Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bon Jovi, Tom Petty & The Heartbreakers, John Mellencamp , Bob Seger
- Membre : Little Steven

Bruce SPRINGSTEEN - Born To Run (1975)
Par BAYOU le 28 Août 2018          Consultée 270 fois

Comme si le temps n’existait pas !
1975/2018. 43 ans nous séparent de la sortie de Born to Run.
En cet automne 1975, les revues ne parlaient que « du futur du rock » découvert dans les rues de New York et du New Jersey. J’étais toujours un peu circonspect sur les « enthousiasmes spontanées » des mecs de Rock’n Folk qui souvent tentaient de nous refourguer la daube des majors du disque.

Mais bon, on achète, et on pose la galette sur la platine. Et « Thunder Road » démarre. C’est quoi ce truc à l’harmonica, le son du sax poisseux souvent mixé en avant, dans l’imaginaire d’un gars qui n’a jamais mis les pieds aux USA? Cela sent la ville, la grande ville ; l’asphalte brûlant, ce truc qui te fait tout de suite penser qu'il faut aller voir tout cela. L’Amérique de l’E.S.B. est magnifiée, fantasmée. Springsteen réussit à nous faire croire que l’album a jailli de nulle part, alors qu’il a été très produit, peaufiné en studio. Bruce est un maniaque, un perfectionniste, mais à la limite on s’en fout complètement, l’important est le résultat. Pas de trucs heavy metal mais c’est bien plus puissant, un bouzin qui déboule à deux cents à l’heure et qui dévaste tout comme un ouragan, un son énorme et le sax, ce sax qui évoque les nuits chaudes d’Harlem.
La plupart des morceaux sont devenus des classiques mais il faut attendre le dernier de la seconde face pour parvenir au chef d’œuvre, « The Rangers had a homecoming / In Harlem late last night / And the Magic Rat drove his sleek machine / Over the Jersey state line / Barefoot girl sitting on the hood of a Dodge /Drinking warm beer in the soft summer rain » « Les Rangers avaient un match retour /Harlem tard la nuit dernière / Et Le Rat Magic a conduit sa rutilante machine / Au-delà des limites du New jersey / La fille aux pied nus était assise sur la rambarde d'une Dodge ». La bande son de Gotham City, ce que l’on retrouvera à l’écran quelques mois plus tard avec Robert de Niro dans le Taxi Driver de Scorsese.
La première fois que j’ai entendu « Jungleland », j’ai compris qu’un jour j’irais voir cette Amérique et que je l’aimerais.
Et le pire de tout, c’est que trois ans plus tard, Darkness of the Edge of Town sera encore meilleur.
The hungry and the hunted / Explode into rock and roll bands / That face off against each other out in the street / Down in Jungleland."

A lire aussi en ROCK par BAYOU :


Christophe MARQUILLY
Rien N'est Joué (2009)
Spéciale Semaine Boîte à Demandes !




TOM PETTY & THE HEARTBREAKERS
Live Anthology (2009)
Rip Tom Petty: l'anthologie à posséder.


Marquez et partagez





 
   SUNTORY TIME

 
   BAYOU
   MARCO STIVELL

 
   (3 chroniques)



- Bruce Springsteen (chant, guitares, harmonica)
- Roy Bittan (piano, piano électrique, orgue, clavecin, chœurs)
- Clarence Clemmons (saxophone)
- Garry Tallent (basse)
- Max Weinberg (batterie)
- Danny Federici, David Sancious (orgue)
- Randy Brecker (trompette)
- Michael Brecker (saxophone)
- David Sanborn (saxophone baryton)
- Wayne Andre (trombone)
- Ernest Carter (batterie)
- Suki Lahav (violon)
- Mike Appel, Steve Van Zandt (chœurs)


1. Thunder Road
2. Tenth Avenue Freeze-out
3. Night
4. Backstreets
5. Born To Run
6. She’s The One
7. Meeting Across The River
8. Jungleland



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod