Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Alpha BLONDY - Positive Energy (2015)
Par NESTOR le 10 Mai 2021          Consultée 382 fois

Deux ans après le très bon Mystic Power (2013), Alpha BLONDY nous revient avec Positive Energy, ne faisant pas preuve d’une grande originalité en matière de recherche de titre. Mais là où Mystic Power nous avait enchanté par sa fraicheur et son inspiration, son successeur peine à nous enchanter de la même manière.
Pourtant, dès les première notes de "Rainbow In The Sky", nous sommes pris à la gorge pas un son énorme propulsant en avant une basse vrombissante qui fait trembler les enceintes, et des cuivres puissants. Le rythme chaloupé porte un chant inspiré, habilement secondé par des chœurs assez discrets. Mais au fil du temps, la basse se fait un peu trop présente et assourdissante et le titre se met à ronronner tranquillement, sans que l’intervention du chanteur vétéran du Reggae, Ijahman LEVI, parvienne à relancer le titre.
Le constat est assez proche avec "Freedom", même si la participation de Tarrus RILEY qui assure une grande partie du chant, apporte une énergie et une intensité permettant au titre de se montrer plus intéressant. C ’est également le cas avec "Allah TANO" dont il partage le chant avec son compatriote Ismaël ISAAC et surtout avec le Tunisien NAOUFEL et le Marocain ASSIM qui apportent une couleur orientale très intéressante au Reggae d’Alpha BLONDY.
On le voit, ce dernier n’a pas hésité à convier de nombreux invités sur son dix-septième album. Ce qui nous donne le grand plaisir de retrouver la voix si particulière de Jacob DESVARIEUX qui apporte toute sa sensualité à "N’Téritchê", ainsi qu'également d’entendre la chanteuse congolaise Pierrette ADAMS sur "Séchez vos larmes", elle qui participa au Concert gratuit pour la Paix organisé avec Alpha Blondy en mars 2015 à Abidjan, présenté tour à tour comme une célébration des Eléphants de Côte d’Ivoire pour leur victoire à la Coupe d’Afrique des Nations de football, puis comme un concert caritatif destiné à acheter de la nourriture pour les plus démunis, et enfin comme une campagne de communication liée au lancement de sa Radio, « Alpha Blondy FM ».
Quoi qu’il en soit, les titres défilent tranquillement, mais sans trop bousculer nos sens, sans trop retenir notre attention non plus. Il faut dire qu’au sein de chaque morceau le rythme est d’une régularité mathématique, quasi soporifique. Ainsi, une fois passé les vingt premières secondes, la batterie de "N'Téritchê" ne fait pas un seul contre-temps, pas une seule variation.
Cette monotonie se voit renforcée par un son très puissant. On aurait presque tendance à dire trop massif, en ce sens qu’il prive l’album d’une certaine fraîcheur, et gomme un peu les reliefs et couleurs qui l’auraient rendu plus organique et plus envoutant.
S’il délaisse un peu le thème de la religion, le chanteur continue de prêcher pour le développement de la démocratie et une réelle indépendance des pays africains. Il donne cependant toujours dans une spiritualité pleine de bienveillance et de fraternité, comme c’est le cas avec "Lumière". Mais trop souvent, le chant manque de conviction et de vie pour réellement accrocher l’attention de l’auditeur, quand il n’est pas inutilement trafiqué, comme c’est le cas dans ce dernier titre.
Il suffit d’écouter la reprise de "Une petite larme m’a trahi" de Claude FRANCOIS, (Menteur ou cruel, 1969) pour réaliser à quel point la chant manque ici de conviction et d’émotion.
Comme cela a déjà été le cas jadis, cet album peine à convaincre totalement. Pour autant, ce qui fait que ce Positive Energy a du mal à s’imposer, contrairement à certains de ses prédécesseurs, est assez ténu. On peut imaginer que le parti-pris de ce son surpuissant se serait mieux accordé avec des compositions plus variées et dynamiques, à l’image de "Madiba m’a dit", un texte de la journaliste Valérie FAYOLLE mis en musique par Alpha BLONDY. Mais là, l'étincelle peine à jaillir.
Parfois, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas.

A lire aussi en REGGAE par NESTOR :


The WAILERS
Catch A Fire (1973)
Et le reggae explose dans le monde




Alpha BLONDY
Jah Victory (2007)
Album fleuve et sujet à polémique


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Alpha Blondy (chant)
- Loran Romain (claviers)
- Eddy Delomenie (saxophone)
- Veron 'koxx' Dinnall (basse)
- Charles Laubé (batterie)
- Jacob Desvarieux (chant)
- Pierrette Adams (chant)
- Tarrus Riley (chant)
- Ijahman Levi (chant)
- Naouffel (chant)
- Assim (chant)


1. Rainbow In The Sky - 04:29
2. Freedom - 04:55
3. Allah Tano - 05:11
4. No Brain, No Headache - 03:54
5. Maclacla Macloclo - 04:27
6. Madiba M'a Dit - 05:19
7. Lumière - 03:45
8. Séchez Vos Larmes - 04:20
9. N'téritchê - 04:54
10. Ingratitude - 04:41
11. Une Petite Larme M'a Trahi - 03:44
12. Querelles Inter-minables - 04:50



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod