Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (12)
Questions / Réponses (1 / 4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Jethro Tull
- Membre : Alan Simon

ANGE - Le Cimetiere Des Arlequins (1973)
Par JEREMY le 27 Mai 2004          Consultée 7142 fois

« Le Cimetière des Arlequins » est en réalité le troisième album d’Ange. En effet, avant « Caricatures », le premier album studio, était sorti un album live en vinyl, mais qui n’a, à ma connaissance en tout cas, pas été réédité lors du changement de format audio (*). Ce live était totalement déplorable, avec un son vraiment minable. Et la première chose qui saute à l’écoute de ce « Cimetière Des Arlequins » c’est la production qu’on pourrait presque qualifier de moderne que les français ont décidé de mettre en place sur ce disque. Ainsi, chaque instrument se détache bien des autres et permet une écoute assez facile de l’ensemble de l’album, même si, et c’est vraiment regrettable, il faut souvent tendre l’oreille pour entendre le chant, qui a été un peu trop sous-mixé à mon gout.

Non seulement la production, mais aussi certains passages rappelent de nombreux groupes actuels, par exemple l’intro de « Aujourd’hui C’est la Fête de l’Apprenti Sorcier », qui sonne exactement comme Rhapsody le fera vingt-trois ans plus tard sur le deuxième morceau de leur premier album, « Legendary Tales », et dont le nom m’échappe, avec un gros riff de guitare – certes moins technique que l’ami Luca Turilli – entrecoupé de coups de batterie assez puissant. D’ailleurs un break faisant place à une flûte accompagnée par des claviers profonds et malsain, le tout parsemé de vocaux murmurés qui aurait presque pu influencer certains chanteurs de black metal, apparaît sur ce même morceau, « Aujourd’hui c’est la Fête de l’Apprenti Sorcier ».

Et pour continuer dans les passages metal, et même black aussi surprenant que cela puisse paraître pour un groupe à mi chemin entre le progressif et la chanson française, « Bivouac Final » me fait tout simplement penser au mythique groupe norvégien Emperor, sur l’intro de « Anthem To The Welkin At Dust », avec sa montée en puissance et ses claviers qui jaillissent de partout. Le reste est beaucoup moins inventif, bien que de bonne qualité, en témoigne la reprise de « Ces Gens Là » de Jacques Brel, ou encore le cours (trois minutes) « La Route aux Cyprès », où seul Christian Decamps accompagné de son guitariste jouent un morceau acoustique sympa mais sans plus. Certains morceaux sont même presque mauvais, comme « Bivouac 1ere Partie » et « L’Espionne Lesbienne » que je trouve plats et ennuyeux, voir presque insupportable (l’horrible intro au chant de « Bivouac 1ere Partie »).

C’est donc un album en demi-teinte, qu’est ce deuxième essai studio de nos français, la moitié du disque est plutôt réussi (d’ailleurs, heureusement que les huits minutes du titre éponyme existent, car sinon cet album n’aurait vraiment pas valu grand chose), l’autre moitié est soit insipide, soit complètement mauvaise… On attendra donc la suite, avec « Au Delà du Délire », pour donner le verdict définitif sur la musique d’ANGE.

(*) précision apportée par un lecteur à consulter dans les commentaires.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par JEREMY :


CAMEL
Harbour Of Tears (1996)
Rock prog divin

(+ 1 kro-express)



PINK FLOYD
Wish You Were Here (1975)
Le digne successeur de dark side of the moon !

(+ 5 kros-express)

Marquez et partagez





 
   JEREMY

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



- Christian Decamps (chant et claviers)
- Francis Decamps (claviers, vocaux)
- Jean-michel Brezovar (guitare)
- Gérard Jelsch (batterie et percussions)
- Daniel Haas (basses)


1. Ces Gens Là (reprise Jacques Brel)
2. Aujourd'hui C'est La Fête Chez L'apprent
3. Bivouac Première Partie
4. L'espionne Lesbienne
5. Bivouac Final
6. De Temps En Temps
7. La Route Aux Cyprès
8. Le Cimetière Des Arlequins



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod