Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIéTé ROCK PROG  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Jethro Tull
- Membre : Alan Simon

ANGE - Fou ! (1984)
Par MARCO STIVELL le 20 Novembre 2017          Consultée 572 fois

Fou !, on aimerait bien le détester, comme tous les ANGE de la période "...", et comme beaucoup d'errances musicales de dinosaures en cette année 1984, celle de Merci, d'Under Wraps, de Born in the U.S.A... Cependant, cet album s'avère aussi être l'un des plus intéressants, sinon "le", à défaut d'être le plus réussi. Contradiction ? Non, puisqu'on parle de style.

Le rythme de production acharné n'affecte pas trop ce disque, malgré quelques dérives difficiles à digérer, pour ne pas dire impossibles si vous êtes un fan de la veille. L'aspect hard FM est toujours plus fort, dès le premier titre, "Les Yeux d'un Fou", et cela convient très bien pour le moment. La frénésie rythmique orne très bien les paroles de Christian Décamps, jusqu'au final instrumental réalisé de main maître avec les claviers de Francis Décamps et la basse de Laurent Sigrist. Un ensemble qui se rapproche franchement du heavy, sans donner à rougir.

L'oppression, la désillusion et d'autres thèmes qui s'accordent avec le caractère développé sur ce disque trouvent une autre forme idéale dans le blues-rock 80's pépère de "Je N'suis Là Pour Personne", qui aurait pu faire un bon tube. Il est peu aisé de reconnaître ANGE, sinon dans la théâtralité ! Christian n'en fait pas trop, et plus les années passent, plus on apprécie cette façon de changer ses intonations. Les interventions de Serge Cuénot naviguent entre saturation et arpèges en son clair, c'est beau !

La suite alterne les titres plus ou moins convaincants. "Harmonie", avec son ambiance vaporeuse milieu années 80 a aussi de quoi surprendre, nous convaincre même ; le texte détourne brièvement le poème de Paul Eluard, "Liberté". "Guignols" trouve aussi ses atouts dans un côté lancinant, écrit et arrangé avec une certaine finesse. Il est moins simple d'adhérer au titre "Fou", à sa boîte à rythmes, aux délires vocaux de Christian, et pourtant le résultat est là, dans les ambiances, la progression du titre, le rapport avec le thème du disque.

ANGE revient à ses amours disco des disques précédents sur certains titres ("Crever d'Amour", "(Hé !) Cobaye", la coda instrumentale de "Guignols"), les séquenceurs pleuvent et la basse se montre sous un jour éclatant. C'est bien fait, mais est-ce du bon ANGE ? Oui, car Fou ! est le disque 80's le plus proche du son des années 70, du schéma aussi, et ce n'est pas seulement parce que la deuxième face forme une suite progressive.

La ballade "Crever d'Amour (Prélude)", où Christian fait de nouveau preuve d'habileté dans sa passion et sa lubricité, a beau être très ancrée dans son époque, tout comme les cuivres-synthés de la fin de "Fou" (le morceau), ce sont des moments pour le moins glorieux et qui valent à eux seuls l'écoute de ce disque. Si la première face révèle une approche plus simple, elle ne contient aucun titre repoussant. En revanche, "Les Fous Demandent un Roi" et ses sons robotiques ont de quoi faire fuir l'amateur le plus tolérant...

À prendre avec des pincettes donc, parce qu'en fin de disque, on a aussi "Crever d'Amour", un gros rock explosif avec guitares heavy, très contestable pour l'apport d'une voix féminine... en train de simuler un orgasme, atteint à la fin évidemment. Plus grand-guignolesque, tu meurs. ANGE qui parle de folie sur tout un disque avec des ambiances pop-rock diverses et inspirées, c'est oui. Du hard-rock érotique ou porno, c'est non, un peu comme au moment de "Réveille-Toi" sur Guet-Apens (1978) ! Désolé pour ce jugement direct, mais à trop vouloir en faire, les Francs-Comtois suscitent de vives émotions. Encore que sur Fou !, le déséquilibre ne nuit pas à la qualité d'ensemble.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Alain SOUCHON
Rame (1980)
Variété à cheval sur deux époques




RENAUD
Putain De Camion (1988)
Noir mais pas seulement...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Christian Décamps (chant, piano)
- Francis Décamps (synthétiseurs)
- Serge Cuénot (guitares)
- Laurent Sigrist (basse)
- Jean-claude Potin (batterie, percussions, programmation)
- + Frédéric Bétin (programmation)


1. Les Yeux D'un Fou
2. (je N'suis) Là Pour Personne
3. Piège à Coeur
4. Harmonie
5. (hé !) Cobaye
6. Les Fous Demandent Un Roi
7. Guignols
8. Guignols (la Chasse)
9. Fou
10. Crever D'amour (prélude)
11. Crever D'amour (coït Terminal)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod