Recherche avancée       Liste groupes



      
AMERICANA  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Bob Dylan , Bruce Springsteen , Tom Petty & The Heartbreakers , Bob Seger

John MELLENCAMP - Rough Harvest (1999)
Par ERWIN le 16 Janvier 2021          Consultée 141 fois

John MELLENCAMP doit encore un album à Mercury pour en finir avec le deal qui les lie. Comme souvent, les artistes ne se foulent pas pour sortir un album de reprises, un live médiocre ou pourquoi pas un best of... Johnny Cougar ne fait pas exception à la règle, si ce n'est que nous trouvons ici quelques reprises de classiques de la folk, et des reprises de lui même ! Avouons-le : ça lui ressemble ! Il s'agit de son dernier album pour le vingtième siècle, son seizième. C'est donc à des versions raw auxquelles nous allons avoir droit, la logique même quand on connaît le mode de composition du natif de l'Indiana, ainsi débute la dure moisson de 1999.

Voyons donc tout ceci de manière chronologique, pour s'y retrouver au mieux ! Les titres les plus anciens datent de 86 sur "Rain On A Scarecrow", qui se taille la part du lion – du Cougar donc, puisque les américains aiment l'appeler "Lion" dans les hauteurs des rocheuses - la jolie ambiance crépusculaire le fait pas mal sur "Between A Laugh And A Tears". L'éponyme classique "Rain On A Scarecrow" se fait très crue, avec une orchestration minimale qui lui donne une identité plus méchante, cool ! Il y a la belle gratte et l'esprit shamanique de cette version ardente de "Minutes To Memories", qu'on préférera à l'originale. Enfin, la classique "Jackie Brown" issue de Big Daddy en 89 est à sa hauteur de classique, l'aspect frustre ne lui enlève rien, et voilà pour les eighties.

"Love And Hapinness" sort de Whenever You Want en 91, dans une version pas si éloignée que ça de la première, mais légèrement en deçà tout de même. Nous avons ensuite "Humans Wheels" et "When Jesus Left Birmingham", qui sortent de Human Wheels. La première est mignonnette mais toujours aussi inutile, alors que la seconde moins chamarrée et mainstream que sur la première version de 93 me semble bien plus séduisante. C'est sympa d'ainsi faire son marché et de pouvoir prendre et laisser à sa guise finalement, comme une seconde chance. Je ne suis toujours pas fan de "Key West Intermezzo", en revanche, "The Full Catastrophe" est toujours aussi prenante, lumineuse malgré sa vibe tourmentée.

Pour en finir, plusieurs reprises de classiques se trouvent ici ! La "Wild Night" de Van MORRISON en live, toute basse en avant, Indiana/Irlande : pas le même combat mais la même passion ? Mieux que passable ! John aime les DRIFTERS, rien de surprenant de retrouver "Under The Boardwalk", sorti en face B de "Rock in The USA" sur le Lonesome Jubilee. Rien de révolutionnaire mais plutôt sympa, avec de jolis choeurs. Les grands anciens Roberto et Joan sont présents avec "Farewell Angelina", c'est tout enjoué, la mise en place est réussie. Le vieux gospel bluesy qu'est "In My Time Of Dying" renaît avec toutes ses roots sous les trademarks habituels du Cougar. Il est considérablement plus étonnant de trouver le "Seventh Son" de Willie DIXON ici, mais les instruments traditionnels tiennent bien la route.

Bref, on a tout de même la nette impression que voici un album pour du beurre. Certes, John MELLENCAMP n'a rien d'un branleur et n'aurait jamais sorti à ses fans un travail bâclé, pas le genre de la maison. Quand on est un Indianan, on se bouge pour faire au mieux, c'est ce que l'artiste fait du haut de sa longue carrière. Quelle existence tout de même : pouvoir choisir ainsi au quotidien si on veut faire de la photo, de la peinture ou de la musique et pouvoir en vivre, voilà qui n'est pas donné à tout le monde ! Ce sera donc un évident trois étoiles pour cet album de seconde main en mode transition.

A lire aussi en FOLK par ERWIN :


OF MONSTERS AND MEN
My Head Is An Animal (2012)
Sensation du moment




ÁSGEIR
Satt/bury The Moon (2020)
Elfique


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- John Mellencamp (chant-guitare)
- Andy York (guitare)
- Toby Myers (basse)
- Dane Clark (batterie)
- Miriam Sturm (violon)
- Moe Zmd (claviers)


1. Love And Hapinness
2. In My Time Of Dying
3. Between A Laugh And A Tears
4. Humans Wheels
5. Rain On The Scarecrow
6. Farewell Angelina
7. Key West Intermezzo
8. Jackie Brown
9. When Jesus Left Birmingham
10. The Full Catastrophe
11. Minutes To Memories
12. Under The Boardwalk
13. Wild Night
14. Seventh Son



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod