Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Everly Brothers

The KINGSTON TRIO - Sunny Side (1963)
Par ERWIN le 2 Septembre 2019          Consultée 58 fois

Que se soit en photo ou comme ici en peinture, impossible de se tromper avec cette pochette sur l'identité des artistes. Le KINGSTON TRIO tel qu'en lui-même, arborant ses célèbres chemises rayés et affichant le sourire carnassier américain. Nous sommes pourtant vers la mi 63 lorsque paraît ce dix-septième tome de leurs aventures vinyliques, et malgré des chiffres de vente toujours conséquents grâce aux succès récents de "Greenback Dollar" et de "Reverend Mr Black", il n'y a plus vraiment de quoi sourire tant on assiste à la fin d'un univers musical. Pour l'instant toutefois, personne ne le sait, le british boom éclot en prude Albion et les grands folkeux prennent le pouvoir aux USA. Nous sommes toujours sous l'ère Kennedy et jusqu'ici donc... Tout va bien !

Le seul single tiré de cet opus est "Desert Pete". I poursuit la longue tradition des chansons sur l'ouest américain du KINGSTON TRIO, pleine d'humour et d'interventions savoureuses. La composition se laisse bien écouter, même si on est loin de "Tom Dooley" ou même de "Hangman". Hélas, elle sera la dernière du TRIO à intégrer le top 40 du billboard. Une page se tourne même si "Goo Ga Gee" est un essai presque Rock'n'roll au niveau des rythmiques et du chant, c'est sympa et assez réussi mais c'est un peu tard.

Car les titres de cowboys ne manquent pas : l'épique "Ballad Of The Tresher" narre une autre aventure où les hommes mettent leur vie en jeu pour que progresse l'esprit pionnier américain. La chevauchée de "Jacksn" nous ramène dans les plaines de l'Illinois, mais c'est de très loin "Sing Out" le meilleur moment de cette livraison. Tout y est dynamique et l'éclate dont semblent faire preuve les membres du groupe en chantant cette composition pleine de rythme est juste jouissive. C'est celle que je vous recommande de cet album oublié.

Evidemment, pour le TRIO, reprendre Bob DYLAN est une forme d'aveu d'impuissance en soi : il faut coller à la mode du moment ! L'album de Bob The Freewheelin est en train de tout transformer, les mecs prennent conscience du retard qu'ils ont sur la nouvelle vague des folkeux, ainsi que sur l'inanité du message qu'ils véhiculent en ces temps de révolte, alors cette version de "Blowin In The Wind" n'a rien de honteux, mais appliquer le traitement du KINGSTON à une chanson sur la liberté de Mr Zimmerman... et bien c'est assez étrange et plutôt... inutile non ?

Comme à l'accoutumée, les reprises de standard Hawaiens me les brisent un peu. Je comprends bien sûr cette volonté de magnifier leurs origines, mais cela tombe toujours un peu à plat, à moins d'être le cul sur la plage de Waikiki en train de regarder les filles passer dans des maillots de bain quasi inexistants. Nick chante la contine "Two-Ten Six-Eighteen" avec le talent qu'on lui connait, et une atmosphère à nouveau proche de la Calypso.

John Stewart propose une seule de ses habituelles balades, "Those Who Are Wise", qui a dû plaire aux ménagères de l'époque. Aujourd'hui, c'est plus complexe. Shane et Reynolds ramènent aussi une de leurs compositions, "Rider", qui nous relance en pleine ambiance folk avec un banjo très agile, mais la chanson ne se retient pas vraiment. Enfin, le TRIO a choisi de remettre une reprise de Woody GUTHRIE sur cet album : "Those Brown Eyes" n'est pas la plus connue du répertoire de Woody, mais cette version est honorable.

L'album redescend à la septième place du billboard. Tout va encore bien, mais le doute reprend les pontes d'Atlantic, et le KINGSTON TRIO va regagner les studios de manière presque impromptue, entre deux mini-tours. Pour la première fois cependant, le single est resté inaperçu par la plupart et il n'y a pas de classiques sur cet opus, même si je recommande l'écoute de "Sing Out". Attention, l'album est équilibré et reste agréable de bout en bout, simplement, on sent que le temps passe et que les modes risquent bien d'emporter la barquette du TRIO vers l'oubli.

A lire aussi en FOLK par ERWIN :


The KINGSTON TRIO
String Along (1960)
1960 au top




John MELLENCAMP
Plain Spoken (2014)
Toujours le même


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Bob Shane (chant-guitare)
- Nick Reynolds (chant-ukulele-percussions)
- John Stewart (chant-guitare-banjo)


1. Desert Pete
2. Marcelle Vahine
3. Sing Out
4. Ballad Of The Tresher
5. Blowin In The Wind
6. Goo Ga Gee
7. Jackson
8. Two-ten, Six-eighteen
9. Those Brown Eyes
10. Those Are Wise
11. Rider



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod