Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bonfire
- Membre : Tommy Heart
 

 Site Officiel (255)

GOTTHARD - Homerun (2001)
Par GEGERS le 27 Octobre 2017          Consultée 141 fois

Où est la frontière ? A quel moment peut-on considérer qu'un groupe passe de la catégorie "intègre" à la catégorie "commercial", et donc "putassier" ? Plus qu'un changement brutal, il s'agit plutôt d'une évolution, à laquelle s'associe un jugement le plus souvent infondé. Si on y regarde bien, GOTTHARD a toujours eu cette envie de s'adresser à un large public, en proposant un hard rock très mélodique, rendu accessible par la force des refrains et la chaleur de la voix de Steve Lee. Le tournant, c'est l'album Open de 1999, sur lequel le groupe se met à calculer sa musique, à la rendre volontairement accessible, à forcer ses mélodies, pour séduire le plus grand nombre. Le résultat, peu naturel, est un album poussif et, finalement, sans grande envergure. Deux ans plus tard, Homerun corrige le tire.

La démarche est pourtant similaire. Sur ce cinquième album des Suisses, qui est également leur plus grand succès commercial, GOTTHARD propose une musique immédiate et directe, saupoudrée d'une bonne dose de séduction des masses. Mais cet album a une âme. "Everything Can Change", qui ouvre l'album avec un saxophone discret et une bonne touche BON JOVI, montre un mélange savamment dosé entre énergie et puissance des mélodies. Porté par un refrain rock imparable et le chant si puissant du charismatique Steve Lee, il se fait le vecteur d'ambiances positives et entraînantes que l'on retrouvera sur l'ensemble de l'album. Le ton est résolument léger sur la première partie de l'album, en témoigne ce "Take it Easy", kitsch comme du WHITESNAKE. Sympathique, mais pas vraiment mémorable, ce titre manque d'un riff percutant. "Light in your Eyes", qui lui succède, se fait bien plus convaincant : du GOTTHARD pur jus, rehaussé d'une talk-box espiègle rappelant les belles heures de "Mountain Mama", voici un titre old-school de très grande qualité. C'est cette même qualité que l'on retrouve dans les deux ballades qui lui succèdent : "Heaven", devenue un classique du groupe au même titre que "One Life One Soul", est poignante et mélancolique. Moins connue, "Lonely people" est une belle ballade acoustique légère et séduisante comme une belle soirée d'été, presque nonchalante.

La deuxième moitié de l'album peine à maintenir ce même niveau de qualité. Si "Eagle" est un mid-tempo efficace, et que "End of Time", plus sombre et agressif, préfigure ce que fera le groupe quelques années plus tard (on pense au morceau "The Cruiser" sur Domino Effect) et évoque plus l'univers d'un GUNS'N'ROSES, "Say Goodbye", un peu mielleuse sur les bords, est la ballade de trop, tandis que "Reason to Live" et "Come Along" sont deux titres rock mélodique sans grande envergure. Il faut attendre le titre final qui donne son nom à l'album, "Homerun", pour ressentir de nouveau des frissons. Il s'agit là d'une power-ballade épique, au refrain puissant, qui voit le groupe rendre hommage à ce qu'il aime faire le plus : partager sa musique avec ses fans. Comme nombre de groupes l'ont fait par le passé, GOTTHARD déclare que c'est sur la route qu'il se sent chez lui et que la scène est, finalement, sa vraie maison. Quelque peu cliché, le résultat fonctionne grâce à l'inclusion, juste avant le refrain final, d'extraits de concerts qui témoignent de cette fusion avec le public.

Sur Homerun, GOTTHARD poursuit son évolution initiée avec Open, mais s'il manque encore un peu de mordant, et que l'album souffre de la présence de quelques titres dispensables, on lui préfèrera cet opus bien mieux agencé et tout simplement plus inspiré.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


UFO
You Are Here (2004)
La (belle) vie sans michael Schenker.




SCORPIONS
Virgin Killer (1976)
Gare aux tueurs de vierges !


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Steve Lee (chant)
- Leo Leoni (guitare)
- Mandy Meyer (guitare)
- Marc Lynn (basse)
- Hena Habegger (batterie)


1. Wun Ga-li
2. Everything Can Change
3. Take It Easy
4. Light In Your Eyes
5. Heaven
6. Lonely People
7. Eagle
8. End Of Time
9. Say Goodbye
10. Reason To Live
11. Come Along
12. Homerun



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod