Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bonfire
- Membre : Tommy Heart
 

 Site Officiel (255)

GOTTHARD - Bang ! (2014)
Par GEGERS le 13 Mai 2014          Consultée 1013 fois

Un gros Bang ! Comme un sursaut. Comme le bruit que fait le revolver qui marque le coup d'envoi d'une course d'athlétisme. Le synonyme du véritable nouveau départ pour GOTTHARD qui, après voir rassuré quant à son envie de poursuivre l'aventure malgré la disparition de son leader charismatique, tient à prouver que, si le chagrin restera toujours là, il y a encore du jus, de l'envie et de l'inspiration dans la moelle des cinq rockers du pays de l'emmental.

Firebirth n'avait pas vraiment séduit, loin de là. La faute à une envie naturelle de frapper fort, d'expurger la tristesse et l'incompréhension en proposant des compositions directes et sans grande durée de vie. Frapper comme un frappe contre un mur pour faire sortir sa colère. Reste, qu'en y réfléchissant, ce premier album avec le très bon chanteur Nic Maeder n'était pas le premier de la formation suisse à marquer le pas. Need to Believe, dernier album avec Steve Lee paru en 2009, marquait déjà le pas, présentant des titres certes fort bien construits, mais d'une qualité en deçà de ce que le groupe était parvenu à offrir sur les excellents Lipservice et Domino Effet, devenus deux incontournables du groupe. Si dire que le groupe repart de loin serait mentir, mais il faut reconnaître l'existence d'un mal sans doute latent, plus pernicieux que la perte d'un leader : la perte d'inspiration d'un groupe dans son ensemble.

Bang ! N'est pas, vous l'aurez compris en lisant entre les lignes, le meilleur album de GOTTHARD, loin de là. C'est un album qui bénéficie de très nombreuses qualités, mais ces dernières se font trop disparates et trop peu nombreuses pour permettre à cet onzième album de Suisses de prétendre égaler ses prédécesseurs. Ce n'est certainement pas la faute Nic Maeder qui, sur cet album plus que sur le précédent, s'émancipe et parvient à proposer des lignes vocales parfaitement adaptées à son timbre chaud et puissant. Sa voix évoque naturellement celle de Steve Lee, dont elle est très proche, mais vole ici de ses propres ailes, et propose de très intéressantes lignes mélodiques que le chanteur n'avait pas été à même de proposer sur Firebirth.

Le hic se situe dans les morceaux eux-mêmes. Passons sur l'évident single « Feel What i Feel », superbe power-ballad parfaitement placée en troisième position, qui dégage une intensité bouleversante. Une réussite indéniable, tout comme le titre d'ouverture, l'enjoué et percutant « Bang ! » dont le refrain simple et immédiat, couplé à un riff ultra-rock, est un véritable délice. Autre bon moment, le rugueux « Jump the gun » et son riff agressif, qui rappelle les Shakra, compatriotes du groupe. « Spread your wings », avec son Hammond typiquement « Purpleien », se pose en référence directe au hard rock bluesy des années 70, Nic Maeder se transformant parfois en un classieux David Coverdale. Du grand art, tout comme « Maybe », ballade poignante qui, à grands renforts de piano et de violoncelle, voit les voix de Nic et de la chanteuse Melody Tibbits se mêler pour un résultat des plus convaincants. Et, bien sûr, comment ne pas évoluer l'audacieuse pièce de 10mn qui clôt l'album, « Thank you ». Exercice inédit dans la carrière du groupe, ce titre à tiroirs se voit construit comme une véritable symphonie. Des cuivres en introduction voient un délicat piano prendre le relais, avant que les éléments rock s'ajoutent peu à peu sur ce titre épique doté d'un refrain grandiloquent et d'une superbe mélodie. Le guitariste Leo Leoni, cerveau derrière ce titre étonnant, propose des paroles émouvantes dédiées à sa mère décédée, et livre sans doute ici le morceau le plus authentique de sa carrière.

Le reste, soit une bonne moitié de l'album, se fait plus décevant. Pire que tout : GOTTHARD se fait générique, ne parvenant pas à faire mieux que ses concurrents qu'il écrasait pourtant sur ses réalisations passées. « C'est la vie », avec son titre en français et un accordéon, est un hommage bien peu inspiré à notre pays. « Red on a sleeve » est un titre rock FM comme les groupes signés chez Frontiers en sortent des dizaines par an, tandis que « My belief » ou « Mr ticket man », qui reposent essentiellement sur des riffs percutants proche de ce que pouvait faire le groupe dans le courant des années 90, livrent bien vite l'ensemble de leurs atouts. Fait rare chez GOTTHARD, on se prend donc à zapper des pistes résolument en deçà du reste, là ou certains autres morceaux sont à classer parmi les tous meilleurs composés par le groupe.

Bang ! C'est aussi le bruit d'une explosion, d'une scission. Celle d'un GOTTHARD qui séduit sur une bonne poignée de morceaux, inventifs et inspirés, qui permettent à Nic Maeder d'imposer sa personnalité. Celle d'un GOTTHARD qui en même temps déçoit, désireux de reconquérir un public qui s'amenuise en l'aguichant à coup de gros riffs certes entraînants, mais qui n'offrent qu'un intérêt de façade. Plus abouti que Firebirth, ce onzième album n'en est pas pour autant moins dispensables pour ceux qui ont connu l'âge d'or du groupe suisse. Fort malheureusement...

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


MAD MAX
Here We Are (2008)
All-star anniversaire




MSG
On A Mission - Live In Madrid (2016)
Into the arena.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Nic Maeder (chant)
- Leo Leoni (guitare)
- Freddy Scherer (guitare)
- Marc Lynn (basse)
- Hena Habegger (batterie)


1. Let Me In Katie
2. Bang!
3. Get Up ‘n’ Move On
4. Feel What I Feel
5. C’est La Vie
6. Jump The Gun
7. Spread Your Wings
8. I Won’t Look Down
9. My Belief
10. Maybe (duet Version)
11. Red On A Sleeve
12. What You Get
13. Mr. Ticket Man
14. Thank You



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod