Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1977 Motörhead
1979 Overkill
  Bomber
  On Parole
1980 Ace Of Spades
1981 No Sleep 'til Hammersmit...
1982 Iron Fist
1983 Another Perfect Day
1986 Orgasmatron
1987 Rock'n Roll
  Live At Brixton '87
1988 No Sleep At All
1991 1916
1992 March Ör Die
1993 Bastards
1995 Sacrifice
1996 Overnight Sensation
1998 Snake Bite Love
1999 Everything Louder Than E...
2000 We Are Motorhead
2001 25 & Alive Boneshaker
2002 Hammered
2003 Live At Brixton Academy
2004 Everything Louder Than E...
  Inferno
2005 Stage Fright
2006 Kiss Of Death
  Stone Deaf Forever
2007 Better Motörhead Than De...
2008 MotÖrizer
2010 The World Is Yours
  Lemmy
2011 The Wörld Is Ours Vol. 1...
2013 Aftershock
2015 Bad Magic Xxxx
2017 Under Cöver
 

- Style : Venom
- Membre : Hawkwind, Thin Lizzy, Lemmy, Slim Jim & Danny B.
- Style + Membre : Saxon
 

 Site Officiel (437)

MOTÖRHEAD - Kiss Of Death (2006)
Par RED ONE le 22 Février 2015          Consultée 1407 fois

MOTÖRHEAD, dinosaure du rock n'ayant plus rien à prouver, nous avait quand même bien surpris en 2004 avec le fantastique Inferno, puissante giclée de sperme sonore balancée à la face du monde. Etant donné l'âge alors déjà canonique du groupe (30 ans de carrière !), il était évident que cela relevait presque de l'accident de parcours. Mais bon comme dit le proverbe, c'est dans les vieux pots qu'on fait toujours les meilleures confitures...
Après cette déferlante infernale totalement imprévue, il allait de soi que MOTÖRHEAD ne pouvait pas réitérer l'exploit aussi facilement. Et on aurait vraiment eu tort d'attendre le contraire : car c'est avec Kiss Of Death, l'album de 2006, que la carrière de MOTÖRHEAD commence à devenir réellement linéaire.

Que les choses soient cependant claires : Kiss Of Death n'est pas un mauvais album. C'est même un album plutôt exemplaire. Mais il lui manque ce petit grain de folie, cette furie sans concession que l'on pouvait encore remarquer sur Inferno et qui faisait toute la différence avec des albums récents plutôt médiocres comme Snake Bite Love (1998) ou Hammered (2002)...
Pourtant les choses commencent sous les meilleures auspices : premier titre, première baffe dans la gueule, avec un "Sucker" violent et surpuissant, au riff radical et magique. Un titre qui n'aurait vraiment pas dépareillé sur Inferno, tiens ! MOTÖRHEAD continue par la suite de bien bastonner dans les chaumières avec des titres furibards tels que "Trigger", qui lorgne sur le heavy metal mélodique à l'allemande, ou encore "Sword Of Glory", aux accents punk rock très prononcés. Que dire enfin de cette superbe chanson finale, "Going Down", aux riffs affûtés comme un couperet de guillotine ? Le titre semble certes un peu repompé sur "I'm So Bad (Baby I Don't Care)", joyau heavy de l'album 1916 (1991), mais ça n'est pas foncièrement grave.

Le blues, élément incontournable de la musique de MOTÖRHEAD, nous revient sous sa forme la plus colossale sur la massive "Under The Gun". Pour un peu ce titre sonnerait presque comme de l'indus bluesy à la Rob ZOMBIE !
Lemmy nous balance encore un de ces rocks à l'ancienne dont il a le secret avec "Christine", sympathique titre de rockabilly métallique. Aucune prise de risque ici, mais cela passe comme une lettre à la poste. MOTÖRHEAD nous fait également pogoter sans s'arrêter à coups de rock'n'roll couillu sur la très cool "One Night Stand". "God Was Never On Your Side" voit enfin MOTÖRHEAD ressortir les guitares acoustiques, clés du succès du single "Whorehouse Blues" deux ans plus tôt. La chanson se révèle être une agréable ballade pas trop prétentieuse, malgré quelques claviers un peu envahissants. Le vieux copain C.C. DeVille (guitariste de POISON) vient même y pousser un solo sympathique. Pas la meilleure ballade jamais pondue par MOTÖRHEAD, il convient de le dire, mais ça s'écoute sans broncher.
Le heavy groovy de "Living In The Past" n'est en revanche pas très convaincant, on se croirait revenu sur Hammered... Idem avec "Be My Baby" et "Kingdom Of The Worm", titres très basiques de metal moderne sans réelle profondeur. MOTÖRHEAD se contente de balancer du groove avec un gros son, et se vautre quelque peu dans la facilité. Heureusement, de facilité il n'en est point question sur "Devil I Know", où un joli solo de basse mélodique signé Lemmy nous démontre que notre vieux Gallois à moustaches sait se sortir les doigts du cul de temps en temps.

On pourrait évidemment reprocher à Kiss Of Death certains défauts propres à Hammered quatre ans plus tôt : un gros son un peu trop gonflé, des compos quelque peu répétitives recyclant toujours les mêmes recettes éculées... Mais au final on s'en fout comme de l'an 40 ! Car les idées sont clairement là, l'album se veut plutôt varié et assez plaisant, et on sent que le groupe se casse un peu la tête pour composer des trucs intéressants. Malgré quelques titres assez redondants et sans réel intérêt, Kiss Of Death fait le job et se révèle être un album de MOTÖRHEAD de bonne qualité, à mettre entre toutes les oreilles...

Pas original pour un clou, pas neuf pour un sou... mais pas mal du tout. Et c'est tout ce que l'on exigera de MOTÖRHEAD à partir de maintenant.

SÜÜÜÜÜCKKEEERRR !!!!

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


JUDAS PRIEST
Epitaph (2013)
La fin du Priest ? Heureusement non !




VENOM
Temples Of Ice (1991)
Venom sans Cronos, épisode 2


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Lemmy Kilmister (chant, basse)
- Phil Campbell (guitares)
- Mikkey Dee (batterie)
- +
- C. C. Deville (guitare)


1. Sucker
2. One Night Stand
3. Devil I Know
4. Trigger
5. Under The Gun
6. God Was Never On Your Side
7. Living In The Past
8. Christine
9. Sword Of Glory
10. Be My Baby
11. Kingdom Of The Worm
12. Going Down



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod