Recherche avancée       Liste groupes



      
CHANSON FRANçAISE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Renaud Chanteur (1950)
 Le Hlm Des Fans De Renaud (1551)

RENAUD - Paris-provinces (1996)
Par MARCO STIVELL le 18 Mai 2012          Consultée 2474 fois

Ce document live est le dernier concernant la carrière stricto sensu de RENAUD (donc on ne compte pas l'album hommage à Brassens) avant sa descente aux enfers et la remontée des années 2000. Etant donné que Paris-Provinces accompagne (de loin quand même, si l'on regarde la sortie) le dernier album studio en date, A la Belle de Mai, il s'ajoute et j'ai envie de dire obligatoirement (ouh, le tyran) à l'apogée artistique de cette période.

Le premier disque capture les dates du 19 et du 20 mai 1995 à la Mutualité de Paris. Le chanteur, toujours complice avec son public dit : "C'est une p'tite salle mais c'est bien, ce côté amphithéâtre et tout !" Le concert contient une large dominante du dernier album, avec donc un orchestre dans le même esprit. En plus de son groupe déjà solide, RENAUD s'est offert le luxe d'ajouter toute une rampe de cordes et de cuivres classiques sur les divers morceaux. Ce qui fait que les titres de Morgane de Toi, très présents au début, sont arrangés à la sauce A la Belle de Mai et c'est joli, très joli. Même "Fatigué" et "Dans Mon HLM" qui conservent leur nervosité comptent parmi les meilleures versions entendues pour chacune (pour la deuxième en tout cas c'est sûr, la meilleure depuis... 1980).

"La Pêche à la Ligne" avec un son aussi acoustique est sublime, et la reprise de Brassens préfigurant l'album à venir n'est pas la moindre que RENAUD pouvait proposer. Quant aux titres récents, si "L'Aquarium" est le seul représentant de Marchand de Cailloux (curieusement acclamé par le public et où l'accordéon remplace les synthés) on sera marqué par toutes ces versions des chansons de A la Belle de Mai, bien que très proches de leurs versions originales. Rares sont les défauts... Une guitare slide un peu trop présente sur le refrain de "La Ballade de Willy Brouillard", c'est bien tout. RENAUD est encore dans une bonne forme vocale, déjà plus que sur le live précédent et beaucoup plus qu'après. Et peut-être plus que jamais, on se rend compte à quel point le public l'aime, vu comment, en dehors bien sûr de ses discours, il applaudit à chaque phrase durant les chansons, et comment il chante surtout, du début à la fin !

C'est bien sûr le cas aussi pour la tournée en Provinces. Elle a été prise sur trois dates dans le sud, à Lyon, Bagnols s/Cèze et Carcassonne. Public habitué aux chaleurs donc, et ça tombe bien nous sommes fin juillet. Cette fois, le groupe est plus ressérré (et acoustique) mais François et Jean-Louis sont présents, tout comme Sir Geoffrey Richardson, soit les grands artisans des deux derniers albums. Quelques chansons en sont encore jouées, comme les superbes "Mon Amoureux" et "Marchand de Cailloux", et l'artiste rend hommage à son trop sous-estimé Putain de Camion. Sur ces chansons, à chaque fois que RENAUD parle de sa fille, c'est tordant.

Ce concert est surtout l'occasion pour lui de présenter un bon nombre de chansons rarement entendues ces dix derniers années, voire carrément pas depuis vingt ! "La Chanson du Loubard" et "La Teigne" ne détonnent pas par rapport à leurs versions d'origine, mais "Déserteur" oui ! Et c'est super... Tout comme le fameux "Pot-Pourri" dont la formule est très simple : les musiciens abandonnent RENAUD seul avec sa guitare sur scène, et il en profite pour intepréter "Morgane de Toi", "Laisse Béton" (!), "Où C'est Qu'j'ai Mis Mon Flingue ?" (!!), "Rita" (!!!)... Bref autant de vieilleries et de raretés qui font plaisir. Ca dure quatorze minutes, et l'on partage plus que jamais l'intimité du public avec son idole. Ca valait bien, après autant de grandes oeuvres et de trésors pendant vingt ans, une petite fin fiévreuse sur "Hexagone", la chanson par laquelle tout a commencé...

Et moi j'en profite RENAUD, pour te remercier pour tout ce que tu me donnes, depuis que je suis en âge de réaliser que j'écoute une chanson... Autour de vingt ans aussi !

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Johnny HALLYDAY
Gang (1986)
L'album de Goldman pour Johnny




Les MUSICIENS DU LYCéE MILLET
Concert Du Lycée Millet 2010 (2010)
Jeunes talents en live


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Renaud (chant, guitare)
- Jean-louis Roques (accordéon, claviers, direction musicale)
- Françoise Pujol (piano)
- Amaury Blanchard (batterie)
- Manu Galvin (guitares, choeurs)
- Pierre Marcault (percussions)
- François Ovide (guitares, mandoline, choeurs)
- Michel Peyratout (basse, contrebasse)
- Elza Szabo, Hortense Beaucour, Sandrine (cordes)
- Eric Karcher, Alain Fontes, Michel Grunb (cuivres)
- Pascale Olivier (direction cordes et cuivres)
- Dominique Grimaldi (basse)
- Michaël Ohayon (guitares, choeurs)
- Sir Geoffrey Richardson (violon, alto, flûtes, flageolet, mandoline)
- Sidney Thiam (percussions)


- paris
1. La Ballade De Willy Brouillard
2. Deuxième Génération
3. Doudou S'en Fout
4. En Cloque
5. L'aquarium
6. Le Sirop De La Rue
7. Le Petit Chat Est Mort
8. La Pêche à La Ligne
9. Adios Zapata !
10. C'est Quand Qu'on Va Où ?
11. Le Mauvais Sujet Repenti
12. Son Bleu
13. Fatigué
14. A La Belle De Mai
15. La Médaille
16. Dans Mon Hlm

- provinces
1. La Chanson Du Loubard
2. Dès Que Le Vent Soufflera
3. La Teigne
4. Marche à L'ombre
5. Déserteur
6. Socialiste
7. Morts Les Enfants
8. Il Pleut
9. Je Suis Un Voyou
10. Marchand De Cailloux
11. Mon Amoureux
12. Le Pot-pourri
13. Hexagone



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod