Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (7)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : A-ha, Duran Duran, Omd
- Membre : Dave Gahan , Yazoo, Martin Gore
- Style + Membre : Erasure

DEPECHE MODE - Playing The Angel (2005)
Par ARP2600 le 27 Avril 2012          Consultée 528 fois

Et voici encore une grande performance de Depeche Mode. Je ne suis pas de ceux qui crachent sur Exciter, mais il semble évident que ce retour à une musique très obscure, plus torturée que jamais, avec des sons plus industriels que jamais, ne pouvait que donner un meilleur résultat. Mine de rien, c'est un ensemble vraiment assassin qu'on rencontre ici, illustrant à merveille ce concept «douleur et souffrance dans différents tempos» qui n'est pas sans rappeler Songs of Faith and Devotion.

Dès la première écoute, plusieurs de ces chansons m'ont impressionné, et pas forcément les plus vigoureuses. Après un départ musclé avec l'indus «A pain that I'm used to» et les intéressantes «John the revelator» et «Suffer well», on sera frappé par l'ambiance profonde de «The sinner in me», qui renoue avec le mystère d'Ultra. Le single «Precious» est une des plus jolies mélodies mélancoliques du groupe, et a logiquement été acclamé par la critique. L'éthérée «I want it all» est d'une finesse incroyable, jamais ailleurs le groupe n'a abordé avec un tel succès un registre aussi lent. On peut encore citer la tournante «Damaged People», où les sons cristallins contrastent magnifiquement sur le fond sombre. Enfin, «The Darkest Star», l'étoile la plus sombre, conclut en beauté, sur un rythme dont l'effet accablant est encore renforcé par des accords de piano dramatiques. Les quelques autres chansons sont plus anecdotiques, mais font bonne figure dans la marche de l'album.

Il manquera juste un tout petit peu de vie à ce Playing The Angel pour pouvoir le mettre sur le même pied que Violator, SOFAD ou Ultra. Le fait qu'il soit l’œuvre la plus noire et tourmentée de Depeche Mode en fait cependant une des étapes obligées de la découverte de la discographie du groupe.

A lire aussi en NEW-WAVE par ARP2600 :


JAPAN
Tin Drum (1981)
Parfois, l'étrangeté fonctionne.




The STRANGLERS
Black And White (1978)
Excellente transition du punk vers la new wave


Marquez et partagez





 
   BNJ

 
   ARP2600
   BIONIC2802
   SEIJITSU

 
   (4 chroniques)



Non disponible


1. A Pain That Im Used To
2. John The Revelator
3. Suffer Well
4. The Sinner In Me
5. Precious
6. Macrovision
7. I Want It All
8. Nothing's Impossible
9. Introspectre
10. Damages People
11. Lillian
12. The Darkest Star



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod