Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bon Jovi
- Membre : Little Steven

Bruce SPRINGSTEEN - High Hopes (2014)
Par BAYOU le 17 Mai 2014          Consultée 3555 fois

Bruce tout puissant, qui au début de sa carrière passait des semaines en studio pour peaufiner ses albums, a radicalement changé de méthode depuis son retour au premier plan au début des années 2000, en sortant des albums à intervalles rapprochés.
Avec plus ou moins de bonheur, si The Rising était assez réussi, Devils & Dust était très inférieur à Nebraska ou à The Ghost of Tom Joad, mais le pire était à venir avec Magic et Working On a Dream sans oublier les Seeger Sessions et son brouhaha musical.

Wrecking Ball laissait percer un léger frémissement et High Hopes est plutôt une très bonne surprise.
Déjà il officialise une évidence, l’acte de décès du E Street Band historique, en respiration artificielle depuis la mort du Big Man, mais maintenu sous perfusion pendant trop longtemps.
Le Boss a travaillé avec Tom Morello, le mec de Rage Against the Machine, et le résultat se traduit par une nette amélioration du niveau des compositions qui, reconnaissons-le, était tombé bien bas, la production trop prolifique apportant avec chaque album sa dose de grosses bouses indignes du boss.
Certes tout n’est pas génial dans ce CD hétéroclite, les deux premiers titres sont déroutants, « High Hopes » lorgne honteusement vers le hit-parade, et on trouve encore quelques reliques irlandaises toujours gonflantes. Autant la musique irlandaise, en live dans un pub de Dublin est superbe autant elle devient vite lassante en dehors de son contexte (non les pierres pas sur la tête).
Mais la version d’« American Skin » (un des meilleurs titres écrits par notre homme toutes époques confondues) est reprise dans une superbe version, la charge émotionnelle véhiculée par les paroles de ce black sur qui les cops de New York ont tiré 41 coups de feu, est parfaitement magnifiée par la musique, et cette version avec la patte de Morello est la première grande réussite de l’album.
La version électrique de The Ghost of Tom Joad est également particulièrement réussie, même si l’intro au violon est dispensable. Le son de cet instrument arrive souvent comme un cheveu sur la soupe, et nuit grandement à la puissance pure du groupe, en un mot je n’aime pas l’apport du violon chez Bruce. Mais dans cette nouvelle version, le Bruce nous démontre qu’il en a encore sous la pédale, les guitares s’envolent, et l’émotion contenue dans les paroles inspirées des Raisins de la Colère de Steinbeck explose dans les passages musicaux
« Heaven’s Wall » est très réussi, mais il faut admettre qu’on reconnait difficilement le phrasé de Bruce, le mixage étant assez novateur pour lui.
Et puis encore de grandes chansons, « The Wall » qui montre là encore que Springsteen en solo sait encore faire passer de l’émotion, et la reprise de « Dream Baby Dream » de Suicide ce duo new-yorkais minimaliste dans l’univers est totalement à l’opposé de celui de Springsteen.
Avec ce disque fait de bric et de broc, sans thème unificateur, j’ai l’impression de retrouver un peu de la magie des grandes années, celles où Bruce était au top.

Je porte un jugement assez cruel sur les CD de la dernière décennie, à la limite avec l’ensemble il aurait pu en faire un seul de correct, mais High Hopes a déjà passé plus de temps dans le lecteur que les Magic, Workin On a Dream ou Wreking Ball et je ne vous parle même pas des Seeger Sessions.
L’autre bonne nouvelle est la nouvelle et longue tournée mondiale qui nous a donné des sacrés bons moments.
Alors, pour des gars comme moi, qui ont vu et revu le E Street Band des grandes années, il est toujours difficile de voir et d’entendre le travail actuel, car le groupe des 70’s et 80’s était exceptionnel, mais ne boudons pas trop notre plaisir.
Allez Bruce tu es revenu dans le droit chemin. Continue !

Ah oui, un jour il faudra embaucher un bon photographe pour la pochette, là on dirait Mad Max !

A lire aussi en ROCK par BAYOU :


Wilko JOHNSON
Going Back Home (2014)
Wilco is alive and well ! ! ! !




Tom PETTY
Hypnotic Eye (2014)
Le petit frère de Mojo est arrivé


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Bruce Springsteen (chant, guitare)
- Roy Bittan – (piano, orgue )
- Nils Lofgren (guitares, chœurs)
- Patti Scialfa (chœurs)
- Garry Tallent (guitare basse)
- Steven Van Zandt (guitares, chœurs)
- Max Weinberg (batterie)
- Jake Clemons (saxophone, chœurs)
- Charles Giordano (orgue, accordéon, claviers)
- Ed Manion (saxophone)
- Tom Morello (guitare )
- Soozie Tyrell (violon, chœurs)
- Stan Harrison (saxophone)
- Curtis King (chœurs)
- Cindy Mizelle (chœurs)
- Michelle Moore (chœurs)
- Curt Ramm (trompette, cornet)


1. High Hopes
2. Harry's Place
3. American Skin (41 Shots)
4. Just Like Fire Would
5. Down In The Hole
6. Heaven's Wall
7. Frankie Fell In Love
8. This Is Your Sword
9. Hunter Of Invisible Game
10. The Ghost Of Tom Joad
11. The Wall
12. Dream Baby Dream



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod