Recherche avancée       Liste groupes



      
CHANSON FRANçAISE  |  LIVE

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Léo Ferre
- Style + Membre : Wurtemberg, Machin

Hubert Felix THIEFAINE - Homo Plebis Ultimae Tour (2012)
Par MANIAC BLUES le 12 Novembre 2012          Consultée 2332 fois

Alors qu’on ne s’est pas encore tout à fait remis du somptueux Suppléments de Mensonge, salué aussi bien sur Forces Parallèles qu’aux Victoires de la Musique, Hubert-Félix Thiéfaine prolonge le plaisir en sortant un double album live issu de la tournée triomphale Homo Plebis Ultimae Tour. Avec ces deux nouvelles sorties à un an et demi d’intervalle, il confirme son retour en grâce aussi bien en studio que sur scène. Ceux qui n’ont pas eu l’occasion de le voir sur sa tournée peuvent donc profiter de cette session de rattrapage.

Avant d’insérer le premier disque dans le lecteur avec les mains moites d’excitation, un léger doute tempère tout de même l’enthousiasme frémissant au froissement du papier cellophane. La magie des enregistrements studio des chansons de Suppléments de Mensonge va-t-elle résister à l’épreuve de la foule ? A l’écoute de ce double disque, il est évident que ces craintes préliminaires sont totalement infondées.

Sur les vingt-quatre chansons au programme, neuf sont issues de Suppléments de Mensonge, preuve de l’immense qualité de l’opus et du succès considérable qu’il a obtenu auprès des fans. Même si l’on peut toujours regretter l’absence de trois chansons de Suppléments, notamment celle de « Trois Poèmes pour Annabel Lee », on ne peut que se réjouir de la présence aussi massive de nouveau matériel dans le répertoire live de HFT. Surtout que le plaisir procuré est proportionnel à l’interprétation irréprochable du chanteur. Les ballades mélancoliques (« Infinitives Voiles », « Petits Matins »…) et les titres rock (« Lobotomie » , « Ta Vamp Orchidoclaste »…) se mêlent sans heurt aux anciens morceaux du poète. C’est là que l’on se rend compte de la cohérence de son œuvre, bien qu’elle soit aussi variée qu’étalée dans le temps.

Le concert commence sur les chapeaux de roue par un morceau rescapé d’un projet (Itinéraire d’un naufragé) qui n’a malheureusement jamais vu le jour. Publié sur la compilation Séquelles, « Annihilation » est une longue envolée lyrique et mélancolique excédant les dix minutes. Il ne pouvait introduire son spectacle de manière plus éloquente, tant les frissons sont garantis. Guitare rugissante, harmonica tempétueux, voix puissante et qualité d’enregistrement impeccable sont au rendez-vous.

HFT est loin d’avoir négligé son répertoire classique. Il accroche le public avec de nombreux hymnes rock de la trempe de « Lorelei Sebasto Cha », « Soleil Cherche Futur », « Sweet Amanite Phalloïde Queen » et des chansons taillées pour les stades à l’image du récent « Confessions d’un Never Been ». Parmi les autres temps marquants de ce premier disque, notons la plainte toujours irrésistible du « Chant du Fou » et le bluesy « Solexine & Ganja », deux titres absents des derniers albums live de HFT.

Moins brillant, le second disque souffre d’une certaine lourdeur en début de parcours. Les guitares asphyxiantes sur « 113e Cigarette Sans Dormir » et « Narcisse 81 » tendent à plomber ces chansons extraites de Dernières Balises (Avant Mutation). Il faut attendre « Mathématiques Souterraines » pour pouvoir reprendre son souffle. Véritables passages obligés des concerts de HFT, les inévitables « Fille du Coupeur de Joint » et « Alligators 427 » procurent toujours autant de plaisir aux spectateurs qui attendent évidemment les standards de HFT de pied ferme.

Dans l’ensemble très réussi, ce huitième album live de HFT ravira les amateurs d’excellente musique française. En plus de montrer tout le potentiel sur scène des nouvelles chansons du poète, il dresse une rétrospective intéressante de la carrière du chanteur, déterrant au passage quelques perles habituellement peu jouées en live. Homo Plebis Ultimae Tour est en tout cas un complément fort appréciable à Suppléments de Mensonge.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE :


Maxime LE FORESTIER
Passer Ma Route (1994)
Du monde au balcon.




Johnny HALLYDAY
Rêve Et Amour (1968)
Variété-pop psychédélique.


Marquez et partagez







 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



Non disponible


1. Annihilation
2. Fièvre Résurrectionnelle
3. Lorelei Sébasto Cha
4. Soleil Cherche Futur
5. Infinitives Voiles
6. Petit Matin, 4.10, Heure D'été
7. Le Chant Du Fou
8. Confession D'un Never Been
9. Les Dingues Et Les Paumés
10. L'Étranger Dans La Glace
11. Sweet Amanite Phalloide Queen
12. Solexine Et Ganja

1. 113ème Cigarette Sans Dormir
2. Narcisse 81
3. Garbo Xw Machine
4. Mathématiques Souterraines
5. Ta Vamp Orchidoclaste
6. La Ruelle Des Morts
7. Autorisation De Délirer
8. Alligators 427
9. Les Ombres Du Soir
10. La Fille Du Coupeur De Joints
11. Les Filles Du Sud
12. Lobotomie Sporting Club



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod