Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Alpha BLONDY - The Prophets (1989)
Par NESTOR le 25 Octobre 2020          Consultée 211 fois

The Prophets est le huitième album d’Alpha BLONDY. Son titre est censé annoncer la thématique générale de celui-ci, mais au final seulement 3 pistes abordent le sujet de la religion : "The Prophet (Allah Léka Netchi)", "Corinthiens" (qui fait référence à un passage de la Bible) et, dans une moindre mesure, "Kolombaria".
C’est à nouveau l’occasion pour Alpha BLONDY de faire montre de son œcuménisme et de son ouverture d’esprit. Sans privilégier une chapelle plus qu’une autre, il exhorte les hommes à se montrer plus honnêtes et à adopter un style de vie plus en adéquation avec les préceptes prônés par leurs religions.
Mais ce beau discours humaniste se voit bien mal servi par un son et des compositions qui ne lui rendent pas vraiment justice.
En effet, le son, qui tente de concilier ambiances reggae et modernité de la fin des années 80, peinant à supporter les affres du temps sonne désormais très daté. Et comme au surplus les compositions ne contribuent pas beaucoup plus à porter de manière efficace la philosophie de l’Ivoirien, le résultat s’avère fort décevant.
Ainsi, "Banana" ne s’avère qu’une pâle copie de "Sweet Fanta Diallo", le hit qui illuminait son album précédent. Il en résulte un titre faussement enjoué et aux relents bien mièvres.
"Face à Face", et sa batterie aux sonorités électroniques à la limite du supportable, est du même acabit. Si on ajoute à cela le chant d’Alpha BONDY qui se révèle ici d’une fadeur absolue, le chanteur se contentant d’ânonner son texte sans y apporter la moindre étincelle de passion, on a une idée de la pauvreté qui en résulte.
Quant à "Coup d’état", avec son solo de guitare qui rappelle fortement le "Europa" de SANTANA, ce titre manque cruellement de profondeur. Le texte « Trop de coups d’état en Afrique, ça suffit comme ça » n’est en effet pas loin du niveau d’un « la guerre ce n’est pas bon » de ZAO. L’intention est bonne, mais le traitement bien trop superficiel. Ce qui est bien dommage car, musicalement, ce titre tient plutôt bien la route.
L’introduction de "Kolombaria", portée par une belle pièce de flûte, laisse enfin espérer une éclaircie salvatrice. Mais rapidement les nuages se reforment et le morceau se met vite à tourner en rond. A tel point que les 4 minutes 20 de cette composition semblent s’étirer durant une éternité.
Il faut attendre "Corinthiens", l’avant dernière chanson, pour trouver un réel sujet de satisfaction. Non que ce titre soit exceptionnel, mais au regard des 6 premiers morceaux de The Prophets, il a au moins l’avantage d’être solide et de disposer d’une mélodie agréable, mise en valeur pas une instrumentation efficace. Les cuivres et la guitare contribuent largement à en faire une réussite.
Et, puisqu’il ne faut pas désespérer, l’album se termine avec une autre bonne surprise : le long "Jah Music" qui mêle habilement des ambiances de Reggae langoureux et des passages qui évoquent plus un Ragga assez moderne (tout au moins pour 1989).
Mais ce bouquet final est bien trop maigre pour faire de l'album autre chose qu’un disque dispensable et sans beaucoup d’âme. A ce titre, la photo de Pierre TERRASSON qui en illustre la pochette est peut-être prophétique. On y voit un Alpha BLONDY à la mine triste et grave. Il se dit qu’affecté par le décès de trois proches, il avait souhaité honorer ainsi leur mémoire. Parmi ces derniers, on peut citer le journaliste Roger Fulgence KASSY à qui il consacra une chanson dans Massada, son album suivant. Et José SHILINFORD qui fut son batteur sur les albums Revolution (1987) et Apartheid Is Nazism (1985).
Un coup dans l’eau, donc.

Mais, même si c'est le second de suite, l’avenir nous montre qu’il ne s’agit là que d’un petit accident de parcours.

A lire aussi en REGGAE par NESTOR :


Alpha BLONDY
Jerusalem (1986)
Alpha blondy en état de grâce




PIERPOLJAK
Chapeau De Paille (2017)
Riche et lumineux, de la très bonne variété reggae


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Alpha Blondy (chant)
- The Solar System (groupe)


1. The Prophet (allah Léka Netchi)
2. Banana
3. Coup D'État
4. Kolombaria
5. Face To Face
6. Black Men Tears
7. Corinthiens
8. Jah Music



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod