Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1977 Motörhead
1979 Overkill
  Bomber
  On Parole
1980 Ace Of Spades
1981 No Sleep 'til Hammersmit...
1982 Iron Fist
1983 Another Perfect Day
1986 Orgasmatron
1987 Rock'n Roll
  Live At Brixton '87
1988 No Sleep At All
1991 1916
1992 March Ör Die
1993 Bastards
1995 Sacrifice
1996 Overnight Sensation
1998 Snake Bite Love
1999 Everything Louder Than E...
2000 We Are Motörhead
2001 25 & Alive Boneshaker
2002 Hammered
2003 Live At Brixton Academy
2004 Everything Louder Than E...
  Inferno
2005 Stage Fright
2006 Kiss Of Death
  Stone Deaf Forever
2007 Better Motörhead Than De...
2008 MotÖrizer
2010 The World Is Yours
  Lemmy
2011 The Wörld Is Ours Vol. 1...
2013 Aftershock
2015 Bad Magic Xxxx
2017 Under Cöver
 

- Style : Venom
- Membre : Hawkwind, Thin Lizzy, Lemmy, Slim Jim & Danny B.
- Style + Membre : Saxon
 

 Site Officiel (451)

MOTÖRHEAD - Snake Bite Love (1998)
Par RED ONE le 31 Mai 2014          Consultée 1103 fois

Après avoir marqué le coup en 1996 avec l'album Overnight Sensation, qui introduisait de fort belle manière la nouvelle formule trio de MOTÖRHEAD en délivrant un album puissant et accrocheur, Lemmy Kilmister et ses deux acolytes indéboulonnables ont désormais les mains libres pour s'amuser un peu et livrer un album moins évident. Cette "prise de risque" passe tout d'abord par l'aspect visuel. Ainsi la pochette très originale de Snake Bite Love ne manquera pas de choquer le fan de la première heure : le logo MOTÖRHEAD est en effet disposé d'une façon quelque peu inhabituelle, relégué sur le côté et étiré vers le bas. Quand à ce cher bon vieux Snaggletooth, il adopte ici une forme de serpent qui n'est pas sa mue la plus réussie, il convient de le dire. Mais néanmoins, tout cela annonce un évident désir de ne pas faire dans la facilité.

Snake Bite Love constitue donc la deuxième offrande de cette version du groupe, et après un début aussi tonitruant qu'Overnight Sensation, album varié et fort bien écrit, on était en droit d'attendre quelque chose d'au moins équivalent. Le contenu de Snake Bite Love ne l'est malheureusement pas. Album certes moins facile d'accès qu'Overnight Sensation, Snake Bite Love ne contient aucun tube digne de ce nom et peine grandement à atteindre sur quelques titres la qualité de son prédécesseur. Toutefois ne vendons pas aussi facilement la peau du serpent, et analysons un peu les restes de sa mue dans le détail.

"Love For Sale", qui ouvre les hostilités, charmera ainsi dans un premier temps avec ses sonorités rock'n'roll brutales et groovy, mais le titre tourne rapidement quelque peu en rond. Un peu plus loin, "Snake Bite Love" remet le couvert dans des tons rockabilly sous amphétamines, et le titre est très sympathique. "Don't Lie To Me" ne semble en revanche être qu'une énième ritournelle rockabilly façon "Going To Brazil", et le titre est d'un ennui assez sidéral. Même idée sur "Desperate For You", qui est exactement similaire en termes de style.
Ainsi bien vite, la notion d'ennui s'installe assez durablement et on a quand même du mal à trouver cet album très intéressant. Certains titres témoignent pourtant d'un évident désir de continuer certaines expérimentations passées, en revenant notamment quelque peu au son de Sacrifice (1995) à certains moments : "Dogs Of War" et "Assassin" en particulier, très lourdes et très agressives avec leurs refrains morbides, sont vraiment très appréciables. Par ailleurs le solo de percussions présent sur "Assassin", qui voit Mikkey Dee montrer toute l'étendue de son talent, est un grand moment de cet album. "Night Side" jouera également dans la même cour avec ses sonorités très rudes, mais se révèlera bien en deçà des deux titres pré-cités.

Le speed metal sans concessions de "Take The Blame" et de "Better Off Dead" fera logiquement headbanguer au premier instant, mais là encore le groupe ne nous montre pas sa face la plus originale et joue à fond la carte de la facilité. Heureusement "Take The Blame" a plus d'un tour dan son sac : que viens donc faire ce solo de clavier en plein milieu ?? MOTÖRHEAD prends encore quelques risques, ça n'est pas inintéressant, mais ça n'apporte pas beaucoup d'eau croupie au moulin. Comme sur les opus précédents, MOTÖRHEAD se fend également d'une ballade, l'anecdotique "Dead And Gone", dont là encore on ne retiendra pas grand chose tant elle n'est pas très originale. En revanche, beaucoup plus intéressante est "Joy Of Labour", titre... Lent et groovy, sur lequel Phil Campbell s'éclate à imiter le style de Jimi Hendrix et de certains guitaristes de hard FM, ce qui confère à cette chanson une atmosphère très particulière, mélangeant sonorités classic rock et metal crado dans une espèce de marmite aberrante improbable. Ca n'est ni convaincant ni sans intérêt, et au final on ne sait pas vraiment quoi en penser.

Snake Bite Love est donc un album plutôt décevant, partant dans tous les sens sans réelle ligne directrice, se répétant maladroitement à plusieurs reprises et dont on ne retiendra pas grand chose de réellement convaincant. N'exagérons pas, Snake Bite Love est quand même largement meilleur que le médiocre March Ör Die de 1992, la production est très mastoc et le groupe ne fait aucune concession à la mode. Mais MOTÖRHEAD est cependant en panne évidente d'inspiration, et les quelques traces d'expérimentation ici présentes servent visiblement surtout à donner le change en attendant des jours meilleurs.
Au sortir des années 1990, MOTÖRHEAD se dirige progressivement vers la phase la plus linéaire de sa carrière et prendra de moins en moins de risques dans les années à venir. Les albums n'en seront pas moins bons pour autant, mais MOTÖRHEAD n'a désormais plus rien à prouver du tout.

Tentez toutefois votre chance avec cet album, peut être que la morsure du Serpent d'Amour saura vous faire succomber ?

Meilleurs titres : "Snake Bite Love", "Assassin"

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


JUDAS PRIEST
Sin After Sin (1977)
Le début de l'ère Columbia

(+ 1 kro-express)



DEEP PURPLE
Perfect Strangers Live (2013)
La glorieuse renaissance du Mk2, en direct !


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Lemmy Kilmister (chant, basse)
- Phil Campbell (guitare)
- Mikkey Dee (batterie)


1. Love For Sale
2. Dogs Of War
3. Snake Bite Love
4. Assassin
5. Take The Blame
6. Dead And Gone
7. Night Side
8. Don't Lie To Me
9. Joy Of Labour
10. Desperate For You
11. Better Off Dead



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod