
Et au passages, on notera la « pudeur » des Portes du Pénitencier de notre Johnny national qui évite le bordel de la maison du soleil levant.





FISH
SUNSETS ON EMPIRE


Le 28 Janvier 2005 par DAVID


J'ai jamais pu encaisser le virage rock opéré par Fish, à part Raingods with zippos qui marquait un léger retour au prog.

J'aime bien Perception Of Johnny Punter (un peu trop longue quand même), Jungle Ride, Tara et Brother 52.
Mais trop de ballades là dedans, quasiment la moitié de l'album en est remplie.





MAGMA
1.001° CENTIGRADES


Le 21 Janvier 2005 par THE ANCESTOR


Cet album de MAGMA est mon préféré. De plus je trouve qu'il est idéal pour rentrer dans l'univers Kobaïen, notamment grâce à son approche Jazz qui en facilite énormément l'écoute. Un chef d'oeuvre, sans précédent et inimitable.





Loreena MCKENNITT
TO DRIVE THE COLD WINTER AWAY


Le 17 Janvier 2005 par THE SOULFORGED

Merci pour cet excellent commentaire... ^__^

Cet album est peut-être un peu moins facile à aborder que "The Book of Secrets" (du moins je trouve), mais une fois que l'on a trouvé la clé pour s'y plonger (état d'esprit, familiarisation avec les mélodies...), on ne peut que s'en délecter.





Loreena MCKENNITT
TO DRIVE THE COLD WINTER AWAY


Le 15 Janvier 2005 par VOLTHORD


bravo pour cette chronique, je suis un énorme fan de Loreena Mc Kennitt et cet album est un de mes favoris avec "The Books of secrets"... C'est simple, mélancolique, et vraiment vraiment magnifique, un des plus beaux albums de musique celtique...

6/5





The ROLLING STONES
STICKY FINGERS


Le 13 Janvier 2005 par NATHALIE


Mick Jagger a déclaré en 1995 en parlant de Mick Taylor : "C'était un guitariste fluide et mélodique, ce que nous n'avions jamais eu, et n'avons pas eu depuis. Il était passionnant et superbe, il me donnait une direction et un moyen de m'exprimer". Tout est dit, et cet album vous confirmera les propos de Sir Jagger ! Une pure merveille (savourez Sway, Moonlight Mile, 2 morceaux Jagger-Taylor, en dépit des crédits mentionnés sur le disque).

Le meilleur des Stones avec Let it Bleed et Exile.





The ROLLING STONES
LIVE LICKS


Le 13 Janvier 2005 par PAULO


Pochette censurée aux USA, voilà l'argument marketing qui aurait bien fait rire (?) les Stones il ya trente ans... quand on sait l'objet du délit. Pour le reste, pas grand chose à dire, comme beaucoup le son me déçoit, non pas dans sa qualité (les retouches multiples en studio ça aide) mais dans le positionnement général des instruments (clavier envahissant pour boucher les trous) et sa "couleur", moins blues et grasse que par le passé. Un son lissé, et souvent "gonflé", rien à voir avec celui de 1969 et 1972 ni même avec celui des Abattoirs en 1976, où Ron Wood était encore un guitariste appliqué.

Tout cela donne souvent des versions molles et flottantes.

Enfin, le charcutage grossier de Brown sugar et de Rocks off est tout bonnement inacceptable.





The ROLLING STONES
IT'S ONLY ROCK 'N ROLL


Le 13 Janvier 2005 par PAT, PARIS


Avec cet album s'achève la période de grâce artistique des Stones. Rien n'empêche de les apprécier après, j'en suis, mais j'ai l'honnêteté de reconnaître que coté disques c'est la fin d'un cycle unique. Seul Some Girls en 1978 sera du niveau des disques produits avec Brian Jones et Mick Taylor, et il y a 26 ans de cela.... Question d'époque, et de talent des deux premiers guitaristes des Stones, inventifs et appliqués, capables de transcender et de compléter le génie de Keith. Oui, le contraire de Wood.





The ROLLING STONES
GOAT’S HEAD SOUP


Le 13 Janvier 2005 par LILIAN


Que ne ferais-je pour que les Stones parviennent en 2005 à publier un album d'une telle richesse... Réputé secondaire, Goats est un album parfaitement maitrisé, rock provoc et sans concession. Taylor impose son style et contribue beaucoup à cet album, tandis que Keith en proie à ses démons, se fait plus discret. Les Stones que j'aime (ais).





The ROLLING STONES
BRIDGES TO BABYLON


Le 13 Janvier 2005 par RAPHIE


Déjà peu emballée par Voodoo Lounge (trop long, Jagger le reconnait comme bon à 70 %), autant dire rapidement que je déteste celui-là. Anybody seen my baby est d'une platitude inquiétante, Might as Well Get Juiced une insulte à l'histoire rock'n roll des Stones. Comment Keith a-t-il pu accepter une chanson pareille ? Seules surnagent Flip the Switch et Out of Control. Le drame des Stones est là et tout en paradoxe : ils ont sorti Let it Bleed, Beggars Banquet, Sticky Fingers et autre Exile et depuis... des disques quelconques, que le peu doué Ron Wood ne va pas évidemment améliorer...

Pour moi le plus mauvais album des Stones avec Emotional Rescue et Undercover.






The ROLLING STONES
LIVE LICKS


Le 13 Janvier 2005 par LAURENCE, PARIS


Bon alors ce live ? Déjà et pour faire taire les grincheux je l'ai acheté, comme tous les disques des Stones depuis... ouh longtemps. Ce disque est rassurant, Jagger est toujours aussi bon, Charlie de même, on ne peut pas en dire autant de Keith (ses titres chantés sont soporifiques) et ses riffs en deçà de ce qu'il a pu balancer depuis des années. Je ne m'attarde pas sur Ron Wood, qui depuis 15 ans fait sourire jusqu'à l'apprenti guitariste. Solos minimalistes et hasardeux, rythmique hypothétique, coucous à la foule (DVD...), passons. Oui, les Stones sont là. Le problème, c'est le son. Dense certes, mais surtout densifié, grossi, amplifié, par les cuivres et le clavier. De manière paradoxale, cela donne un air pataud à de nombreux classiques, vidés de leur moelle agressive et rock'n roll. C'est lent, sans chaleur et sans guitare, un comble. Et puis désolée, cet album il faut le comparer à Get Yas, à ce brulôt incendiaire, incandescent. Un Jagger vociférant, un Keith impitoyable et assassin, un Taylor génial et inspiré. Une bombe, une tornade. C'est gras, plein de larsen, les riffs fusent. Je dirais la même chose si Get Yas était paru il y a 5 ans... Les Stones ont choisi ce son bouffi et ont abandonné leur rage root, bruyante et sans concession. Ce piano boogie au détriment d'un clavier "multi-instrument". Ce n'est pas une question de physique, ils sont plus frais que n'importe quel groupe de jeunôts, mais de prise de risque.
De stratégie musicale, les Stones sont aujourd'hui un big band, incapables de tenir la scène seuls à 5 pendant 90 minutes.





STRAY CATS
RUMBLE IN BRIXTON


Le 10 Janvier 2005 par SML66


L'auteur de cette chronique a tenu à me faire écouter ce live ! J'avoue que, même si ce n'est pas mon style de musique préféré, j'ai trouvé ça agréable à écouter... en revanche... mon père m'en reparle encore :-p ! Alors je crois que ça lui sera offert pour sa fête en février (non, il ne s'appelle pas Valentin :-p !). Et ça me fait un souci de moins, savoir quoi lui acheter, donc merci ZiGGy :þ !





TANGERINE DREAM
RICOCHET


Le 03 Janvier 2005 par ZIGGY


Un grand album, planant et aux sonorités uniques. Réussir à faire une musique aussi prenante avec un style aussi inabordable et anti-mélodique (sans non plus sombrer dans la simple ambiance) relève à priori de la gageure, mais pour une fois c’est parfaitement réussit.







Commentaires :  1 ...<<...<... 788 789 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 ...>...>>... 800






1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod