Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-PROG  |  STUDIO

Commentaires (25)
Questions / Réponses (2 / 4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Trespass
1971 Nursery Cryme
1972 Foxtrot
 

- Style : Kansas
- Membre : Quiet World, Flaming Youth, Frank Zappa , Guaranteed Pure, Gtr, Daryl Stuermer , Squackett, Stiltskin, Brand X, Mike & The Mechanics, Mike Rutherford , Anthony Phillips , Tony Banks , Cut_, Phil Collins , Ray Wilson , Steve Hackett , Peter Gabriel

GENESIS - And Then There Were Three... (1978)
Par WALTERSMOKE le 14 Juillet 2023          Consultée 449 fois

Aaaah, nous y voilà, le premier GENESIS à mettre au ban, le fameux véritable premier pas vers la transformation du groupe en Phil Collins Band (HAHAHA). Bon, évidemment, au vu du ton sarcastique de la précédente phrase, la chose est ici entendue : And Then There Were Three n’est pas l’album que l’on croit. Oui, Steve Hackett va manquer (euphémisme), mais non, GENESIS continue de faire du GENESIS.

Simplement, le désormais trio décide de se jeter à corps perdu dans la pop, oubliant presque ses atours prog - vu le contexte de l’époque, c’était une question de survie. Au fond, quand on comprend la vraie nature pop de GENESIS, rien d’étonnant. Rien d’inquiétant non plus, et pourtant, l’opus de 1978 est décidément faible. Hackett manque, on l’a déjà dit, mais il faut reconnaître une baisse d’inspiration, débouchant sur un tâtonnement hasardeux. De là à parler d’album de transition ? Pourquoi pas, oui.

ATTWT ne brille pas par sa production, déjà. Certes, à l’exception notable de The Lamb Lies Down on Broadway (1974), les albums de GENESIS dans les années 70 ont toujours eu ce côté vieillot souvent charmeur, parfois handicapant, qui les caractérise ; dans le cas de l’opus de 1978, c’est la deuxième option. Le mot est lourd de sens, mais il est d’autant plus approprié que la production plombe des compositions déjà bien... faibles et oubliables. Oh, certaines sont marquantes et pas nécessairement pour les mauvaises raisons : "Down and Out" est une solide ouverture, voire le meilleur morceau de l’album, "Undertow" est terriblement poignant malgré un chant peu intense, et même si ce n’est pas un aussi bon morceau, "Scenes from a Night’s Dream" garde en lui un charme certain. Le reste, en revanche, est tellement peu inspiré, tellement fade, qu’il faut s’accrocher pour réellement l’écouter.

Ne parlons même pas de "Follow You Follow Me", cette merde infâme, sinon on va m’accuser d’être inutilement vulgaire.

Beau faux pas que la période trio de GENESIS. And Then There Were Three peut à la rigueur être vu comme un album de transition à la fois douteux et laborieux, mais témoin d’une solide volonté de bien faire. Fort heureusement, la suite immédiate sera bien supérieure.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


CHRISTINE AND THE QUEENS
Chaleur Humaine (2014)
The good quality coming de la France




YELLOW MAGIC ORCHESTRA
Public Pressure (1980)
Ymo en live, c'est génial


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
   A.T.N.
   ARP2600
   DAVID
   ONCLE VIANDE
   WALTERSMOKE

 
   (6 chroniques)



- Tony Banks (orgue, mellotron, pianos, 12 cordes, choeurs)
- Phil Collins (batterie, chant, percussions)
- Michael Rutherford (basse, 12 cordes, choeurs, vcelle...)


1. Down And Out
2. Undertow
3. Ballad Of Big
4. Snowbound
5. Burning Rope
6. Deep In The Motherlode
7. Many Too Many
8. Scenes From The Night's Dream
9. Say It's Alright Joe
10. The Lady Lies
11. Follow You Follow Me



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod