Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Acheter Cet Album
 


 

 Renaud Chanteur (1935)
 Le Hlm Des Fans De Renaud (1533)

RENAUD - Le Retour De Gérard Lambert (1981)
Par STEF le 13 Octobre 2005          Consultée 9599 fois

On colle souvent à cet album une étiquette humoristique. Plusieurs raisons à cela : « Le retour de Gérard Lambert », la chanson qui donne son titre à l’album et indirectement sa direction, l’ambiance BD (dessin de Margerin au verso, caricature à la Cabu avec « mon beauf ») et la présence du titre le plus barré de Renaud à mon sens « Le père noël noir » .

Pourtant quand on écoute « Manu », « la blanche » ou « soleil immonde » par exemple, l’hilarité est remisée au placard. « Manu », qui s’inspire de « Jeff » de Jacques Brel, est en réalité une chanson autobiographique. Manu n’est autre que le second prénom de Renaud. Un texte émouvant et intemporel de Renaud qui tape dans le mille et qui prouve une fois de plus que Renaud est toujours inspiré lorsqu’il s’agit d’évoquer ses états d’âme, même quand pour cela, il s’invente un double fictif pour parler de lui indirectement.
« La blanche » est une chanson dédiée à un ami, Michel Roy (auteur de la musique de « Baston !» sur le précédent album) . Là encore le texte est très inspiré sur un thème fort, l’addiction aux drogues. C’est un des grands titres de l’album, assez peu connu et c’est dommage.
Enfin, après « la chanson du loubard », avec « soleil immonde », c’est la deuxième fois que Renaud chante un texte qu’il n’a pas écrit. L’auteur n’est autre que Coluche. Les deux hommes étaient très liés surtout à cette période où Coluche venait de se présenter à l’élection présidentielle de 1981, remportée par la Gauche, Renaud ayant beaucoup soutenu son ami contre les pressions exercées par le pouvoir en place pour que Coluche retire sa candidature. Le tout sonne avec un peu de fraîcheur, d’inexpérience: on sent que ce n’est pas du Renaud mais la chanson, pour une première, tient plutôt bien la route et ne manque pas de dérision!

A coté de ces chansons graves, on trouve l’opposé: des textes franchement bien ficelés, bien « fendards » autour de tranches de vie : « mon beauf », «j’ai raté téléfoot »; de revendications mordantes: « étudiants poils aux dents » ou de délires complets : l’indescriptible « le père noël noir » sur fond reggae et la suite des tribulations comico-pathétiques de Gérard Lambert où la musique se met au diapason en empruntant autant au thème de Love story qu’aux péplums.

Enfin, quand dans ma précédente chronique (Marche à l’ombre), je qualifiais « Mimi l’ennui» de titre qui annonce la couleur de l’album suivant, c’est surtout par rapport à une filiation que je lui accorde avec le titre qui ouvre l’album : « Banlieue Rouge » où la vie des cités dortoirs de la banlieue parisienne est dépeinte avec la même résignation autour de deux héroïnes dont la vie banale n’a d’égale que le fatalisme dans lequel elles se complaisent (Goldman reprendra cette thématique avec succès sur « La vie par procuration » ). Un beau titre en tout cas.

Le Retour de Gérard Lambert est donc clairement un album de transition, presque à part dans la discographie de Renaud. Les thèmes abordés hésitent vraiment trop entre gravité et déconnade. En plus, les allusions faites dans les textes, trop ancrées dans la réalité de l’époque, ont vieilli (Confidences, Guy des Cars, Pierre Cangioni et Stopyra, Capdevielle) et les plus jeunes d’entre vous risquent bien de passer à coté.

La musique est également le « cul entre deux chaises » : d’un coté, les arrangements sont très typés 80’s, très basiques (« Le père noël noir », « banlieue rouge », « mon beauf »), d’un autre, on a des titres très rock (« j’ai raté téléfoot », « étudiant poils-aux dents »).

C’est selon la sensibilité de chacun: soit la diversité et l’hétérogénéité pénalisent l’album, soit elles le renforcent et empêchent la lassitude. « Le retour de Gérard Lambert » reste un bon album de Renaud, sans réel classique (hormis « Manu ») qui n’est pas à conseiller aux novices souhaitant découvrir le chanteur.
De toute façon à partir du prochain, « Morgane de toi », la donne ne sera plus la même.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par STEF :


ZAZIE
Rodeo (2004)
évolution dans la continuité




RENAUD
Place De Ma Mob (1977)
Très bon album du renard loubard

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   STEF

 
   GEGERS
   MARCO STIVELL

 
   (3 chroniques)



Non disponible


1. Banlieue Rouge
2. Manu
3. Le Retour De Gérard Lambert
4. Le Père Noël Noir
5. J'ai Raté Télé-foot
6. Oscar
7. Mon Beauf'
8. La Blanche
9. Soleil Immonde
10. Étudiant-poils Aux Dents
11. À Quelle Heure On Arrive ?



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod