Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1977 Motörhead
1979 Overkill
  Bomber
  On Parole
1980 Ace Of Spades
1981 No Sleep 'til Hammersmit...
1982 Iron Fist
1983 Another Perfect Day
1986 Orgasmatron
1987 Rock'n Roll
  Live At Brixton '87
1988 No Sleep At All
1991 1916
1992 March Ör Die
1993 Bastards
1995 Sacrifice
1996 Overnight Sensation
1998 Snake Bite Love
1999 Everything Louder Than E...
2000 We Are Motorhead
2001 25 & Alive Boneshaker
2002 Hammered
2003 Live At Brixton Academy
2004 Everything Louder Than E...
  Inferno
2005 Stage Fright
2006 Kiss Of Death
  Stone Deaf Forever
2007 Better Motörhead Than De...
2008 MotÖrizer
2010 The World Is Yours
  Lemmy
2011 The Wörld Is Ours Vol. 1...
2013 Aftershock
2015 Bad Magic Xxxx
2017 Under Cöver
 

- Style : Venom
- Membre : Hawkwind, Thin Lizzy, Lemmy, Slim Jim & Danny B.
- Style + Membre : Saxon
 

 Site Officiel (447)

MOTÖRHEAD - Iron Fist (1982)
Par RED ONE le 31 Mars 2014          Consultée 1711 fois

Le succès commercial colossal d'Ace Of Spades et de son rock'n'roll métallique, brut et dégueulasse rendait par avance difficile la conception d'un successeur qui soit du même niveau. D'ailleurs les membres de MOTÖRHEAD ont préféré attendre un peu avant de s'y consacrer pleinement, préférant publier durant l'année 1981 des disques moins risqués, tels qu'un sympathique split EP enregistré avec leurs confrères féminines du groupe GIRLSCHOOL ("St Valentine's Day Massacre") puis un monstrueux live, No Sleep 'til Hammersmith, célèbre album qui fera date dans l'histoire des grands lives du heavy metal.

Lorsque le groupe rentre enfin en studio au début de l'année 1982 pour pondre le successeur tant attendu d'Ace Of Spades, c'est avec dans un premier temps l'ambition de réitérer la même recette qu'en 1980. Ainsi le producteur Vic Maile, responsable du son sale et cru de l'album à l'As de Pique, est encore une fois aux commandes lors des premières sessions d'enregistrement. Mais bien vite, Fast Eddie Clarke se montre déçu du résultat, et il finit par congédier Vic Maile. Au grand dam de Lemmy, qui est furieux de la chose mais qui acceptera finalement de laisser Clarke produire lui-même l'album.
Un choix que Lemmy regrettera par la suite ouvertement, et ce encore de nos jours, n'hésitant pas à déclarer qu'avoir laissé Fast Eddie Clarke produire Iron Fist était une grosse erreur.

La chose est donc entendue, Iron Fist est un album qui s'est conçu dans la difficulté, et dont le résultat final n'a pas véritablement satisfait les membres du groupe. Mais est-ce pour autant un mauvais album ? Clairement non. Rien que pour un bon nombre de pépites présentes ici, Iron Fist se hisse sans difficulté au niveau de ses prédécesseurs.
Citons ainsi pêle-mêle : "Iron Fist", "Go To Hell", "I'm The Doctor", "(Don't Let 'Em) Grind Ya Down", "(Don't Need) Religion" et j'en passe encore de meilleures... Une grande quantité de titres d'Iron Fist sont de véritables joyaux de rock'n'roll sauvage, de metal toxicomane furibard et de punk gras sous amphétamines. La formule MOTÖRHEAD, enfin définitivement fixée après les trois albums mythiques sortis entre 1979 et 1980, est appliquée ici à la lettre, sans fioriture.
Les ambiances "road movie" sont toujours présentes, l'album suinte toujours autant le sexe et la guerre, le cuir et l'alcool, bref c'est au même niveau qu'Ace Of Spades sur bien des tableaux.
Alors certes, un ou deux titres sont un peu moins enthousiasmants : le riff de "Loser" semble être une variation sur celui de "Metropolis" (Overkill) et n'est donc pas très original, de même que le titre "America" n'est pas forcément l'un des plus intéressants de l'opus. Du reste, il n'y a pas grand chose à redire.

Du début à la fin de cet album, l'esprit gras, sale et répugnant qui faisait tout le sel d'Ace Of Spades est incontestablement là. Certaines chansons sont cependant un poil plus mélodiques mais témoignent toujours du sens du tube imparable que possédait encore le MOTÖRHEAD classique en 1982 malgré les débuts de mésentente du trio légendaire.
Néanmoins, il me faut quand même admettre que cet album est un petit peu moins marquant que son prédécesseur, et qu'on sent vraiment que le résultat final ne correspond pas vraiment à ce que Lemmy désirait.

Iron Fist fut donc, malheureusement, l'album de la fin pour le line-up "classique" de MOTÖRHEAD, qui se séparera lors des premières dates de la tournée, les tensions entre Lemmy et Clarke devenant trop fortes. Clarke sera alors remplacé par Brian Robertson, ancien guitariste de THIN LIZZY. Désireux de voler de ses propres ailes et d'explorer d'autres idées, Fast Eddie partira alors fonder le groupe FASTWAY, au son nettement plus orienté hard FM et qui connaîtra un petit succès commercial dans les années 1980 avant de sombrer malheureusement dans l'oubli.

Iron Fist, dernier album de la formation historique de MOTÖRHEAD, demeure donc une pépite mésestimée de la discographie du groupe qu'il convient de réhabiliter. Car cet album est bourré de classiques, et bien que la plupart soient moins connus que ceux des trois albums précédents, ils demeurent de la même trempe et combleront assurément les fans du MOTÖRHEAD rugueux des origines !
Un album coup de poing, à l'instar de sa pochette représentant un gant de metal (cherchez bien, il y a Snaggletooth représenté dessus), toujours aussi violent et gonflé aux hormones.

Du grand MOTÖRHEAD.

Note réelle : 4,75/5 (j'aurais bien aimé mettre 5, sérieux les gars...)

SEX AND OUTRAAAAGE !!!

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


MOTÖRHEAD
We Are Motörhead (2000)
Je suis Snaggletooth et je suis la Mort.




MPIRE OF EVIL
Crucified (2013)
Vous reprendrez bien un peu de Venom ?


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Lemmy Kilmister (chant, basse)
- Fast Eddie Clarke (guitare)
- Phil Taylor (batterie)


1. Iron Fist
2. Heart Of Stone
3. I'm The Doctor
4. Go To Hell
5. Loser
6. Sex And Outrage
7. America
8. Shut It Down
9. Speedfreak
10. (don't Let 'em) Grind Ya Down
11. (don't Need) Religion
12. Bang To Rights



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod