Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK-FOLK  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bon Jovi, Tom Petty & The Heartbreakers , John Mellencamp , Bob Seger
- Membre : Little Steven

Bruce SPRINGSTEEN - Mtv Plugged (1993)
Par MARCO STIVELL le 2 Juin 2018          Consultée 268 fois

Voilà ce qui arrive lorsque MTV décide de faire venir Bruce SPRINGSTEEN pour participer à sa série de concerts acoustiques. Il commence comme tout le monde, avec d'ailleurs un inédit : "Red Headed Woman". Seul avec sa guitare acoustique, il tient à montrer que son passé de rockeur ne s'est guère endormi, contrairement aux intentions qu'on a pu lui prêter à la sortie de ses deux derniers albums en date, Human Touch et Lucky Town (1992 les deux). "Red Headed Woman" est un hommage flamboyant et humoristique, coquin même, aux femmes et en particulier aux rousses. Sa moitié, Patti Scialfa, pourrait en effet symboliser cette période, suivant une dépression forte au moment de la dissolution du E STREET BAND, et la rouquine maman l'ayant aidé à garder le cap.

Chanson festive, avec une bonne verve de folkeux, des "yihiiii!" enjoués, cela démarre donc comme un vrai Unplugged, un live acoustique d'MTV, mais ça n'en est pas un. Le Boss a décidé que, passé cette intro, il jouerait en électrique ! Résultat, son groupe se retrouve sur scène, celui de la tournée effectuée pour promouvoir les deux derniers bébés susmentionnés.

Son nouveau groupe, c'est-à-dire "professor" Roy Bittan aux claviers, seul rescapé de la E STREET (ainsi que Patti, présente en invitée) et "THE OTHER BAND", comme l'appellent les fans. Un groupe mieux orienté guitares, plus proche du style hard/diesel US début 90's avec le concours de l'excellent Shane Fontayne, mais aussi plus vocal avec la présence du chanteur soul Bobby King que Bruce connaît depuis des lustres, et une section vocale soul/gospel de quatre chanteuses.

À la basse, Tommy Sims, ancien membre du groupe rock chrétien White Heart. Jeff Porcaro, le batteur de TOTO, aurait dû être présent comme sur l'album Human Touch, mais il avait refusé et son décès, survenu entretemps, sa place est donnée à Zachary Alford, futur accompagnateur de David BOWIE. Une dernière dame, Crystal Taliefero, qui a joué pour Billy JOEL, vient compléter le band avec une couleur multi-instrumentiste. Elle joue d'ailleurs normalement du saxophone (alto, par rapport au ténor légendaire de Clarence "Big Man" Clemons) sur "Born to Run", mais le morceau est absent du présent concert. Patti ne chante que sur "Human Touch", et il n'y a aucune référence à l'album Tunnel of Love, ni plus ni moins qu'à Born in the USA. Quel culot !

En fait, mis à part trois titres, "Thunder Road", "Darkness on the Edge of Town" et "Atlantic City", la totalité de la set-list est réservée aux nouvelles chansons. Il n'y a pas grand-chose à en dire sur le plan des réarrangements, sinon que le concert suit sa ligne directrice, avec un Bruce moins sage vocalement, des guitares explosives qu'il n'est plus tout seul à gérer. Le collaboration avec Fontayne demeure éphémère mais sympathique, partagée entre rockabilly et un son heavy moderne, pas que pour les solos d'ailleurs. On s'en abreuve volontiers sur "Lucky Town" dont le tempo a été légèrement augmenté et qui passe d'un statut de ballade à un rock fiévreux. Les introductions de "Better Days", "Living Proof" etc font le son particulier de ce live, tout comme les parties slap de Tommy Sims à la basse, les vocalises des choristes, le duo avec Bobby King sur "Man's Job".

Ce n'est pas au goût de tous les fans et on peut le comprendre. En fait, les chansons sonnent quasiment variété alors que le son est lourd ; d'un autre côté, SPRINGSTEEN et sa musique retrouvent leur force la plus "black", comme vingt ans plus tôt mais différemment, et grâce à l'identité d'une bonne moitié des musiciens. Drôle de cocktail ! La nouvelle version de "Darkness on the Edge of Town" est puissante, marquante à sa façon, mais la rage d'origine n'y est plus vraiment, donc c'est quitte ou double. Les ballades sont jolies, mention spéciale à "If I Should Fall Behind" et "My Beautiful Reward", avec son intro très spirituelle et son orgue qui l'élève très haut.

Les moments claviers-harmonica sont d'ailleurs propices à rapprocher le Boss de son vieux compagnon Roy Bittan, comme dans la version acoustique de "Thunder Road", vraiment jolie ! Ils jouaient "Growin' Up" aussi, comme on peut le voir sur la vidéo tirée du même concert. "Human Touch" ne manque jamais de classe (heureusement que la guitare de Patti est sous-mixée sur le CD, parce qu'elle "casse" un brin le rythme), et Bruce propose un moment d'anthologie avec une curiosité, "Light of Day", l'autre inédite qui date de 1985, musique du film du même nom qu'il avait écrite pour Joan Jett et Michael J. Fox. Cette intro de batterie, ce déluge de guitares, et Bruce qui y va de sa verve sur la partie centrale, pleine de fausses reprises. Originellement twist, là c'est du rock pur jus à 200.000 volts. Quel bonheur !

Last but not least, l'un des clous de ce live demeure "Atlantic City", portée très haut par les débuts calmes et la puissance rock des refrains, mais Bruce a souvent réussi ses versions électriques de chansons acoustiques ! Je me rappelle l'avoir écoutée en boucle... MTV Plugged, c'était justement l'idée pour lui de gommer les réarrangements intimistes de la dernière tournée, quitte à se faire engueuler par la direction de la chaîne pour avoir "brisé" le concept. Mais bon, quand on a un concert de SPRINGSTEEN, ce n'est jamais tout à fait hors des clous, alors autant le publier ! Ce n'est certes pas le meilleur du principal intéressé, mais malgré tout (ce à quoi on peut le comparer), ça fonctionne, et bien. C'est aussi l'occasion d'entendre des chansons peu jouées ensuite.

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


10,000 MANIACS
The Wishing Chair (1985)
Premier vrai album




Johnny HALLYDAY
Vie (1970)
Album écolo et contestataire


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Bruce Springsteen (chant, guitares, harmonica)
- Roy Bittan (claviers)
- Shane Fontayne (guitares)
- Tommy Sims (basse)
- Zachary Alford (batterie)
- Crystal Taliefero (guitare acoustique, percussions, choeurs)
- Bobby King (choeurs)
- Gia Ciambotti, Carol Dennis (choeurs)
- Cleopatra Kennedy, Angel Rogers (choeurs)
- Patti Scialfa (choeurs, guitare acoustique)


1. Red Headed Woman
2. Better Days
3. Atlantic City
4. Darkness On The Edge Of Town
5. Man's Job
6. Human Touch
7. Lucky Town
8. I Wish I Were Blind
9. Thunder Road
10. Light Of Day
11. If I Should Fall Behind
12. Living Proof
13. My Beautiful Reward



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod