Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 Rising Force
1985 Marching Out
1986 Trilogy
1988 Odyssey
1989 Trial By Fire: Live In L...
1990 Eclipse
1992 Fire And Ice
1994 The Seventh Sign
  I Can't Wait
1995 Magnum Opus
1996 Inspiration
1998 Facing The Animal
  Concerto Suite For El...
1999 Alchemy
2000 War To End All Wars
  Live!
  Anthology 1994-1999
2002 Attack!
  The Genesis
2005 Unleash The Fury
2008 Perpetual Flame
2010 Relentless
2012 Spellbound
2016 World On Fire
2019 Blue Lightning
2021 Parabellum

Yngwie MALMSTEEN - Attack!! (2002)
Par NESTOR le 15 Avril 2022          Consultée 326 fois

Après le piètre War To End All Wars, Yngwie MALMSTEEN se devait de réagir.
C’est chose faite avec Attack !! qui, comme tous ses prédécesseurs, repousse encore plus loin les limites en matière de pochette de disque immonde et ridicule. Décidément, dans ce domaine, le Suédois n'apprendra jamais de ses erreurs et ne changera jamais ! Et il le prouve dans un autre domaine en évinçant son chanteur pour le remplacer par Doogie WHITE qui succède donc à Mark BOALS. Après Graham BONNET et Joe Lynn TURNER, Doogie WHITE n’est pas moins que le troisième ancien chanteur du groupe RAINBOW avec lequel Yngwie s’acoquine. C'est à se demander s'il ne vouerait pas une quelconque admiration à Ritchie BLACKMORE.
Toujours est-il que le résultat est assez probant : le chanteur s’acquitte très bien de sa tâche et donne du relief et de la profondeur aux compositions. Il sait également varier les styles, ce qui constitue un atout indéniable sur cet album très dense ; plus de 15 morceaux pour près de soixante-dix minutes de musiques (hors bonus). Si, du fait de cette longueur, on doit déplorer quelques baisses de rythme ça et là, l’ensemble tient plutôt bien la route. Des titres tels que "Razor Eater" (inspiré d’un livre de Clive Barker), "Iron Clad", "In The Name Of God", "Baroque & Roll", "Touch The Sky" et surtout "Ship Of Fools" sont d’un très bon niveau. Ce dernier morceau, qui décrit les problèmes rencontrés par Yngwie lors de la tournée 2000, notamment avec Jorn LANDE (au regard du caractère des deux bonshommes, cela devait effectivement être assez croustillant), est très entraînant, la mélodie et les rythmes utilisés sont imparables et Doogie WHITE très en forme.
De manière générale, les mélodies sont travaillées et les refrains, bien moins prévisibles et téléphonés que ceux de War To End All Wars, sont très efficaces. Les instrumentaux, au nombre de trois, sont également très agréables, notamment "Air". La production est de nouveau à la hauteur, et donne du punch au disque. On a le sentiment qu’Yngwie, suite à l’échec de son précédent effort, a resserré les boulons et pris les choses en main. Outre la guitare, il a enregistré toutes les parties de basse, a composé la totalité des paroles et musiques (en s’inspirant toutefois de J.S. Bach pour l’instrumental "Air"), et s’est même chargé de chanter sur "Freedom Isn’t Free". Ce qui est bien dommage, d'une part au regard de la qualité du morceau et de l'horrible voix du guitariste. Et d'autre part, parce que cela préfigure le futur du guitariste qui va progressivement résoudre ses problèmes de chanteurs en prenant le micro.
On note la présence de Dereck SHERINIAN l'ex-DREAM THEATER, et futur BLACK COUNTRY COMMUNION, aux claviers.
S’il est certain qu’une petite cure d’amaigrissement de bon aloi aurait pu transformer ce bon album en une pièce maîtresse de la discographie du Suédois, il ne faut tout de même par bouder notre plaisir et plutôt constater avec soulagement que MALMSTEEN, en faisant fi des modes, a su avec cet excellent album redresser la barre. A noter que la version américaine ne comprend pas le titre "Touch The Sky", remplacé par l’instrumental "Battlefield". La version japonaise comprend quant à elle l’excellent "Nobody’s Foll".

A lire aussi en METAL par NESTOR :


SORTILEGE
Phoenix (2021)
Et à la fin, c'est sortilège qui gagne




Edu FALASCHI
Vera Cruz (2021)
Le heavy mélodique à son meilleur niveau


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Yngwie J. Malmsteen (guitare, basse, chant)
- Derek Sherinian (claviers)
- Doogie White (chant)
- Patrick Johansson (batterie)


1. Razor Eater
2. Rise Up
3. Valley Of Kings
4. Ship Of Fools
5. Attack !!
6. Baroque'n'roll
7. Stronghold
8. Mad Dog
9. In The Name Of God
10. Freedom Isn’t Free
11. Majestic Blue
12. Valhalla
13. Touch The Sky
14. Iron Clad
15. Air
16. Nobody's Fool (bonus Japonais)
17. Battlefield (bonus Usa)
18. Dreaming (tell Me) (live - Bonus Usa)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod