Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bonfire
- Membre : Tommy Heart
 

 Site Officiel (255)

GOTTHARD - Gotthard (1992)
Par GEGERS le 4 Mars 2017          Consultée 340 fois

Dans les Alpes suisses, le massif du Gothard culmine à 3630 m d'altitude grâce à Dammastock. Non loin de là, à Lugano, dans cette partie de la Helvétie ou l'on parle Italien, un jeune groupe du nom de Krak est sur le point de passer la vitesse supérieure. Nous sommes alors en 1990, une époque encore relativement favorable pour le hard rock, avant que le grunge et le rock alternatif ne viennent secouer le cocotier. L'isolationnisme suisse permettra pourtant à ce groupe de devenir l'un des plus gros succès musicaux originaires du pays.

Mais nous n'en sommes pas encore là. Repéré par le bassiste et membre fondateur de Krokus, Chris Von Rohr, Krak se voit bien vite rebaptisé GOTTHARD par son nouveau mécène. Le nom est parfait puisqu'il fait référence à un lieu emblématique des Alpes Suisses, tout en étant connoté d'une symbolique sexuelle et grivoise parfaitement adaptée à l'image que souhaitent véhiculer le combo. Von Rohr sera en grande partie responsable de l'émergence du groupe puisque, en plus de le financer, il le produit et lui permet de sortir rapidement un premier album éponyme. En 1992, ce premier témoignage débarque dans les bacs suisses, et il y restera plus de 15 semaines, obtenant le statut de disque de platine.

Il faut dire que le succès de ce premier album de GOTTHARD est mérité. Car le groupe compte en ses rangs deux talents rares et précieux, deux pépites qui en font un combo décidément hors normes. Le premier prend l'apparence d'un chanteur : Steve Lee, qui a pour père spirituel David Coverdale (DEEP PURPLE WHITESNAKE), est sans aucun doute l'un des plus grands chanteurs que le hard rock ait enfanté, avec Klaus Meine, Ronnie James Dio et Jorn Lande. Le second est un petit guitariste blond, le visage souvent caché derrière des cheveux longs et fous. Leo Leoni est le concepteur des riffs, le créateur d'une identité sonore qui va bien plus loin que le simple clone d'AC/DC que les détracteurs du groupe tentent de décrire.

Ce premier album à la pochette déclinée en quatre couleurs est une synthèse parfaite entre puissance et subtilité, entre énergie brute et émotion travaillée. Tous les éléments qui vont faire de GOTTHARD un groupe majeur sur la scène hard rock européenne sont déjà là : il y a l'immédiateté et l'efficacité de "Standing In The Light", qui permet au groupe de dévoiler ses atours. Il y a du riff, mais pas que. Sans tarder, dès le troisième morceau, le groupe fait preuve d'ambition en proposant un mid-tempo de plus de 6 minutes du nom de "Firedance", sur lequel oeuvre en tant qu'invité le guitariste Vivian Campbell (DEF LEPPARD), sans doute convié par Chris Von Rohr. Il y a là des influences blues et des claviers qui se posent en référence au DEEP PURPLE des années 70, mais dont la fusion donne naissance à un hard rock résolument "moderne" et ancré dans son époque. La reprise de "Hush", qui sera plus tard adoubée par les membres de DEEP PURPLE, achève de construire ce pont entre passé et présent.

L'hédonisme assumé des musiciens se traduit pas des titres très directs, tels que "Mean Street Rocker", sans fioritures, "Get Down", syncopé et groovy, "Downtown", plus élaboré, qui témoigne de l'orientation future des compositions du groupe, ou encore "Hunter", très rock'n'roll dans l'esprit. Tout cela est varié, et si certains morceaux ne sont pas passés à la postérité, ce n'est pas vraiment par manque de qualités. Les ballades poignantes, qui deviendront également une des marques de fabrique du groupe (comme cela l'était devenu 10 ans plus tôt pour les SCORPIONS), se trouvent déjà au nombre de deux. "Angel", avec ses claviers ostensibles et ses mélodies splendides, deviendra un incontournable du groupe durant la première partie de sa carrière. Moins réussie, la seconde, "All I Care For", permet néanmoins d'apprécier la maîtrise de Leo Leoni dans un contexte acoustique.

Ce premier opus permettra à Gotthard de faire des premières parties prestigieuses, Victory en Allemagne, Magnum en Europe, Bryan Adams à Zürich. Porté par un chanteur extraordinaire, le groupe livre déjà des compositions de très grande qualité, et parviendra à rester à ce niveau pendant de très nombreuses années. Un tour de force à (re)découvrir d'urgence.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SCORPIONS
Lovedrive (1979)
Scorpions mkii lance un premier boulet de canon...




MAD MAX
Stormchild (1985)
Sous les pavés la plage...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Steve Lee (chant)
- Leo Leoni (guitare)
- Marc Lynn (basse)
- Hena Habegger (batterie)


1. Standing In The Light
2. Downtown
3. Firedance
4. Hush
5. Mean Street Rocket
6. Get Down
7. Take Me
8. Angel
9. Lonely Heartache
10. Hunter
11. All I Care For
12. That's It



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod