Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 ...>...>>... 584
Comment poster un commentaire ?


PORCUPINE TREE
DEADWING


Le 04 Octobre 2005 par METAL


Je trouve pour ma part que le titre "Deadwing" est l'un des meilleurs de l'album (j'avoue que je fait partie des personnes plutôt satisfaites de l'orientation plus "métal" de leurs derniers albums)
Par contre, dites-moi si je me trompe mais je trouve que le solo de guitare de ce "Deadwing" est une pure merde inaudible...
Suis-je le seul à le penser ?





RADIOHEAD
KID A


Le 03 Octobre 2005 par MARCO


Kid A est vraiment un album bizarre. A sa sortie je l'ai trouvé carrément mauvais ne comprenant rien à rien face au déluge d'expérimentations des anglais. Mais une année plus tard je l'ai ressorti et depuis ce n'est plus la même chose. Le disque est très expérimental et très sombre et froid mais c'est justement ça qui le rend si unique et attachant. J'aime pas trop le titre eponyme ainsi que Treefingers, une instrumentale un peu trop longuette mais sinon le reste est vraiment interessant.
Le titre d'ouverture Everything In Its Right Place minimaliste au possible met tout de suite dans le bain avec la voix plaintive de Thom Yorke, The National Anthem avec sa ligne de basse répétitive et ses cuivres est groovy et strange à la fois, How To Disapear Completely est une magnfique ballade entretenant un cetain malaise avec son tourbillon de violons, Optimistic le seul titre rock est excellent, In Limbo est original et osé avec son rythme complètement désarticulé, Idiothèque est prenant avec sa rythmique techno, Morning Bell est génial avec sa rythmique caractéristique et son orgue ambiance fin du monde et Mothion Picture Soundtrack est aussi étrange que poignant.
Bref moi je dis chapeau bas à Radiohead d'avoir osé faire un album aussi hermétique et pessimiste après le carton de OK Computer. Peut-être pas le meilleur disque du groupe mais certainement l'un des plus recherchés et originaux.





MUSE
ABSOLUTION


Le 03 Octobre 2005 par MARCO


Finalement en le réécoutant, j'augmente ma note d un point. Certes il n'y a pas de nouveautés (d'où la déception que j'ai eu au premier abord) mais il n'empêche qu Absolution est très efficace. Quelques titres sont un peu faiblards (surtout vers la fin) mais l'album reste très bon. Je le place même au dessus de Showbiz mais tout de même en dessous d Origin Of Symetry.





COLDPLAY
A RUSH OF BLOOD TO THE HEAD


Le 03 Octobre 2005 par MARCO


Une bonne surprise en ce qui me concerne car je n'ai vraiment pas aimé Parachutes que j'ai trouvé beaucoup trop gnian gnian. Là les mélodies sont belles sans être non plus mièvres et la voix n'est pas désagréable évoquant parfois celle de Thom Yorke de Radiohead. D ailleurs l'influence du groupe anglais est assez palpable (surtout sur God Put A smile upon your face et Daylight). L'album s'écoute agréablement et tous les titres sont bons à l exception de A Whisper répétitif et rasoir à souhait. Les perles sont pour moi Politik (avec un superbe final), The Scientist (sans conteste l'un des plus beaux titres du groupe), Clocks (où comment avec une simple mélodie au piano on peut faire un tube) et Amsterdam qui termine l'album de la meilleure des manières. Un album tout à fait recommandable.





PORCUPINE TREE
DEADWING


Le 03 Octobre 2005 par MARCO


Je ne sais pas pourquoi cet album est aussi controversé, certaines personnes allant jusqu à le qualifier de mauvais. C'est vrai que commencer l'album par un titre comme Deadwing (qui n'est pas une totale réussite il faut l'admettre sans pour autant être mauvais) est un peu déconcertant surtout qu'il est suivi par le sympathique Shallow qui est je pense le titre le plus rentre-dedans du groupe.
Mais Lazarus est une superbe ballade, Halo a un groove ravageur (quel jeu de basse!) et surtout Arriving Somewhere But Not Here est l'un des plus beaux titres du groupe et reste passionnant de bout en bout malgré ses 12 min. Start Of Something Beautiful est superbe aussi. Moi en tous cas je préfère cet album à In Absentia (que je ne considère pas comme un chef d'oeuvre) car je le trouve plus homogène et plus riche. Pas à la hauteur de Lightbulb sun mais très bon quand meme.





TRI YANN
LA DéCOUVERTE OU L'IGNORANCE


Le 02 Octobre 2005 par VOLTHORD


ralala que serais-je aujourd'hui sans Tri Yann, le groupe qui a bercé mon enfance et a échauffé mes oreilles aux doux sons des instruments folk et des chants bretons...que d'excellents souvenirs dans cet album(et dans bien d'autres!).

VOLTHORD, grand nostalgique





TOTO
HYDRA


Le 02 Octobre 2005 par BUDDY_LOVE_REHTAKUL



Quand on prend l’album "Hydra" en main, c’est avant tout une atmosphère dégagée par cette mystérieuse pochette bleue sur fond de brouillard avec un guerrier regardant une épée plantée au sol. Le logo du groupe, lui aussi n’est pas en reste puisqu’il bénéficie d’une police de caractères assez spéciale. Cette entrée en matière en dit long sur le contenu du Lp et l’envie du groupe de surprendre.
Tout d’abord, on sent de prime abord, l’envie du groupe de prendre une direction assez différente du premier album (qui avait engendré les prémices du style musical du groupe mais qui était assez étriqué dans son rôle d’album de départ au vu de la disparité des titres qui le composait.)
En ce sens-là, "Hydra" est différent du premier album et beaucoup plus néo-progressif que son petit frère.
Le premier titre, éponyme, démarre sur une intro assez "cinématique" avec divers bruits de fond et grognements (si..si) et ce titre a été d'ailleurs inspiré par un jeu de rôles qui fait alors fureur aux Etats-Unis en cette fin des années 70.
L'intro "cinématique" laisse alors place au piano magique de David Paich et les cymbales implacables de Jeff Porcaro, aussitôt suivi des riffs rageurs de Steve Lukather entendant bien faire voir qu’il est présent.
Le couplet est distillé à merveille par Jeff Porcaro avec un rythme assez funky et groovy, alors que le refrain est résolument rock avec ses chœurs qui accrochent l’oreille attentive de l’auditeur.
Le pont musical arrive à point nommé pour laisser l’auditeur reprendre son souffle pour repartir au second couplet.
Le solo "Lukatherien" arrive à grands fracas et dévaste tout sur son passage, ainsi que les drums de Jeff Porcaro. ne sont pas en reste.
Un gros titre et une excellente entrée en matière du groupe.

Puis c’est au tour de "St-Georges and The dragon" de faire son entrée et visiblement le groupe est inspiré par tout ce qui rapport à la mythologie, aux Hydres et autres monstres de toutes espèces.

Qu’importe, TOTO nous balance un des ses titres simplistes, dont ils ont le secret : Un riff de départ accrocheur, un couplet épuré au maximum avec des interventions de basse à chaque frappe de grosse caisse, le tout enveloppé par la voix suave et envoûtante de Bobby Kimball, en très grande forme vocale.
TOTO tient forcement là un tube, et celui-ci fera pendant un certain temps le bonheur des discothèques et des DJ de l’époque.
Un refrain à couper au couteau et imparable. Une mélodie que l’on n’oublie pas de sitôt.
Un pont musical aussi qui fera référence dans le monde de la musique.
TOTO grandit, TOTO mûrit.

"99" arrive ici à point nommé pour calmer l’ardeur de l’auditeur et Steve Lukather, de nouveau s’essaie au chant, mais avec cette fois plus de conviction que dans le premier album. Une ballade avec une mélodie au piano développée par David Paich, et qui aujourd’hui encore est et reste un des grands classiques de TOTO. L’introduction de quelques percus dans le morceau donne un petit coté brésilien » dans le bon sens du terme.

"Lorraine" avec son intro au piano fait un peu "vieille Angleterre", mais TOTO aime surprendre l’auditeur et enchaîne aussitôt sur un refrain endiablé, comme ils ont su si bien le faire sur le titre "Angela" du premier opus.
Le second couplet remet de l’eau sur les braises, mais c’est pour mieux repartir de plus belle sur le second refrain tout aussi endiablé que le premier !
Vient ensuite le pont musical digne du grand "Marillion" pour ensuite revenir sur le refrain désormais connu de l’auditeur puis sur un final répétitif et lancinant avec en fond les vocalises de Bobby Kimball et les "Ho", les "Hé" et les "Hey Hoo".

"All us Boys" déboule avec la voix de David Paich enveloppée dans un effet à la "John Lennon" de la grande époque. Un titre qui sonne assez rock californien dans l’ensemble et qui se démarque assez de "Hydra" et du son progressif de ce titre.
"All us Boys "aurait été selon moi plus à sa place sur l’album "Turn Back".

On revient très vite dans le vif du sujet avec "Mama" Un titre dans la veine d’ "Hydra", axé sur le progressif, et surtout, avec un rythme dont seul Jeffrey Porcaro avait le secret.
Bobby Kimball fait des miracles de hauteur et d’audace sur ce titre et emporte l’auditeur dans son univers de vocalises.
Lesieur Lukather est toujours là pour montrer que sa guitare est toujours à la hauteur.
Un titre bien enlevé avec ses arrêts bien à propos, et les percus sur la fin du titre donnent encore plus de profondeur au titre ainsi que Les chœurs du final. Un autre bon titre du combo.

"White Sister ". Un autre grand classique de TOTO. Rien a redire ici. Tout est clair et limpide : L’intro crescendo au piano, puis l’introduction des guitares et des drums. Le tout joué carré. Bobby Kimball toujours haut perché dans son arbre à vocalises nous distille un mélodie facilement mémorisable. Le refrain est tout aussi intéressant. Les chœurs bien que n’étant pas omniprésents, font preuve d’un certaine maturité et d'une insolence musicale facilement reconnaissable.
Le solo de Lukather est vraiment poussé à fond et l’ami Steve va puiser au fond de lui même des notes a faire pâlir bien des guitaristes de l’époque. Un classique de TOTO.

L’album se termine sur " A secret Love" qui se situe entre une ballade et une musique de film. Ce titre ne restera pas forcément dans les mémoires et ne marquera pas l’inconscient collectif comme ont pu le faire les titres précédents.



Publié par Buddy_Love_Rehtakul
le Dimanche 2 Octobre 2005 à 00h42





RAGE AGAINST THE MACHINE
RAGE AGAINST THE MACHINE


Le 02 Octobre 2005 par FUCKLALIFE

heu, cette chro aurait davantage sa place sur nightfall, mais ce n'est que mon avis.


Par Forces Parallèles

Salut ,
la chronique de RATM existe déjà sur Nime.
De plus, cet album a largement dépassé les frontières propres au metal, pour devenir un classique du rock au sens large, ce qui explique sa présence également sur Forces Parallèles.

Amicalement,







Lou REED
TRANSFORMER


Le 01 Octobre 2005 par DAZED


Mouais.
définitivement.
Je crois que je ne comprendrais jamais le génie de lou reed.
Cet album, je le trouve sympa.
Sympathique, oui.
Pas plus
et même parfois chiant.





ANGE
?


Le 29 Septembre 2005 par AMJAN


Je ne cherche qu'à donner mon avis pas à imposer mon idée,
pour moi Ange a été un groupe "magique, magnifique, poétique et différent" entre "Caricature" et "Guet Apens", après ce dernier quelquechose s'est cassé, et si "Vu d'un Chien" est encore écoutable, tout ce qui a suivi ne m'a jamais véritablement plu même si deci dela j'extirpe quelques moments qui me rappellent la grande époque (1 ou 2 morceaux de "les larmes du dalai lama").
Depuis "Moteur", je trouve que Decamps en fait beaucoup trop dans le chant, que les textes sont plus humoristiques que poétiques (moi, j'aime beaucoup moins), que la musique n'est plus du rock prog mais un amalgame de tout ce qui est plus ou moins à la mode.
"?" n'echappe pas à cette tendance, si on aime le Ange des années 85-95 on pourra aimer "?", au contraire si on a aimé vraiment le Ange poétique des années 70 on préférera d'autres groupes prog peu connus chantant en francais ("Versailles" par ex, ou même "Atoll" qui s'est reformé, ou encore "Arrakeen", 2 disques : 2 perles)






RADIOHEAD
KID A


Le 24 Septembre 2005 par MICROCUTS


Un album franchement bon ! J'accroche encore plus à Amnesiac, un peu plus pop et varié, mais cet opus du groupe est sensationnel.
Sensationnel d'abord par la prise de risque énorme du groupe, qui aurait pu se douter d'un tel changement après le succès oh combien mérité d'Ok Computer. Ensuite parce que le groupe réinvente sa musique, réinvente la musique, nous transportant dans des ambiances envoûtantes et très aériennes, un peu mélancoliques... Le pied ! je pense à Morning Bell, avec son synthé, ses arrangements venus d'ailleurs, Everything in its right place, à la fois rassurante et dérangeante... The national anthem avec sa ligne de basse énorme... On pourrait citer la quasi totalité de l'album, exception faite de Treefingers et la chanson titre, Kid A.
Sensationnel par la qualité de la musique, l'homogénéité de l'album, les innovations apportées par le groupe... un OVNI ! à posséder !

ps : il est fort possible qu'a la premiere écoute cet album vous semble franchement nul ! persévérez, ca vaut le coup ;-)

4/5 arrondi à 5 pour le culot énorme du groupe !





SIMPLE MINDS
BLACK & WHITE 050505


Le 23 Septembre 2005 par FOX


http://www.visibleminds.fr


Par Forces Parallèles

Ok, j'ai ajouté le lien pour Simple Minds, il sera visible pour chaque chronique.




COLDPLAY
X&Y


Le 21 Septembre 2005 par LE STO


Merci pour ce commentaire, j'abonde dans ton sens :
http://www.musique-chroniques.ch/chronique.php?c1=458&titre=X%20&%20Y

Je pense qu'avec ce disque, Coldplay entame une descente artistique inversément proportionnelle à son succès commercial. Par contre je trouve qu'on ne peut plus comparer le groupe à Radiohead. Tout le monde cherche depuis des années le nouveau U2... le voici, en plus sucré!

Je ne sais pas vous, mais chaque fois que j'entends le nouveau single de U2 à la radio, je suis sûr d'entendre Coldplay, à chaque coup ca ne manque pas... Donc opération réussie car ca va jusque faire changer mon bagage culturel et mettre Coldplay en référence, Argh!!





QUEEN
QUEEN II


Le 21 Septembre 2005 par MAJESTY OF GAIA


Que dire de plus? Fantomas a bien résumé ce qu'était ce disque! C'est le meilleur album de queen, et The March of the Black Queen est bel et bien l'un des meilleurs (le meilleur?) de toute la carriere du groupe!
La voix de Freddie y est particulièrement magnifique!
Tout fan de Queen qui se respecte se doit de porter un intérêt minimum à ce disque, alors bonne écoute!





TRI YANN
LA DéCOUVERTE OU L'IGNORANCE


Le 21 Septembre 2005 par CHIPSTOUILLE

Merci à toi pour la correction Celtic, j'avoue que je ne connais pas précisément le son émis par chacun de ces instruments et que mon oreille tente tant bien que mal de dicerner tout ça...

J'ai bien essayé de demander plusieurs fois à plusieurs personnes mais en vain, il subsiste des erreurs...

C'est donc corrigé :)





Elton JOHN
MADMAN ACROSS THE WATER


Le 18 Septembre 2005 par YU NO-WAT


Pour moi, ce disque est le prolongement évident du remarquable "Tumbleweed Connection", il reflète la découverte de pans entier du contexte américain par le petit banlieusard londonien, même si, en effet, on note quelques "trous d'air" dans la production et l'arrangement des chansons, un souffle d'inspiration moins constant. Mais au moins trois morceaux frôlent la perfection, ce n'est déjà pas si mal! Outre "Tiny Dancer" et "Madman...", c'est "Indian Sunset" qui me file des frissons, tant le chant et l'ambiance collent au sujet et sont finement mis en valeur par un piano majestueux et dynamique. La musique y fait défiler des cascades d'images sombres et somptueuses !





Joe JACKSON
NIGHT MUSIC


Le 18 Septembre 2005 par YU NO-WAT


Une originalité totale, mais une musique fabuleuse, mélodieuse et bourrée d'atmosphères, dans laquelle se diluent tous les genres. Il fallait voir la tronche des punks au concert du Casino de Paris, ceux qui venaient pour avoir entendu parler des trois premiers albums et découvraient le grand piano et le violoncelle sur scène. Ils ont eu du mal à s'en remettre, mais il faut reconnaître que pas un ne s'est enfui et qu'ils ont en grande majorité adopté à fond des sonorités dont ils n'imaginaient pas un instant qu'elles puissent exister... "Ever after" et "Sea of Secrets" sont des morceaux géants et l'histoire de celui qui a écrit "Dany Boy" est digne de Faust. S'endormir en écoutant ce disque reviendrait à s'assoupir en rotissant dans les flammes de l'enfer!





TRI YANN
LA DéCOUVERTE OU L'IGNORANCE


Le 17 Septembre 2005 par BAAZBAAZ


Le texte de Morvan Lebesque, est un classique. Le livre dont il est extrait, « Comment peut-on être breton ? », est un pamphlet dénonçant le jacobinisme français et les dérives de la république face aux particularités régionales.
Mis en musique, le passage du livre est un superbe plaidoyer pour une identité bretonne fondée sur la volonté d'appartenance et le choix personnel, et non pas sur le sang et autres conneries. N'importe qui peut devenir breton s'il le souhaite, et chaque génération née en Bretagne doit faire l'effort de reconnaître ses racines.
Ce texte est extrêmement progressiste et marque un positionnement politique très fort de la part du groupe, sans doute l'un des plus clairs et des plus explicites.
D'ailleurs, on peut presque parler de prosélytisme. C'est avec cet extrait et son très bel environnement sonore que beaucoup de jeunes bretons ont découvert une conception à la fois exigeante et ouverte de l'identité. C'est un message politique renforcé par une musique vibrante. Bien plus qu'une simple chanson, donc.

Par ailleurs je recommanderai particulièrement « Le mariage de Marie la Bretonne » qui me semble être l'une des meilleures chansons du groupe. Un texte sobre et intriguant et une musique magnifique.





TRI YANN
LA DéCOUVERTE OU L'IGNORANCE


Le 17 Septembre 2005 par CELTIC


Un très bon cru des Tri Yann en effet. A noter que l'instrument qui accompagne le chant sur "Kiss the childre" n'est pas du biniou mais de la cromorne, instrument qui remonte à la Renaissance.
Voili voilou!





APHEX TWIN
RICHARD D. JAMES ALBUM


Le 17 Septembre 2005 par AGATHE OCLES

Warp, sacro saint label élèctro, parce que c'est le label d'Aphex Twin, et c'est là qu'on retrouve les meilleurs : Aphex justement, Autechre et Squarepusher entre autre.







Commentaires :  1 ...<<...<... 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 ...>...>>... 584






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod