Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 Rising Force
1985 Marching Out
1986 Trilogy
1988 Odyssey
1989 Trial By Fire , Live In ...
1990 Eclipse
1992 Fire And Ice
1994 The Seventh Sign
  I Can't Wait
1995 Magnum Opus
1996 Inspiration
1998 Facing The Animal
  Concerto Suite For El...
1999 Alchemy
2000 War To End All Wars
  Live!
  Anthology 1994-1999
2002 Attack!
  The Genesis
2005 Unleash The Fury
2008 Perpetual Flame
2010 Relentless
2012 Spellbound
2016 World On Fire
2019 Blue Lightning
2021 Parabellum

Yngwie MALMSTEEN - Inspiration (1996)
Par NESTOR le 30 Novembre 2021          Consultée 355 fois

Pour son neuvième album studio qui fait suite au très bon Magnum Opus Yngwie MALMSTEEN nous propose une compilation de reprises d'artistes qui comme son nom l’indique l’ont inspiré artistiquement. Le choix de cette formule ne semble pas devoir être cherché dans une quelconque perte d’inspiration, puisque ce disque fait suite à un excellent album qui nous présentait le suédois en pleine forme. MALMSTEEN ayant toujours revendiqué ouvertement bon nombre de mentors, cette démarche peut dès lors être créditée d’une certaine crédibilité. Le concept de l’album s’y prêtant à merveille, en avant pour une revue titre par titre.

"Carry On My Wayward Son" tiré du quatrième (et probablement meilleur) album de KANSAS, Leftloverture (1976). Ce morceau chanté par Jeff Scott Soto, gagne en puissance par rapport à la version originale, mais perd un peu en magie. "Pictures Of Home" est également pioché dans l’un des meilleurs disques de ses auteurs, le Machine Head (1972) de DEEP PURPLE. Ce titre, qui est loin d'être l'un des plus connu de la bande à BLACKMORE, est très bien interprété et constitue une réelle réussite. "Gates Of Babylon" est reprise d’un autre groupe de Ritchie BLACKMORE. Elle est tirée du très moyen Long Live Rock'n Roll (1978) de RAINBOW. Le coté épique et oriental de la chanson est magistralement préservé dans cette excellente reprise.

Vient ensuite "Manic Depression" de Jimi HENDRIX, l'autre grosse source d’inspiration revendiquée par le Suédois. HENDRIX est ici revisité via un titre de son premier album, Are You Experienced (1967). Yngwie officie au chant, et de manière surprenante, c’est plus la guitare que la voix qui s’éloigne de la version originale. Un parti pris courageux pour un résultat un peu décevant. Avec "In The Dead Of Night", tiré de UK (1978), l'un des nombreux groupes d’Allan HOLDSWORTH, nous avons la reprise la moins connotée Heavy de l’album. Yngwie s’aventure avec bonheur dans un rock progressif aux sonorités éthérées. C'est une démarche originale et très réussie.

"Mistreated" est moins surprenant. Cette nouvelle reprise De DEEP PURPLE est sans grande prise de risque mais ce très bon titre de l'album Burn (1974) se laisse écouter avec plaisir. "The Sails Of Charon" des SCORPIONS(Taken By Force (1977)), fait un peu figure d’OVNI, tant la filiation avec MALMSTEEN ne semble pas évidente, sauf si on se souvient qu’Uli JON ROTH est lui-même un admirateur de HENDRIX. De manière paradoxale cette version toute en puissance est un des morceaux phares de Inspiration. L’interprétation hargneuse de Mark Boals y est pour beaucoup.

La reprise, sans surprise de "Demon's Eye" issu du Fireball (1971) de DEEP PURPLE montre une fois de plus l'attachement du guitariste à BLACKMORE. "Anthem", tiré du Fly By Night (1975) de RUSH, part dans tous les sens et écrase tout sur son passage."Child In Time est le quatrième titre de DEEP PURPLE (album In Rock de 1970) et cinquième avec Ritchie BLACKMORE. Yngwie s’attaque là à un monument du Pourpre profond. Si la voix est à la hauteur, ce qui n'est pas une mince affaire, Yngwie en fait des tonnes à la guitare et cela peut aussi bien charmer qu’irriter.

A l’issue de l’écoute de cet album, il n’est plus permis de douter de la vénération que le suédois porte à Ritchie BLACKMORE. Cela tourne presque l'obsession. S’il est amusant, l'exercice n’en est pas moins assez anecdotique et ne doit pas être considéré comme un chef d’œuvre. Il a pourtant l’intérêt de proposer sur un même disque trois des chanteurs historiques du Rising Force, Joe Lynn Turner, Mark Boals et Jeff Scott Soto. A noter également, la présence du honni Marcel Jacob à la basse, ceci malgré l’animosité que lui témoignait Yngwie dans la chanson "Liar" (Trilogy).

On peut également constater que les racines de MALMSTEEN sont profondément ancrées dans les années 70, puisqu'à l'exception de la reprise d'HENDRIX, tous les titres choisit datent de la période allant de 1970 à 1978. Inspiration est également sorti en édition deux disques avec une longue interview et des démos inédites ("Merlin's Castle" (1980), "Soft Prelude In G Minor" (1982), "Hunted" (1978) et "Evil" (1992)), qui ne présentent pas un très grand intérêt.

A lire aussi en METAL par NESTOR :


TESTAMENT
Dark Roots Of Earth (2012)
Testament en mode thrash de luxe




SUICIDAL TENDENCIES
The World Gone Mad (2016)
S.T toujours au top


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Yngwie J. Malmsteen (guitares, basse)
- David Rosenthal (claviers)
- Jeff Scott Soto (chant)
- Jens Johansson (claviers)
- Joe Lynn Turner (chant)
- Marcel Jacob (basse)
- Mark Boals (chant)
- Mats Olausson (claviers)


1. Carry On My Wayward Son (kansas)
2. Pictures Of Home (deep Purple)
3. Gates Of Babylon (rainbow)
4. Manic Depression (jimi Hendrix)
5. In The Dead Of Night (uk)
6. Mistreated (deep Purple)
7. The Sails Of Charon (scorpions)
8. Demon's Eye (deep Purple)
9. Anthem (rush) - 4:18
10. Child In Time (deep Purple)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod