Recherche avancée       Liste groupes



      
CHANSON FRANçAISE  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Léo Ferre
- Style + Membre : Wurtemberg, Machin

Hubert Felix THIEFAINE - Stratégie De L'inespoir (2014)
Par RAMON PEREZ le 16 Novembre 2018          Consultée 182 fois

Les albums de THIEFAINE marchent souvent par paires (balises/soleil ; meteo/eros ; chroniques/fragments ; bonheur/tentation). Le chanteur poursuit ici cette tradition en donnant une suite à son album le plus dangereux pour cela. Le symbole du corbeau et le packaging très noir font le lien formel. Bien que confiée à son néophyte de fils, la réalisation est dans la droite ligne. On retrouve également peu ou prou les mêmes compositeurs ainsi que des titres de l’album fantôme (Itinéraire d’un naufragé, abandonné après le burnout du chanteur). Pris au piège du succès et de la médiatisation auxquels il n’a pas vraiment aspiré, l’auteur lâche un fataliste « d’aucuns me disent rebelle et d’autres ignifugé, mais mes divagations n’emmerdent plus personne » depuis le banc de la Sorbonne où on l’a invité pour un séminaire sur la chanson française. Fermez-le donc, ce ban.

Voyons donc comment HFT se tire de ce mauvais pas : en étant sec comme un vieil olivier. Vous avez aimé les respirations de Suppléments de mensonge ? Vous n’en n’aurez plus. Guitares pesantes et c’est à peu près tout. Le chanteur a décidé de faire la route avec le guitariste de sa tournée précédente, ce qui est une excellente idée. Les deux sont clairement sur la même longueur d’onde et prolongent remarquablement leur collaboration. Alice Botté allonge sa rythmique tranchante ou ses soli rêches, bien secondé par Thiéfaine fils lorsqu’il faut alourdir un peu plus la bande.

Etouffant, le disque l’est. Mais le titre n’avait-il pas prévenu ? Emprunté, comme Supplément de mensonges, à un philosophe (j’ai oublié lequel et n’ai pas le courage de le chercher, mais je ne crois pas me tromper en disant que Nietzsche est responsable d’un des deux titres, voire des deux), ce coup de génie m’a incité à acheter l’album juste pour lui le jour de sa sortie. Je reste encore ébahi devant une telle fulgurance sémantique. Que pourrait être l’inespoir, sinon cet état détaché, donc forcément pesant, que l’auteur esquisse pendant cette cinquantaine de minutes ?

Et pourtant le disque décolle, pour peu que l’on fasse l’effort de s’accrocher. Chargé du feu noir dès l’exceptionnel titre d’ouverture, du feu (dé)sacré au second. Enchainant les tableaux puissants, comme celui de l’amour qui s’éteint ou des traumatismes enfantins. Actuel et intemporel. Stratégie de l’inespoir est tout cela. Une leçon de vie dans toute sa complexité. Du plaisir à la douleur, du rêve à la mort. Pas aimable, pas faussement repoussant. A proximité du point d’équilibre forcément décevant et pourtant essentiel sur lequel nous avons tout construit. HFT, de nouveau consacré meilleur peintre de la chanson française, casse nos illusions autant que nos désillusions, tranquille comme Baptiste. Et s’endort comme un loir sur son brin de laurier. C’est nous qui n’avons plus de sommeil.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par RAMON PEREZ :


Georges BRASSENS
Fernande (1972)
Georges le grand




Georges BRASSENS
Misogynie à Part (1969)
Georges le fataliste


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
   RAMON PEREZ

 
   (2 chroniques)



Non disponible


1. En Remontant Le Fleuve
2. Angélus
3. Fenêtre Sur Désert
4. Stratégie De L'inespoir
5. Karaganda (camp 99)
6. Mytilène Island
7. Résilience Zéro
8. Lubies Sentimentales
9. Amour Désaffecté
10. Médiocratie
11. Retour à Célingrad
12. Toboggan
13. Père Et Fils



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod