Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dead Can Dance, Irene Papas & Vangelis, Yatha Sidhra
- Membre : Amon DÜÜl Ii, Guru Guru
- Style + Membre : Tangerine Dream, Gila

POPOL VUH - EinsjÄger & SiebenjÄger (1974)
Par WALTERSMOKE le 18 Février 2015          Consultée 664 fois

Dans krautrock, il y a rock, chose que semblait avoir oublié POPOL VUH avec Hosianna Mantra et Seligpreisung. Pour ceux que cela chagrinerait, Fricke et son comparse Daniel Fischelcher sortent en 1974 (année bénie) Einsjäger & Siebenjäger, cinquième album du groupe, qui offre la part belle aux morceaux plus rythmés, plus rapides...

... et moins beaux. C'est un fait, POPOL VUH ne sort pas ici de musique éthérée et belle, ou tout simplement intrigante et profonde comme avant. Le propos musical est ici plus simple, plus carré. Si la musique s'apprécie, on ne peut que déplorer une légère baisse d'intensité et d'intérêt. Tout est relatif cependant car, si POPOL VUH déçoit par sa perte de beauté diaphane, il n'en reste pas moins un groupe capable de sortir de bons morceaux. En témoigne "King Minos", simple mais terriblement efficace avec une panoplie de pianos et guitares, le beaucoup trop court "Kleiner Kreiger", ou encore l'agréable interlude acoustique qu'est "Morgengruß". Non, POPOL VUH ne sait décidément pas faire de mauvaise musique, Florian Fricke ne sait pas faire dans ce domaine.

Ce qui pose néanmoins problème, c'est la face B, occupée par le morceau-titre. "Einsjäger & Siebenjäger", assez bien développé, présente un Fricke impérial au piano, tout comme Fischelcher à la guitare, comme d'ordinaire, qui délivrent des thèmes bien travaillés et mélodieux. Le souci, c'est que "Einsjäger & Siebenjäger" dure 20 minutes, et que les variations ne sont pas franchement légion. Certes, la voix de Djong Yun parvient à épicer de temps à autres le morceau, mais sans plus. Réduit à 10 minutes à la rigueur, "Einsjäger & Siebenjäger" aurait été fort excellent.

L'album dans sa globalité reste bon tout de même. La baisse de régime est trop flagrante pour le classer comme album très bon, mais tout de même, il s'agit là d'une solide pièce de prog/kraut à ranger avec fierté dans sa discothèque.

Et répétons-nous cela : POPOL VUH ne sait pas faire de mauvaise musique.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


KING CRIMSON
Radical Action (to Unseat The Hold Of Monkey Mind) (2016)
Le Roi en version intégrale




KING CRIMSON
Sailor's Tales (2017)
Trois matelots perdus


Marquez et partagez





 
   AIGLE BLANC

 
   WALTERSMOKE

 
   (2 chroniques)



- Florian Fricke (piano, spinet)
- Daniel Fichelscher (guitares acoustique et électrique, percussions)
- Djong Yun (chant)


1. Kleiner Krieger
2. King Minos
3. Morgengrüss
4. Würfelspiel
5. Gutes Land
6. Einsjager & Siebenjager



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod