Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ/KRAUTROCK/PSYCHé  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Agitation Free, Electric Sandwich
- Membre : Franz Ferdinand, Guru Guru, Xhol Caravan
- Style + Membre : Amon DÜÜl Ii, Dissidenten

EMBRYO - Opal (1970)
Par WALTERSMOKE le 18 Novembre 2013          Consultée 1125 fois

Dans l'immense galaxie du krautrock, le groupe EMBRYO a réussi à se placer dans une niche musicale particulière. En effet, alors que d'autres pointures du genre tirent leurs origines du rock psychédélique ou encore des expériences/enseignements de Stockhausen, ce groupe originaire de Munich, mené par le batteur Christian Burchard, se caractérise par une musique fortement jazz, qui se mâtinera plus tard avec la world music et d'autres joyeusetés du même style. En attendant, EMBRYO reste avant tout axé sur la musique occidentale, voire européenne. Toutefois, la qualité de la musique est remarquable pour un premier album.

Sorti en 1970, Opal propose donc un mélange original entre krautrock et jazz. Cela s'entend d'ailleurs avec la prédominance du saxophone qui joue clairement dans la division jazz, ainsi que l'ambiance générale qui se réfère au genre, malgré une dominante du côté libre et psychédélique. Une autre caractéristique d'Opal, assez curieuse aussi bien pour le jazz que le krautrock, se situe dans la longueur des morceaux. En dehors du mouvement final, ils sont relativement peu longs, à l'opposé des collègues comme Amon Düül II et autres Guru Guru. Mais cela n'empêche pas la musique d'EMBRYO d'être riche et inventive. A ce propos, Opal propose avant tout une musique bien axée sur l'instrumental, avec quelques paroles disséminées ça et là ("Opal", "End of Soul"), et se situant à la lisière de l'improvisation. Autour de la batterie sans concession de Burgard et des multiples instruments d'Edgar Hofmann (saxophone, mais aussi violon et flûtes), les notes s'assemblent pour former un ensemble des plus appréciables.

De véritables moments grandioses, à défaut d'être anthologiques, sont faciles à localiser sur Opal. Le saxophone se charge d'embarquer ses fans transis, mais aussi les curieux qui n'y sont pas réfractaires, encouragé en ce sens par sa place de leader. Cela s'entend sur le furieux "Revolution", ou le final "People from Out the Space". Mais Hofmann n'est pas seulement un fou du sax, il sait aussi se montrer virtuose avec un violon, même si sa présence est alors plus discrète ("You Don't Know What's Happening", "End of Soul"). En revanche, Opal rate l'occasion d'être un premier album génial de bout en bout, à cause de "Glockenspiel", et de son coda, "Got no Time". Pour le coup, EMBRYO tourne en rond sans pour autant proposer une musique vraiment accrocheuse.

Premier volet d'une discographie aussi imposante que méconnue, Opal démarre très bien les choses pour EMBRYO, et le classe d'emblée parmi les groupes à suivre. Enfin, suivre... Tout dépend du sens que l'on utilise, car l'une des principales caractéristiques d'EMBRYO est justement une polymorphie musicale qui pousse Burgard à souvent changer de musiciens, ce qui impacte sur la musique. Quoi qu'il en soit, le premier opus du groupe séduira forcément avec son mélange détonnant de genres.

A lire aussi en JAZZ par WALTERSMOKE :


EMBRYO
Rocksession (1973)
Embryo au sommet, acte i




EMBRYO
We Keep On (1973)
Embryo au sommet, acte II


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Christian Burchard (batterie, percussions)
- Edgar Hofmann (saxophone, violon, percussions)
- Jonathan Kelly (guitare, chant)
- Ralph Fischer (basse, chant)
- Bettsy Allen (chant)
- Roberto Detrée (claviers)
- Holger Trulksch (percussions)


1. Opal
2. You Don't Know What's Happening
3. Revolution
4. Glockenspiel
5. Got No Time
6. Call
7. End Of Soul
8. People From Out The Space



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod