Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Jethro Tull
- Membre : Alan Simon

ANGE - Au-delà Du Délire (1974)
Par MARCO STIVELL le 12 Octobre 2018          Consultée 281 fois

Messire ! Tenez vostre destrier, n'ayez crainte ! Par ma foy, s'il est vray que mon visage n'est point advenant, ny mes oripeaux en regard de vostre noble pourpoint, le Tout-Puissant m'est témoin que je ne vous feray aucun mal car ne suys pas un brigand. Il m'a semblé reconnaître en vostre personne, Monseigneur, un fin gourmest. Ces choses-là se sentent aussi bien que la félonie des Anglois ou le vray goust des recettes uniques de Perrette, la laistiere. Si fait messire, icelle qui fait les petits pots pour les entremets. Quand je disays que vous étiez gourmest ! Alors, si Son Altesse le permest, je m'en vais luy tenir ce langage prestement. Il ne vous est point demandé de remplir mon escarcelle, mais dame ! Il faut bien vivre, et un ou deux sols de vostre générosité vous seront toujours rendus trois foys. Grand merci !

C'est icy le recueil magique des jeunes chevaliers connuds en ces contrees sous le nom de ANGE, feals serviteurs de sa majesté Leurok Progreciff Ier, dont le royaume s'etend de Rome jusques au mur d'Hadrien. Au-delà du délire, tesl est son titre ; on le considère céans comme magnifique et mesme parmy leurs meilleurs. Je puys vous l'assurer sur tout ce que j'ay de plus cher au monde, ma mie a Grenoble quy se meurt de regrest. Apres nous avoyr conté le Cimetiere des arlequins, gageons que cette nouvelle bonne parosle obtiendra liesse et louange en terre de France et de Navarre !

Des lors que les sieurs Décamps, Jelsch, Haas et Brézovar eurent achevé leur campasgne de l'an de grâce 1973, ils rentrerent a Paris pour completer ce recueil dont nous faisons subject. Pour leurs partitions de menestrels, leurs madrigaux et leurs motets, ils souhaitérent garder apreté et violence, mais l'un dans l'autre, ils voulurent également faire effort d'optimisme cette fois. Ainsi, Au-delà du délire se présente-t-il comme un equilibrium perfectum (1), un magnum opus (2) en bonne et due forme.

L'histoire de sieur Godevin des Alouettes, vilain (3) comme vostre serviteur mais mieux loti car il vist avec sa dame Céline et leurs enfants, les seigneurs d'ANGE en font un récit qu'ils respectent a leur envy, mais les chansons peuvent estre prises indépendamment. Le heros, si l'on peust dire, est censé se libérer du joug de son baron, mais croyez-moy, Messire, il n'en tire aucune gloire. Il en est empeché au contraire, et son ame s'enfuit dans les airs. Ciboire ! La mienne tourmentee et loin de chez elle fremist encore en pensant aux montees de « Godevin, le vilain demon venu des marais » !

Il y a aussy cette « Colère des Dieux », parfois comparée à la partition d'un certain roi Cramoisi et quy parlerait d'un Triangle du Diable (4) mais j'aisme mieux ces premiers chapitres du recueil. Quel effroi me causent le clavecin et le chant désabusé de sire Christian Décamps, tandis que Francis son frére jette ses sorts a l'organum-mellotronum ! Le roy des instruments, disait nostre feu et regretté Guillaume de Machaut (5). Dieu me pardonne, mais c'est comme si sa force s'alliait a celle du Malin pour « Les longues nuits d'Isaac », où les tambours du sire Jelsch et les theorbes de messieurs Haas et Brézovar resonnent mieux que jamais.

Délectable effroi que cette pièce-maistresse, prolongée par les incantations d'Isaac, l'alchimiste quy éclaire l'esprit de Godevin, a travers « Si j'étais le messie ». Ce quy se passe là-dedans, il ne faut point le dire trop haut, et par-dessus le marché de Beauvais, Isaac s'imagine pederaste ! On a monté des buchers pour moins que ça, tudieu ! Non messire, ce n'est pas un jeu de mosts, pardon. Si ça se trouve, de vous a moy, Monseigneur, ils eurent été approchés par Josquin des Prés (6) en personne !

En parlant de feu, j'aime tellement celuy que ANGE au complet allume sur « Fils de lumière », mais encore « Au-delà du délire », dont l'entrée fait remonter à ma memoyre une comptine de mon enfance. L'émotion me gagne lorsque survient « Exode », on dirait que cette trompette salue le retour triomphal du roy après la bataille de Castillon ! Mon coeur se serre, c'est d'une élégance, d'un goust exquis ! Le luth de maistre Brézovar à la fin de « Au-delà du délire » s'envole comme mille tourterelles de la robe d'Anne, nostre bonne reine, quand elle marche.

Et que dire de la ritournelle entestante de la « Ballade pour une orgie » ? Ce n'est pas qu'on en manque icy, mais il y a du cromorne - comme les chevaliers et la belle dame de MALICORNE ! -, sur volonté de sire Francis Décamps, et il y a aussi des parosles quy font du bien comme « le roy est mort ce matin », qu'on aimeraist entendre plus souvent. Abaissez vostre épee Messire, je ne suys point homme méchant, mais pensez qu'être serf, ce n'est pas une sinécure ! C'est pas faux, hein, vous le reconnaissez vous-mesme.

A la fin, j'ay du mal à comprendre l'histoire, le retour de l'âme de Godevin en l'an de grâce 2015, la disparition des êtres humains suite a la guerre au nom du sucre, la vision de Céline, femme du vilain, transformée en biche. Avec vostre permission, je m'arreste là et vous souhaite une belle découverte. Pour moy qui n'ay jamais mis le pied aux Ameriques, et peu me chaut de le faire - contrairement aux optimistes de nostre temps, les beautés de la terre de France me suffisent -, je diray que ce Au-delà du délire les vaut toutes, les Amériques, la Nouvelle-Galle-du-Sud et le reste ! Il est a vous Monseigneur, je vous remercie de m'avoir écouté, je vous recommande à Dieu et vous souhaite bon voyage, vostre route d'origine et celle « d'ailleurs » !

(1) Equilibre parfait
(2) Chef d'oeuvre
(3) Paysan
(4) King Crimson, « The Devil's Triangle »
(5) Le compositeur et écrivain le plus célèbre du XIVème siècle, ses partitions sont parmi les plus anciennes que l'on détient et dont on a gardé le modèle
(6) Compositeur du XVème siècle, homme d'église connu aussi pour ses « coquineries » en musique

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par MARCO STIVELL :


CAMEL
A Nod And A Wink (2002)
Enfance et beauté pure




MELLOW CANDLE
Swaddling Songs (1972)
Unique et essentiel


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Christian Decamps (chant, claviers)
- Francis Decamps (claviers, voix)
- Jean-michel Brezovar (guitare)
- Gérard Jelsch (batterie,percussion)
- Daniel Haas (basse)


1. Godevin Le Vilain
2. Les Longues Nuits D'isaac
3. Si J'étais Le Messie
4. Ballade Pour Une Orgie
5. Exode La Bataille Du Sucre (inclus La Co
6. Au-delà Du Délire



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod