Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT / DRONE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Biosphere / Deathprod, Hia / Biosphere

BIOSPHERE - Autour De La Lune (2004)
Par JOVIAL le 4 Février 2021          Consultée 172 fois

Aïe aïe aïe. Celui-ci n'est vraiment pas terrible. Autant la carrière de Geir JENSSEN avait déjà connu quelques menues faiblesses, en particulier Birmingham Frequencies et Cirque, autant Autour de la Lune est une grande déception. Avec le recul, il s'agit sans doute du plus mauvais album de BIOSPHERE à ce jour.

Décortiquons la bête. À l'origine, cette œuvre est une commande du Festival de Radio France à Montpellier, diffusée en septembre 2003. Pour ce faire ont été cordialement ouvertes au Norvégien les portes de la Maison de la Radio, dont il revient des archives avec la bande-son d'une émission consacrée au roman De la Terre à la Lune de Jules Verne et mise en boîte au début des années 60. Aux extraits remixés de cette dernière, il ajoute encore ses propres sons, mais aussi des enregistrements provenant de la station MIR, l'idée étant de créer une pièce sonore suggérant un voyage spatial autour de la Lune. Et s'il fallait absolument se montrer le plus objectif possible, il faudrait alors considérer ce but comme parfaitement atteint. Car n'en déplaise à Georges Méliès et Michel Ardan, les excursions lunaires ne sont guère passionnantes. C'est tout gris et il fait horriblement froid. C'est un peu comme Brest pendant le confinement, et sans la mer encore. Pour le dire familièrement, c'est même franchement suant. Pas un arbre, pas un ruisseau, pas un bruit. Un ennui mortel. En cela donc, ce disque est parfait.

Autour de la Lune est austère comme aucun autre skeud de BIOSPHERE ne l'a jamais été. Pas de beats, très peu d'arrangement, Geir JENSSEN s'essaye au drone. En somme, des basses bourdonnantes et quelques rares boucles minimalistes. Rien d'autre si ce n'est des extraits sonores (« Modifié »), pour des morceaux toujours très lents, presque statiques, faits de vibrations et sons électroniques stridents parfois à la limite du supportable.

En 2004, le label Touch tentait la comparaison avec Apollo: Atmospheres & Soundtracks de Brian ENO, quand l'intéressé lui-même fait encore maintenant un parallèle avec Time Machines de COIL. Dans l'idée ce n'est pas forcément idiot, bien qu'on y verrait plus volontiers l'influence de son camarade Helge STEN (DEATHPROD), dont le style ici se rapproche nettement de ses premières travaux. Mais à la différence de ces derniers, ainsi que des œuvres citées plus haut, cet album se révèle finalement assez creux.

Car il faut bien dire ce qui est : Autour de la Lune ne suscite absolument aucune émotion. Le style adopté est en soi très abstrait et difficile d'accès, mais le problème est ailleurs. Il s'agit au départ d'une installation sonore, fonctionnant avec une série d'images et d'effets visuels, pour un public physiquement sur place. Seul chez soi, ces soixante-quinze minutes tiennent plus du chemin de croix que du voyage spatial promis sur le papier. Comme si cette musique restait finalement muette, inapte à suggérer la moindre chose, incapable de faire surgir le moindre paysage d'un bout à l'autre de sa course. L'éphémérité de ce genre d'exercice est certes frustrante pour un artiste, mais cela justifie-t-il néanmoins qu'il faille en faire un album ? Autour de la Lune prouve que non.

Nous reste néanmoins une belle pochette, signé par le peintre norvégien Tor-Magnus Lundeby.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par JOVIAL :


BIOSPHERE
The Senja Recordings (2019)
Aller simple pour le Nord




FEVER RAY
Fever Ray (2009)
Album de l'Année 2009


Marquez et partagez





 
   JOVIAL

 
  N/A



- Geir Jenssen (tout)


1. Translation
2. Rotation
3. Modifié
4. Vibratoire
5. Déviation
6. Circulaire
7. Disparu
8. Inverse
9. Tombant



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod