Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Alpha BLONDY - Jah Glory ! (1982)
Par NESTOR le 21 Octobre 2018          Consultée 981 fois

Lorsque Jah Glory !, son premier album sort, et bien que cela faisait plus de 10 ans qu’il jouait de la musique en groupe ou en solo, Alpha BLONDY (de son vrai nom Seydou KONE), va alors sur ses 30 ans.Cette apparition commerciale tardive est d’autant plus surprenante que la décennie qui vient de s’achever a vu l’explosion du Reggae au niveau international, à tel point que l’âge d’or de ce style musical est en train de s’achever suite à la mort de Bob MARLEY, un an plus tôt.

Mais si l’éclosion du chanteur ivoirien ne brille pas par sa précocité, elle est porte toutefois le sceau d’une certaine maturité, qui laisse imaginer un gros travail en amont. Et il est fort probable, que lorsqu’Alpha BLONDY est repéré par un producteur local pour se voir proposer d’enregistrer ce Jah Glory ! suite à un passage à la télévision ivoirienne, que les six titres qui le composent ont déjà longuement été rodés par leur géniteur.

Cette sortie est tout de fois un peu chaotique, car si Jah Glory ! est publié fin 1982, dès l’année suivante ce disque est réédité en Europe sous le nom de Rasta Poué, avec un ordre de chansons différent, et agrémenté de deux morceaux sortis précédemment sous forme de 45 tours. En effet, l’ajout de "Rasta Poué" et de "Rasta Fou" permet à ce que l’on pouvait alors considérer comme un gros « maxi » de réellement pouvoir prétendre au statut d’album. Par la suite, ce Jah Glory ! sera réédité à de nombreuses reprises, avec des pochettes et un ordre de chansons différent. Et je ne parle pas là des versions K7 « locales », puis plus tard CD, que l’on trouvait dans les marchés Ouest Africains.

On peut toutefois considérer que les deux principales versions sont ce Jah Glory sorti en 1982, et son pendant européen paru l’année suivante, sous le nom de Rasta Poué. Comme mentionné plus haut, cet album pose déjà un style et une qualité de composition indéniables. En effet, au-delà de "Brigadier Sabari", le tube qui va asseoir la popularité d’Alpha BLONDY dans tout l’Ouest africain et dans une large partie de l’Europe, cet album, bien que court, possède un charme certain. Que ce soit le titre éponyme, "Jah Glory", qui préfigure déjà une des marques de fabrique du style d’Alpha BLONDY, à savoir une fusion de Reggae et de Rock, ou bien "The End", un morceau magnifié par de belles parties de guitares et par des sonorités légèrement mystiques, la production épurée et le chant légèrement gouailleur d’Alpha BLONDY sont d’une redoutable efficacité.

On peut également louer, l’excellent et enjoué "Rasta Poué" qui est un des deux morceaux qui ont été ajoutés sur la version européenne. Par contre, son pendant "Rasta Fou" n’est qu’une étrange version Dub agrémentée d’échos, et qui tranche radicalement avec le reste de l’album. C’est d’ailleurs un peu dommage que ce qui ne devrait pas être considéré pour autre chose qu’une face B de 45 tours, atterrisse sur un album. Même placé en fin de disque, ce morceau rompt un peu l’harmonie de l’ensemble (Il est à noter qu’une seconde version Dub de ce titre, "Rasta Poué (Dub) " est également disponible sur la version remastérisée. Sans guère plus d’intérêt)

Mais ce Jah Glory ! ne mérite vraiment pas que l’on reste sur cette note négative, c’est pourquoi il est préférable d’évoquer LE tube de cet album, le morceau qui va devenir emblématique dans la carrière d’Alpha BLONDY, et assurer sa popularité : "Brigadier Sabari". Une chanson qui ne raconte pas la vie d’un brigadier nommé Sabari, comme nous fûmes nombreux à le penser à sa sortie, mais qui pointe les violences policières, et que l’on pourrait traduire du Dioula par « pitié Brigadier ». Il se dit d’ailleurs que c’est le premier titre enregistré dans cette langue, qui est souvent utilisée par Tiken Jah FAKOLY et Alpha BLONDY. La sirène de police pour intro, le rythme dansant, la guitare rythmique alors si particulière, le refrain imparable, et ces quelques mots en français : « Opération coup de poing, brigadier… » qui stimulaient notre imagination quant au sens de ces paroles… ce titre est indéniablement un des grands classiques du reggae africain.

Mais, aussi marquant qu’il soit, ce titre ne doit pas occulter les qualités d’un disque qui se pose comme une pierre angulaire du reggae africain. Un classique qui va permettre à Alpha BLONDY de s’imposer comme la figure tutélaire de ce style en Afrique.

A lire aussi en REGGAE par NESTOR :


Alpha BLONDY
Human Race (2018)
Toujours fringuant




Alpha BLONDY
Apartheid Is Nazism (1985)
Alpha Blondy sur le trône de l'Afrique.


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Alpha Blondy (chant)
- Ka Massa (basse)
- Lwe Afree (guitare)
- Yaw Mao (guitare)
- M'hmad Suley (percussion, batterie)
- Geo Kwak (piano, claviers)


1. Rasta Poué
2. Bintou Were Were
3. Jah Glory
4. Dou Nougnan
5. Brigadier Sabari
6. The End
7. Bebi Yere Yé
8. Rasta Fou



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod