Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUES FOLKLORIQUES  |  STUDIO

Commentaires (8)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Gilles Servat , Glenmor, An Triskell , Wurtemberg, Machin
- Membre : Magma, Alan Simon , René Werneer
 

 Site Officiel (1872)
 Musique Progressive Bretonne (365)

TRI YANN - La Découverte Ou L'ignorance (1976)
Par CHIPSTOUILLE le 17 Septembre 2005          Consultée 9637 fois

La découverte ou l'ignorance est l'album qui fera sortir les Tri Yann de la Bretagne, l'album sera rapidement consacré disque d'or et marque le tournant le plus important dans la musique du groupe. Sur cet album, les instruments traditionnels viennent s'enticher de nouveaux compagnons plus modernes. Jean Chocun se met de son coté à la guitare électrique alors que Bernard Baudriller viendra partager avec lui le rôle de bassiste. Le groupe accueillera également temporairement Jo Pucheu à la batterie, qui sera plus tard remplacé par Jerôme Gasmi sur scène.

Au niveau musical, celà se traduit par une modernisation évidente du registre celtique duquel les Tri Yann sont désormais coutumiers. La musique se veut un peu moins dansante, pour se découvrir de légères affinités pop voir rock. On ne parle pas encore de progressif, mais quelques influences se font déjà sentir sur certains titres. Le tout est plus cohérent que précédemment, plus facile d'accès également, à l'image du titre Pelot d'Hennebont sur Suite Gallaise.

Ce qui fera certainement le succès de ce disque, c'est la richesse des instruments, Tri Yann a su parfaitement moderniser la musique celtique sur cet album en peaufinant des arrangements au milimètre près, le son de cet album a quelque chose d'intemporel, qui fait que contrairement aux précédents, et à d'autres qui suivront, cet album ne vieillit pas.

La meilleur preuve est sûrement le titre le plus connu à ce jour de Tri yann, "La Jument de michao" (célèbre pour son refrain "J'entends le loup, le renard et la belette...") C'est un an dro, la danse bretonne la plus immédiate qui fait des merveilles lorsqu'elle est adaptée à un style direct comme le rock. Un violon entrainant, un rythme fort et un trio guitare électrique/basse/biniou percutant enchainé avec un chant direct (du Kan a diskan avec du tuilage, classique mais efficace, cf. chronique de An Naoned) Le "tube" a réellement fait ses preuves et si vous n'y succombez pas, Tri yann n'est définitivement pas un groupe fait pour vous.

Les Tri yann s'éssaient également à la composition pour la première fois sur "Dérobée de guigamp" par exemple (ndc: dixit Jean Chocun lui-même, le thème est tout de même traditionnel), mais dans la continuité rock celtique de "La Jument de Michao". Les autres compositions comme "la botte d'aspèrge" ou "Le grand Valet" sont plus dans la mouvance traditionnelle des albums précédents.

Le reste de l'album est plus posé, à l'image d'un "Kiss the children for me mary", où c'est le couple chant/cromorne qui reprend ses droits, bien que quelques arpèges de guitare viennent supporter le tout. Il faudra attendre Urba pour réellement avoir le droit à un album énergique, et c'est un peu ce que je reprocherai à "La découverte ou l'ignorance" malgré toutes les qualités d'innovation dont le groupe fait preuve ici.

Deux moments forts, les titres "Mrs Mac Dermott" et surtout "La découverte ou l'ignorance", où la guitare acoustique est reine, grâce à des arpèges prenantes et des accompagnements très bien sentis encore une fois. Sur le dernier titre de l'album, la musique est accompagnée d'un texte de Morvan Lebesque. Le titre n'est pas chanté mais juste récité. Celui-ci nous explique que la Bretagne n'existe que parceque des hommes se reconnaissent bretons, mettant forcément à mal les concepts administratifs ou géographiques de toutes les instances nationalistes existantes. Un texte très fort qui clôt l'album en beauté (sous réserve qu'on ne l'interprète pas de travers, il est bien ici question de revendiquer une identité culturelle et non de nationalisme)

Pas encore le meilleur album du groupe, "La découverte ou l'ignorance" se dote tout de même de très beaux atouts pour convaincre les plus sceptiques, c'est d'ailleurs l'album qui aura eu le plus de succès. Le groupe entame ici sa meilleure période à ce jour. Il lui manque peut-être encore cette petite touche progressive qui apparaitra plus clairement sur les albums suivants. Malheureusement, tous les albums de Tri Yann ne sont plus disponibles à la vente aujourd'hui, "La découverte ou l'ignorance" risque donc d'être un choix "par défaut" pour nombre d'entre vous qui souhaitent découvrir le groupe. Oui, ils ont fait mieux, mais promis: c'est un très bon album.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par CHIPSTOUILLE :


MALICORNE
Malicorne (2) (1975)
Lorsque musique et magie se rejoignent

(+ 1 kro-express)



TRI YANN
Café Du Bon Coin (1983)
La fable du chant, du biniou, et de la guitare

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
   GEGERS
   MARCO STIVELL
   SASKATCHEWAN

 
   (4 chroniques)



- Jean-louis Jossic (chant, cromorne, bombarde, ...)
- Jean Chocun (chant, guitare acoustique et electrique, ...)
- Jean-paul Corbineau (chant, guitare acoustique, percus)
- Bernard Baudriller (chant, violon, violoncelle, ...)


1. Princes Qu'en Mains Tenez
2. Complainte Gallaise
3. La Botte D'asperges
4. Kiss The Children For Me Mary
5. La Jument De Michao
6. Mrs Mac Dermott
7. La Levée Des 300000 Hommes
8. Le Mariage Insolite De Marie La Bretonne
9. Dérobée De Guigamp
10. Quand La Bergère
11. Le Grand Valet
12. La Découverte Ou L'ignorance



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod