Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Everly Brothers

The KINGSTON TRIO - At Large (1959)
Par ERWIN le 18 Septembre 2014          Consultée 541 fois

1959 est une année de partage sans pareille du KINGSTON TRIO à la tête des charts du pays de l'oncle Sam, 4 albums seront simultanément dans le top 10 du Billboard, rien que ça... Cela donne une idée de la domination des folkeux hawaïens en cette époque bénie. En surfeurs émérites, le trio décide d'embrayer sans pause sur les albums et At large succède donc au premier album et au live From the Hungry. Tom Dooley est déjà rentré dans les mœurs de la société, la bonne humeur et l'insouciance des jeunes artistes au look estudiantin va faire le bonheur des jeunes d'alors, un compromis idéal entre les sauvages pionniers du rock symbolisés par ELVIS ou Jerry Lee LEWIS et les Teenage Idol un brin trop proprets tels Pat BOONE ou Ricky NELSON.

Le TRIO, c'est le règne de la gaieté, j'en veux pour preuve l'inoubliable standard qui ouvre l'opus, le bien nommé « MTA », où le petit Nick Reynolds, son ukulélé a donf’, déclame des paroles super marrantes entrecoupées par les onomatopées humoristiques de Dave Guard, principal arrangeur des titres traditionnels repris par le groupe ; le morceau fera une carrière exemplaire dans les charts mondiaux. Et dans les classiques de cette livraison, on trouve notamment « Remember the Alamo », chanson composée pour les besoins du film éponyme de John WAYNE sur la résistance des Américains à El Alamo face aux forces mexicaines du général Santa Anna, une jolie compo qui ne trouvera pourtant pas la gloire escomptée car vaincue par l’exceptionnelle « Green Leaves of Summer" des BROTHERS FOUR.

« Corey corey » nous plonge dans une ambiance country and western avec ces rythmiques mitraillettes de guitare folk, de même que « Early on the Morning » ou « Getaway John », on ferme les yeux et on imagine Alan LADD ou Gary COOPER dans un paysage de l'Ouest américain, alors que les voix de Bob Dave et Nick se croisent et s'entremêlent pour le meilleur. « Scarlett Ribbons », un calypso popularisé par Harry BELAFONTE, est l’un des standards du groupe en live. « The Seine », petite chanson oubliée à la gloire de Paris et de son fleuve, charrie les émotions des amoureux de ces années où faire la cour signifiait encore quelque chose...

Avec « Good News » on se rapproche des harmonies des EVERLY BROTHERS, leur pendant rock'n'roll. Le bluegrass sudiste est aussi présent avec « Blow Ye Winds ». Le ton plus dramatique de « The Long Black Rifle » donnera envie aux plus endurcis d'une soirée autour du feu à jouer de la guitare.

Beaucoup de diversité, plein de bonne humeur, une tenue irréprochable et le morceau impérissable qu'est « MTA ». Le troisième opus du KINSTON TRIO est de bonne tenue, même 55 années plus tard.

A lire aussi en FOLK par ERWIN :


The KINGSTON TRIO
The Kingston Trio (1958)
Pour papa




Joe DASSIN
Joe Dassin à New York (1966)
Début de carrière prometteur.


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Bob Shane (guitare chant)
- Dave Guard (guitare chant)
- Nick Reynolds (ukulele chant)


1. Mta
2. All My Sorrows
3. Blow Ye Winds
4. Corey Corey
5. The Seine
6. I Bawled
7. Good News
8. Geraway John
9. The Long Black Rifle
10. Early In The Morning
11. Scarlet Ribbons
12. Remember The Alamo



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod