Recherche avancée       Liste groupes



      
CHANSON POUR ENFANTS  |  STUDIO

Commentaires (10)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DOROTHEE - Hou ! La Menteuse (1982)
Par MARCO STIVELL le 7 Juillet 2020          Consultée 535 fois

Après deux albums "thématiques" (un conte musical, des reprises de génériques de dessins animés) et en marge des oeuvres multiples dédiées aux chansons traditionnelles, nous voici en présence du premier véritable disque de DOROTHÉE. Disque classique ne contenant que des chansons inédites, et tel que l'animatrice, désormais convaincue de son succès en tant que chanteuse, s'emploie à sortir une fois par an, depuis 1982 jusqu'à 1996.

L'équipe se resserre autour de Jean-François Porry, auteur-compositeur et producteur, ainsi que de Gérard Salesses, auteur-compositeur/arrangeur et musicien. Peu de place pour d'autres, malgré des intervenants réguliers comme Michel Jourdan (présent dès le premier album en 1980) qui signe toujours une ou deux chansons, ainsi qu'une poignée d'instrumentistes (pour les premières années du moins).

Ce disque éponyme renommé Hou ! la Menteuse est souvent présenté comme le plus grand succès de la carrière de DOROTHÉE chanteuse, avec un tube fracassant en cette année 82. Le morceau-titre est un mélange habile de sketch et de synth-pop, avec une dispute entre grande soeur amoureuse d'un garçon, incarnée par la chanteuse, et petit frère qui se moque d'elle. Ton enfantin et espiègle au possible, un gag plutôt bien fait sur mélodie d'orgue répétitive, entonnée pour le refrain, avec une efficacité certaine. La légèreté des années 80 mais sous une autre facette, adressée aux enfants.

Puisqu'on parle de synth-pop, il faut reconnaître que le style DOROTHÉE est en place. À l'approche des 30 ans, sa voix caractéristique mais encore "claire" (ça ne va pas durer !) est bien le seul élément authentique permanent qui relie la quinzaine d'albums de sa discographie originale. Tout le reste est fait à base de synthétiseurs, fausses guitares (vraies aussi, mais plus rares) et programmations diverses, boîte à rythmes notamment.

Ce qui donne lieu déjà ici à une certaine uniformité musicale, quand on écoute "Bonjour, bonjour", "Avec ses amis" et (surtout) "Rox et Rouky", autre succès énorme de DOROTHÉE, en tant qu'ambassadrice française de DISNEY à l'époque et faisant la publicité française du dernier film en date des studios américains.

Les cordes cavalières et la rythmique élancée peuvent paraître superflues pour cette merveille d'animation plutôt sombre, à la bande originale moins simplette, mais le ton doucereux de la chanteuse fait le reste et pas mal d'enfants français à l'époque l'ont adoptée. Même en l'ayant entendue dix ans plus tard, et encore aujourd'hui, elle reste plaisante, tout comme "Bonjour, bonjour", avec sa basse en croches et sa chaleur introductive que j'ai toujours aimée.

Ce disque contient d'autres coups de coeur comme la berceuse "Dors mon petit ange" d'esprit folk avec piano, empruntant elle aussi aux contes et à DISNEY ; la pop californienne de "Ma p'tite chanson"... "Mamzelle" et son jazz music-hall volontairement désuet relatent l'histoire de la rencontre d'un couple désormais âgé (sur le refrain, la voix déformée de DOROTHÉE imite l'homme jeune puis vieux). Les cuivres sont de sortie et au-delà de leur belle tournure, c'est l'un des exemples qui prouvent que la présentatrice a bien raison d'initier les enfants à de la musique populaire autre que celle en vogue.

En écho à "Mamzelle", il y a "Clic, clac, cloc", clin d'oeil à "Singin' in the Rain", où le chant de DOROTHÉE double les claquettes. On retrouve ces dernières encore sur "Tchou-tchou le petit train", avec des guitares hawaïennes notables. Soulignons que les orchestrations de Gérard Salesses sont ici beaucoup moins sèches que sur les albums à venir : il use d'un vrai piano acoustique, de vrais cuivres et cordes.

Et c'est ce qui participe à la réussite du disque. "Appuie sur ton piano", morceau à la fois enjoué et triste, garde un je-ne-sais-quoi de touchant et de classe. Le piano bastringue, le banjo, le violon et la fanfare New Orleans soutiennent à merveille cette sensualité d'une jeune femme envers un pianiste qui se mue en obsession destructrice. Encore à présent, ce morceau me donne des frissons.

Le hic vient du fait que les albums de DOROTHÉE ont tous un contenu allant parfois jusqu'à quatorze morceaux, et il y a du remplissage, même sur celui-ci qui fait partie de ses meilleurs. Les Fables de la Fontaine en mode disco et chants d'enfants sont modérément appréciables, la face B est de toute façon moins passionnante.

Enfin, il y a de quoi rester perplexe devant cette première "Valise", chanson à l'énumération d'objets et aux fameuses "chaussettes rouge et jaune à p'tits pois" dont on trouvera une version à chaque album (même en 2010 !), parfois inspirée, parfois forcée, comme ici. Cette pop années 60 transposée aux années 80 est de plus gâchée par la chant haut perché de DOROTHÉE.

Note réelle : 3,5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Vanessa PARADIS
M & J (1988)
Pop française




Johnny HALLYDAY
Lorada (1995)
Entre blues, rock et variété


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Bonjour, Bonjour
2. Appuie Sur Ton Piano
3. Ma P'tite Chanson
4. Mamzelle
5. Clic, Clac, Cloc
6. Avec Ses Amis
7. Hou La Menteuse
8. La Valise
9. Monsieur De La Fontaine
10. Tchou-tchou Le Petit Train
11. Le Sifflet
12. Petit Robot
13. Dors Mon Petit Ange
14. Rox Et Rouky



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod