Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  LIVE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Siouxsie And The Banshees

The CURE - Show (1992)
Par CAMEO172 le 13 Juin 2008          Consultée 2951 fois

Show est à The Cure ce qu'un Big Mac est à la cuisine diététique : ça peut en avoir le goût, on peut nous démontrer que c'en est, mais au final faut pas en abuser.
Après cette introduction fracassante, je vais vous expliquer mon point de vue.
Show est un enregistrement live issu de la tournée de 1992, tournée faisant la promotion de l'album Wish. C'est assez simple de s'en rendre compte, la moitié des titres du live sont tirés du disque studio.
Alors que Wish se situe très clairement entre la pop et le côté plus sombre, je trouve que cette tournée s'appuie beaucoup trop sur des titres pop avec, qui plus est, énormément de guitare de Porl Thompson (que l'on retrouvera en 1995 avec Robert Plant et Jimmy Page).

Pour autant, il existe de fabuleux concerts de cette tournée, principalement lors de la partie en Europe où justement le groupe a su panacher correctement sa setlist pour la rendre particulièrement intéressante.
Hélas, Show fut enregistré aux USA et là-bas les concerts furent quasiment identiques du début à la fin de la tournée américaine avec, à mon goût, seulement quelques titres intéressants par soir ; ironie du sort, ces titres ont été retirés de la version CD mais sont sur la vidéo.
C'est ainsi que l'on perd sur le Cd le fabuleux A Forest de près de 20 minutes où Smith inclue 5 ou 6 titres d'autres chansons au grès de ses improvisations vocales, tandis que le reste du groupe brode autour.
Le Cd sera aussi privé de l'excellent To wish impossible thing.
Mais alors que reste-il sur Show ? Réponse : énormément de pop comme pourraient en faire énormément de groupes rock !

Bon, je suis méchant, ce live est important pour sa première piste, qui correspond à la mise en chauffe du public : The Cure a toujours aimé préparer son public avant son entrée par diverses musiques le plus souvent de leur crue : Carnage Visor en 1981 (avec son film), Airlock en 1982 par exemple ou encore l'Adagio de Barber en 2000. Pour cette tournée de 1992, c'est Tape qui fut créé et je dois avouer que c'est extraordinairement trippant. La vidéo est d'ailleurs fabuleuse sur ce point (mais je ne l'aborderais pas ici).
Puis, il reste tout de même Open, le titre suivant de Tape qui est malgré tout très intéressant.
Ensuite certains pourront prendre du plaisir sur un peu de la pop de High (pas moi) ou Picture of you, pour sa construction. toujours pas mon cas : je m'ennuie sur ce titre trop long.
Lullaby reste un bon titre tandis que Just like heaven est trop dansante et gentille pour ne pas être aimé : j'imagine sans mal le public dansant comme j'ai pu le voir sur bien des concerts.
Fascination street puis Night like this sont très intéressants pour le jeu de basse de Simon Gallup, très bien enregistré sur ce live.
Trust, à l'image de sa version album, est la chanson du romantique transis, n'est-ce pas ça The Cure ?
Le premier Cd se termine alors, sans vraiment convaincre sur les premières chansons, mais en finissant pas trop mal, voire bien.

Le second Cd est définitivement dans la pop pendant 5 titres : je ne suis vraiment pas certain que ça plaise à l'amateur primaire de Cure... c'est bien fait et c'est entraînant : c'est indéniable, mais d'autres le font tout aussi bien.
Il faudra attendre From the edge of the deep green sea pour revenir à un son plus torturé et plus proche des fondamentaux du groupe. Il est d'ailleurs assez intéressant de noter que depuis 1992 et son écriture, ce titre fut joué à plus de 90% des concerts jusqu'à 2004 tout au moins ; soit une suprématie live indéniable pour un titre ultra puissant par ses paroles, ses changements de rythme, sa basse et son jeu de guitare.
Cette approche sera gardée sur la fin du concert, avec surtout End, d'une beauté rare, qui apparaît comme une conclusion parfaite, logiquement avant les rappels, mais avec Show on n'a pas le droit à ce plaisir.

En conclusion, j'ai un avis vraiment mitigé sur ce concert où l'extraversion côtoie l'introspection, où le piano est relativement muet et la guitare omniprésente. La vidéo est définitivement plus intéressante que les deux Cds, non pas pour l'image mais pour les titres supplémentaires.
Je ne dois pas être le seul à penser cela, Smith sortira aussi de cette tournée le live Paris, qui lui s'appuie sur les titres clefs joués lors des dates parisiennes au Zenith. Et là ça n'a rien à voir, mais ce sera expliqué dans une autre chronique !

A lire aussi en ROCK par CAMEO172 :


Marisa MONTE
Memórias, Crônicas & Declarações De Amor (2000)
L'amour fábrica no brasil




PINK FLOYD
Is There Anybody Out There ? (1981)
The wall complet joué live : jouissif


Marquez et partagez





 
   CAMEO172

 
  N/A



- Robert Smith (chant, guitare)
- Simon Gallup ( basse)
- Porl Thompson (guitares)
- Boris Williams (batterie)
- Perry Bamonte (guitare, claviers)


1. Tape
2. Open
3. High
4. Pictures Of You
5. Lullaby
6. Just Like Heaven
7. A Night Like This
8. Trust

1. Doing The Unstuck
2. Friday I'm In Love
3. Inbetween Days
4. From The Edge Of The Deep Green Sea
5. Never Enough
6. Cut
7. End



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod