Recherche avancée       Liste groupes



      
WORLD MUSIC  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Agitation Free, Electric Sandwich
- Membre : Franz Ferdinand, Guru Guru, Xhol Caravan
- Style + Membre : Amon DÜÜl Ii, Dissidenten

EMBRYO - Embryo & Yoruba Dun Dun Orchestra (1985)
Par WALTERSMOKE le 27 Février 2015          Consultée 820 fois

Avec Zack Glück, EMBRYO a pour ainsi dire ouvert une trilogie consacrée à l'Afrique noire. Toujours avide d'explorer le monde et d'en tirer d'enrichissantes expériences musicales autant qu'humaines, la bande à Christian Burchard s'enfonce dans l'origine de l'Homme et enchaine d'intéressantes rencontres – citons notamment le grand Fela Kuti, ou bien Lamidi Ayankunle. Et puis, accompagné du bassiste Gerard Luciano, Burchard continue son périple et croise le chemin du Yoruba Dun Dun Orchestra, une formation axée sur les percussions (tout comme le Karnataka College). Accompagnés d'Edgar Hofmann et d'un certain Yulius Golombeck, Burchard et Luciano enregistrent avec ce groupe et, en plus de concerts donnés en masse, sortent en 1985 Embryo & Yoruba Dun Dun Orchestra, qui compte comme le treizième album du groupe allemand.

Tout comme sur Life, la vraie vedette ici n'est pas vraiment EMBRYO, mais plutôt le Yoruba Dun Dun Orchestra. Les batas et autres dun dun résonnent dans une union rythmique avec les vibraphones de Burchard en soutien, tandis que Golombeck, Luciano et Hofmann déposent leurs instruments respectifs de manière plus ou moins discrète la plupart du temps. Inutile donc de chercher de la fusion ou du world jazz ici. En revanche, pour les amateurs de percussions, c'est vraiment festival. Chaque morceau fait preuve d'une énergie, d'une puissance qui ne laisse pas indifférent ni ne lasse, ou si peu. Le caractère tribal des compositions est évidemment fort, mais il est aussi pertinent et exclut d'office le qualificatif « de pacotille ». EMBRYO et le Yoruba Dun Dun Orchestra ne sont pas des manches, et ça s'entend.

Quelques points sont à mettre en exergue sur le disque. En premier lieu, son caractère presque instrumental. Sur les 9 morceaux, seuls deux d'entre eux intègrent du chant. C'est dommage, étant donné que ce dernier, de par son aspect incantatoire et solennel, marque les esprits. Des airs de procession parcourent ainsi "Aye-Aye", grâce au chant investi des percussionnistes africains, qui prend des allures de mantra dialogué. Ensuite, "A-Ara-E-Che-Kalo" se veut une conclusion festive (c'est relatif), avec le saxophone de Hofmann en trouble-fête occidental. Ces deux morceaux ne sont clairement pas mauvais, et donnent envie d'en avoir plus de ce genre – ce sera le cas sur l'album suivant.

Pas facile de parler de Embryo & Yoruba Dun Dun Orchestra sans tomber dans la description répétitive et chiante. La pseudo-monotonie de la musique peut pousser à émettre un jugement du style « Beuh on s'ennuie, c'est nul », mais l'album ne se maîtrise qu'à force d'écoutes attentives. Le groupe allemand semble être doué pour trouver de bons groupes, et pour sortir des choses intéressantes en collaborant avec eux. L'opus de 1985 en est une nouvelle preuve, même s'il faudra attendre le suivant pour qui veut plus que des percus en folie.

A lire aussi en WORLD MUSIC par WALTERSMOKE :


DISSIDENTEN
Sahara Elektrik (1984)
On fout le dawa dans ton souk, mon frère !




GURU GURU
2000 Gurus (2000)
Le Guru de l'an 2000


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Christian Burchard (marimba, vibraphone, hackbrett)
- Yulius Golombeck (guitare)
- Edgar Hofmann (saxophones, flutes)
- Gerard Luciano (basse)
- +
- Lamidi Ayankule (bata, chant)
- Muraina Oleyami (dun dun, chant)
- Adeleke Sangoyoyin (dun dun)
- Jimmy Solanka (dun dun)


1. Welt-abe Originale
2. Aye-aye
3. Bata Solo
4. Mix Iii
5. Just Landed
6. Dun Dun Solo 1
7. Dschamilija
8. Dun Dun Solo 2
9. A-ara-e-che-kalo



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod