Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ/FUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Agitation Free, Electric Sandwich
- Membre : Franz Ferdinand, Guru Guru, Xhol Caravan
- Style + Membre : Amon DÜÜl Ii, Dissidenten

EMBRYO - Apo Calypso (1977)
Par WALTERSMOKE le 5 Août 2014          Consultée 658 fois

Le courage. La patience. Ces deux vertus se doivent d'être cultivées avec attention par les fans d'EMBRYO qui n'ont accroché ni à Surfin' ni à Bad Heads and Bad Cats, et qui devront encore prendre leur mal en patience en 1977, lorsque sort Apo Calypso. Christian Burchard et ses hommes sont encore dans leur période jazz mou du genou, ce fameux milieu des années 70 qui ne les a pas vu faire des merveilles.
Côté cuisine, Apo Calypso se distingue par la fin de la collaboration entre EMBRYO et Charlie Mariano, ainsi que le départ de Maria Archer et Dieter Miekautsch. Dans l'autre sens, le claviériste Michael Wehmeyer vient prendre la place de ce dernier, tandis que Butze Fischer vient remplacer à la batterie un Burchard qui se focalise sur les marimbas.

C'est donc ce quintette qui joue, compose les morceaux d'un Apo Calypso qui, en vérité, n'est pas aussi mauvais qu'on pourrait le croire. Les bons moments sont plus nombreux que sur les deux précédents albums, et surtout, les morceaux s'écoutent avec un vrai plaisir, aussi minime soit-il. La preuve ? Il suffit d'écouter le cœur de l'album : "Together" fourmille d'idées intéressantes, tandis que "Knast-Funk" déborde de feeling, et présente un clavinet en folie qui part en roue libre totale. En parlant de feeling, "Endless Feeling" s'en sort également avec les honneurs, notamment grâce aux vibraphones de Burchard, cette fois-ci.

Il convient de noter que ces trois morceaux font partie avec le sympa mais sans plus "Break into Pieces" de la face A, où le groupe joue seul. Sur la face B, il fait appel à trois invités, dont un qui ne manque pas d'attirer l'attention. Sur "Amnesty Total", Edgar Hofmann est de retour ! Celui qui faisait partie de l'aventure dès le début revient apporter ses vents, mais n'intervient qu'en tant qu'invité. Sa contribution est tout de même marquante, et s'insère bien entre la guitare de Bunka et les claviers de Wehmeyer. En revanche, "Getalongwithasong", où interviennent Trilok Gurtu et sa maman Shoba, est assez pesant, surtout pour qui n'a pas d'atomes crochus avec la musique indienne.

Si Apo Calypso relève le niveau, il n'en demeure pas moins un album bien difficile à recommander avec moult engouement. EMBRYO se rattrape, mais ne peut clairement pas continuer dans la voie où il s'est engagé. Pour ne pas risquer de sombrer, il va falloir penser sérieusement à une remise en question. Ce sera le cas, et pas qu'un peu.

A lire aussi en JAZZ par WALTERSMOKE :


EMBRYO
Rocksession (1973)
Embryo au sommet, acte i




EMBRYO
We Keep On (1973)
Embryo au sommet, acte II


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Christian Burchard (chant, claviers, percussions)
- Roman Bunka (chant, guitares, oud)
- Uwe Müllrich (basse)
- Michael Wehmeyer (claviers)
- Butze Fischer (batterie)
- +
- Edgar Hoffman (flutes sur 5)
- Trilok Gurtu (tabla sur 6)
- Shoba Gurtu (chant sur 6)


1. Break Into Pieces
2. Endless Feeling
3. Together
4. Knast-funk
5. Amnesty Total
6. Getalongwithasong



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod