Recherche avancée       Liste groupes



      
GUITAR-JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Pat MARTINO - Nightwings (1996)
Par DERWIJES le 9 Septembre 2020          Consultée 145 fois

J’expliquais dans ma chronique précédente qu’après avoir racheté le label Muse, 36 Jazz ressortit ensemble dans des éditions double CD certains des albums de Pat MARTINO, comme Consciousness couplé avec Live !, et dans le cas qui nous intéresse aujourd’hui Interchange avec Nightwings sous le nom de Mission Accomplished !.

Un bon choix, et le plus logique étant donné que Nightwings est issu d’une session ayant eu lieu juste après celle d’Interchange. Son petit frère, sa suite directe aux détails près, qui n’en sont pas vraiment, que le batteur Sherman FERGUSON a été remplacé par Bill STEWART (comparse de John SCOFIELD depuis 1990, grand copain aussi de Marc COPLAND et Joe LOVANO), ainsi que l’arrivée d’un saxophoniste ténor, Bob KENTMOSU, un instrument rare chez MARTINO. Sinon James RIDL s’occupe toujours du piano et Marc JOHNSON de la basse.
L’arrivée de ces deux nouveaux modifie la dynamique du groupe. Comparé à Sherman Ferguson, Bill Stewart a un jeu plus agressif hérité d’Art BLAKEY. L’introduction d’un saxophone dans le mix permet d’apporter de nouvelles sonorités plus chaleureuses et une complexité supplémentaire aux compositions –toutes des inédites écrites par Pat MARTINO lui-même.

De son côté, James RIDL, qui était la colonne vertébrale d’Interchange, a heureusement de nouveau assez d’espace pour s’exprimer avec des solos toujours plus inventifs. Eddie GREEN, Gil GOLDSTEIN…De tous les musiciens avec lesquels il a pu travailler (et la liste est longue), c’est avec les claviéristes que MARTINO a formé ses meilleures relations musicales, une véritable symbiose entre sa guitare et leurs pianos.
Si l’on devait se demander par quel album découvrir Pat MARTINO, Nightwings serait un bon candidat pour la première place : il est accessible et comporte quelques mélodies qui restent dans la tête ("Draw Me Down" s’en rend coupable). Un riff simple mais enthousiaste, et voilà qui suffit à porter tout un morceau ! La présence d’un musicien supplémentaire permet de rendre la valse des solos encore plus intéressante. Nul doute que sans le saxophone "Villa Hermosa" aurait manqué de vie, mais grâce à lui, ce marathon de seize minutes en devient plus lumineux, avec en prime un magnifique solo du leader. Une conversation constante entre les musiciens dont on ne perd pas une miette.

La technique de MARTINO a subtilement évolué depuis son accident. Moins démonstratif, il reste plus souvent en retrait, mais il a gagné en feeling. Ses interventions en sont d’autant plus importantes, mais le vrai secret de sa réussite reste sa capacité à mener avec intelligence les autres musiciens. Feeling, technique et partage : voilà ce qui transforme une petite session sympathique en un disque incontournable.

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Alice COLTRANE
Ptah, The El Daoud (1970)
Entre l'éveil et le rêve




Kamasi WASHINGTON
The Choice (2018)
Pourquoi choisir ?


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Pat Martino (guitare)
- Bob Kenmotsu (saxophone ténor)
- James Ridl (piano)
- Marc Johnson (basse)
- Bill Stewart (batterie)


1. Draw Me Down
2. Portrait
3. Villa Hermosa
4. I Sing The Blues Every Night
5. A Love Within
6. Nightwings



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod