Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 Rising Force
1985 Marching Out
1986 Trilogy
1988 Odyssey
1989 Trial By Fire , Live In ...
1990 Eclipse
1992 Fire And Ice
1994 The Seventh Sign
  I Can't Wait
1995 Magnum Opus
1996 Inspiration
1998 Facing The Animal
  Concerto Suite For El...
1999 Alchemy
2000 War To End All Wars
  Live!
  Anthology 1994-1999
2002 Attack!
  The Genesis
2005 Unleash The Fury
2008 Perpetual Flame
2010 Relentless
2012 Spellbound
2016 World On Fire
2019 Blue Lightning
2021 Parabellum

Yngwie MALMSTEEN - Parabellum (2021)
Par NESTOR le 15 Septembre 2021          Consultée 297 fois

Cela fait maintenant environ dix ans, depuis l’infâme Angels Of Love (2009) que Yngwie MALMSTEEN n’a pas sorti un album décent. Et je parle uniquement de « décent », pas de simplement correct ou moyen. Son brouillon, compositions insipides et redondantes, inspiration en berne, interprétations maladroites… le constat était plus qu’amer depuis de nombreuses années. Et pourtant l’ancien Maestro semblait s’entêter à s’enliser dans une impasse inexorable. Sa dernière tentative de s’orienter vers des univers plus Blues avec Blue Ligthening en 2019 avait tout du désastre artistique : ce n’est vraiment pas sur le terrain de jeu du Groove qu’on espère voir le suédois briller. Et puis… soudainement, en cette année de grâce 2021, le prodige semble recouvrer ses esprits et son talent.

Alors, ne nous affolons pas trop : une partie de son talent. Mais au regard des capacités dont le bonhomme a fait preuve au début de sa carrière, c’est déjà beaucoup. En effet, dès l’intro de "Wolfes At The Door" on sent qu’une partie du savoir-faire de MALMSTEEN parvient à s’exprimer de manière convenable. Le rythme est soutenu, le son très correct, la composition bien construite même si elle n’est pas d’une originalité folle, les soli de guitares sont précis et efficaces, les références classiques sont présentes. Même le chant (qui semble être doublé) est honorable. Au regard du passif d’Yngwie, on pourrait presque crier au miracle.

"Presto Vivace In C# Minor" tempère un peu notre enthousiasme. Ces cinq minutes de descentes de manche quasi ininterrompues, avec une rythmique balourde en fond sonore, nous rappellent les travers de MALMSTEEN lorsqu’il veut trop en faire. Ce n’est pas foncièrement mauvais, mais c’est un peu trop long et massif. A cet égard, "Tocata", un autre instrumental, est bien plus réussi. Mais dans les deux cas, ces morceaux auraient grandement gagné s’il avait accepté de se faire épauler par des musiciens à même de lui proposer d’autres options musicales, de lui donner la réplique. Et surtout, d’apporter un peu plus de feeling dans l’interprétation. Même si de manière paradoxale c’est le seul instrument dont il n’assume pas la charge, à savoir la batterie, qui a le rendu le plus décevant. Cela est particulièrement flagrant lorsque l’on écoute la batterie mécanique et dénuée de toute âme qui pénalise "Relentless Fury".
Mais le bonhomme est il à même d’écouter un avis extérieur ? C’est loin d’être certain comme en atteste la valse des musiciens qui l’ont accompagné durant sa carrière. Il faut dire qu’il a tout de même « usé » quarante-deux musiciens, dont seize batteurs, sachant que depuis 2017 il se charge du chant et de tous les instruments sur ses albums, à l’exception de la batterie qui est confiée à Lawrence Lannerbach. Ce qui est loin d’être une réussite.

Alors, il faut peut-être se résoudre à le voir avancer seul, sans aide extérieure, et louer un artiste qui prend en main sa carrière et se donne les moyens de tout faire par lui-même, au risque de montrer « quelques fragilités ». Comme cela est le cas avec "Eternal Bliss", qui est un des bons moments du disque. Mais qui aurait gagné à être délesté de ses arrangements un peu pompeux, et rendu à plus de sobriété. Le chant d’Yngwie (qui semble très retravaillé), même si ce n’est pas son point fort, reste tout à fait acceptable. "Magic Bullet" est pour moi le moment fort du disque, un titre nerveux et varié dans lequel MALMSTEEN nous montre toute l’étendue de son talent. Les parties de guitares sont ébouriffantes et relativement bien équilibrées. A côté de cela nous avons des morceaux de la trempe de "Relentless Fury" et "(Si Vis Pacen) Parabellum" que l’on pourrait considérer comme corrects dans l’œuvre de MALMSTEEN. Ce qui veut dire qu’ils comportent les mêmes tics guitaristiques répétés à l’envie et qu’ils sont totalement insupportables pour tout auditeur n’ayant pas un léger penchant préalable pour le suédois. Ceux-ci seront inévitablement rebutés par cet excès de guitares et ce son manquent de finesse.

Au final on peut considérer que l’album compte un tiers de très bons titres, un tiers de morceaux qui possèdent un réel potentiel mais qui sont pénalisés par la production, et un tiers de titres dispensables et sans intérêts. Si je tiens compte du fait que je pensais Yngwie définitivement dépassé et sans espoir de rédemption artistique, ce Parabellum est une très bonne nouvelle. Au sein de sa discographie, c’est un album que l’on aurait qualifié de moyen dans les années 90, mais qui fait figure de quasi Chef d’œuvre dans sa dernière décennie. Et je me dis que si le Maestro déchu se résout à embaucher un batteur de qualité et un véritable claviériste, et qu’il poursuit ses efforts, on peut encore espérer qu’il nous ponde dans les années à venir un nouveau classique. Je ne vais pas assurer que j’y crois sérieusement, mais ce dernier album permet de ne pas fermer la porte aux miracles.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


Edu FALASCHI
Vera Cruz (2021)
Le heavy mélodique à son meilleur niveau




SUICIDAL TENDENCIES
Lights Camera Revolution (1990)
Un condensé de thrash technique et inspiré


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Yngwie J. Malmsteen (chant, guitares, basse, sitar, violoncelle)
- Lawrence Lannerbach (batterie)


1. Wolves At The Door
2. Presto Vivace In C# Minor
3. Relentless Fury
4. (si Vis Pacem) Parabellum
5. Eternal Bliss
6. Toccata
7. God Particle
8. Magic Bullet
9. (fight) The Good Fight
10. Sea Of Tranquility



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod