Recherche avancée       Liste groupes



      
GUITAR JAZZ / FUSION JAZZ  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Pat MARTINO - Live! (1972)
Par DERWIJES le 16 Juin 2020          Consultée 155 fois

Pat MARTINO n'est pas homme à perdre son temps. Son album The Visit étant sorti dans les bacs en Mars 1972, il n'attend que quelques mois pour en sortir un nouveau en Septembre, un live ce coup-ci, pour lequel il a changé son line-up, travaillant avec le claviériste Ron THOMAS, le bassiste Tyrone BROWN et le batteur Sherman FERGUSON. Pas besoin de guitariste rythmique comme il en a en studio, sur scène c'est lui qui tient la six-cordes et un point c'est tout.

Le combo guitare et piano électrique permet de situer immédiatement l'album : pas de doute, c'est bien du jazz des années 70 ! Une excellente décennie pour le jazz. Comme les deux précédentes, certes, mais avec un vent de liberté amené par la folie créatrice du jazz fusion en plus, l'explosion des étiquettes si encombrantes dont nous autres critiques sommes si friands. Trois morceaux de plus de dix minutes chacun, deux inédits et une reprise, on est sur une séance de jam en public, miam !

Comme souvent chez Pat MARTINO il commence à toute berzingue avec "Special Door" dont la première partie nous régale de ses longues lignes mélodiques dont il a le secret. Technicité et feeling ont toujours fait bon ménage chez lui. Après avoir fini d'épater la galerie il laisse les autres musiciens s'amuser un peu et c'est là où ça se passe la figure, puisqu'ils se tirent dans les pattes, ne semblent pas trop savoir quoi faire pendant un moment et ralentissent le rythme au point de rendre le morceau un peu soporifique, jusqu'à ce que Sherman Ferguson ne se lance dans un joli solo de batterie, quoique trop court. Dis comme ça on pourrait croire qu'ils sont mauvais, mais absolument pas. Ron Thomas fait un excellent travail, il est le pilier sur lequel s'appuie la guitare, remplissant ses silences (j'allais mettre "ses trous", mais nous sommes un site tout public). Il est tout simplement brillant tout au long de "The Great Stream" au point qu'il mène la danse encore plus que son leader.

"Sunny" est la seule reprise des trois. A la base un morceau de Bobby HEBB sorti en 1963 payant un double hommage à son frère tué en sortant d'une boîte de nuit et à l'assassinat de JFK, ce fut un carton lors de sa sortie et un nouveau carton lorsque BONEY M en fit une version disco. La version jazz de MARTINO rend le morceau presque méconnaissable. C'est aérien, souple et ça passe tout seul.

Que dire de plus ? C'est une séance de jam de trente-huit minutes, qui paraît en faire dix de moins, et c'est un compliment. Ce n'est pas le meilleur de Martino mais c'est un bon choix si vous voulez le faire découvrir à quelqu'un. Je boude la deuxième moitié de "Special Door" mais je lui pardonne tout avec "The Great Stream" et "Sunny". Martino n'est pas le seul à en sortir grandi, les trois autres musiciens y livrent aussi une excellente performance. Prêtez attention aux interventions de Tyrone Brown pendant "The Great Stream" et notez son timing : c'est difficile à décrire, mais ses notes tombent pile comme il faut, pile au bon moment. De la pur beauté.
Note réelle: 3.75/5, arrondi à 3/5 car qui aime bien châtie bien.

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Eddie HENDERSON
Shuffle And Deal (2020)
Main gagnante




Charles MINGUS
Charles Mingus Presents Charles Mingus (1960)
Passons les introductions


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Pat Martino (guitare)
- Tyrone Brown (bassiste)
- Ron Thomas (claviers)
- Sherman Ferguson (batterie)


1. Special Door
2. The Great Stream
3. Sunny



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod