Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


INDOCHINE - 13 (2017)
Par BAKER le 7 Novembre 2017          Consultée 243 fois

Une déchéance, ça se fait en plusieurs temps. Sinon on appelle ça une anicroche. Et donc INDOCHINE, grand groupe qui a réussi le plus souvent à marier efficacité, popularité et identité, est en pleine déchéance : chaque album est pire que le précédent, et on tente pourtant de se raccrocher aux branches tout en sachant que les rapides ne sont pas loin... Il y avait beaucoup de redite, de fainéantise sur les albums post-Paradize, mais également des choses tout à fait bonnes. Il y en a aussi dans ce ‘13’. Mais tellement noyées qu’on dirait un cocktail inventé par Benoit Poelvorde.

13 débute donc par "Black Sky". OK. Pop rock lambda mais bien faite, très belle réverb sur la voix, riff mignon, clinique mais bien fichu, avec une fin rigolote. "2033" continue avec un autre joli riff, cette fois au synthé, correct, pourrait être un tube si les radios passaient encore de la musique. Puis "Station 13", encore un joli riff cette fois sur le pont, mais ne l’a-t-on pas déjà entendue, cette chanson ? Si. Et à partir d’"Henry Darger", soit la quatrième chanson, et c’est très tôt, le couperet tombe : putain, ce qu’on se fait chier dans cet album !!! INDOCHINE a toujours eu la maladie de la répète, mais là ça confine au virus auto-immune. "La Vie Est Belle" n’est pas un si mauvais single, mais le pré-refrain est si cliché qu’ils ne se sont même pas foulés à changer la dernière note de la mélodie pour l’adapter ! Le groupe invente le pop-rock Lego : tu mets n’importe quoi n’importe où, tout se ressemble, tout s’emboîte. C’est désespérant de fainéantise et de, il faut le dire, foutage de gueule. "Kimono" est un bel exemple d’écriture automatique : rimes inexistantes, mélodie copie carbone des 5 chansons précédentes, seule la prod un peu entre l’électropute des 2000s et la new wave des 80s fait illusion. Parce que oui, le groupe est toujours propre, carré, la prod toujours nickel. Mais les chansons, elles sont où ?

Nulle part, et c’est bien ça le drame. "Song for a Dream" non seulement pompe INDOCHINE, mais aussi Etienne DAHO. "Tomboy 1" est une blague, à ce niveau c’est pas possible autrement. La doublette "Tomboy" / "Eté Français" est d’ailleurs un magnifique cas d’Indochinitude, avec des paroles... calamiteuses, pour ne pas dire autre chose. Eh, les gars, c’est pas la peine de faire des chansons pour rappeler que le front national c’est les vilains et les LGBT c’est les gentils : les votants front national NE VOUS ECOUTENT PAS !!! Quant à "Trump Le Monde", c’est du n’importe quoi complètement foiré dans les grandes largeurs. Il y a pourtant quelques choses sympathiques : le dream pop "Karma Girls" au pont world mignon, "Suffragettes BB" qui se la pète OMD à mort et est ORIGINALE (la seule de l’album), "Gloria" semi-epic qui mériterait d'exploser en live, "Cartagène" et le titre final où le fantôme de la guitare de Stéphane plane. Ca fait beaucoup comme bons points me rétorquerez-vous, sauf que non, la fainéantise crasse de cet album, d’une durée approximative de 4 heures 56, ne peut pas être pardonnée. Auto-complaisant aux confins du mépris, INDOCHINE ne branle plus rien de ses journées et, à écouter (enfin, subir) les remix techno de drogués de boîte de nuit qui augmentent encore la durée, on se demande si on n’est pas en train de perdre définitivement notre ex-fleuron du pop rock frenchie.

A lire aussi en NEW-WAVE :


SOFT CELL
The Art Of Falling Apart (1983)
Froid, tranchant, dansant




U2
Under A Blood Red Sky (1983)
La musique est un art majeur


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   BAKER

 
   (2 chroniques)



- Nicola Sirkis (chant-guitare-claviers)
- Boris Jardel (guitare)
- Oli De Sat (guitare-claviers)
- Ludwig Dahlberg (batterie)
- Marc Eliard (basse)


1. Black Sky
2. 2033
3. Station 13
4. Henry Darger
5. La Vie Est Belle
6. Kimono Dans L'ambulance
7. Karma Girls
8. Suffragettes Bb
9. Un été Français
10. Tomboy 1
11. Song For A Dream
12. Cartagéne
13. Gloria
14. Trump Le Monde
15. La 13eme Vague



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod